Pic Saint-Loup : une délégation de service public qui interroge…

Le Groupe d’Action (GA) de LFI du Pic Saint-Loup s’engage sur une action d’info et de réflexion sur la délégation de service public (DSP) effectuée pour la gestion de la piscine du Pic Saint-Loup. Plusieurs communes de France sont dans la même situation concernant la gestion de leur établissement aquatique. Après avoir échangé sur les différentes actions dans plusieurs villes du pays, nous avons décidé de monter un GA thématique autour des DSP qui semble fonctionner. Sur le GA du Pic, nous avons réalisé une pétition et une lettre aux élus de la communauté de commune (voir ci-dessous). Nous avons pris contact avec les différents partenaires locaux de la NUPES qui ont accepté de soutenir l’action :

La communauté de commune du pic saint loup réalise le financement de la piscine à partir d’un contrat avec le groupe UXIFIP filiale du crédit agricole dans le cadre des partenariats public privé. Comme l’Etat sollicite à le faire. Ces grands groupes font depuis la crise sanitaire des records de profits pendant que l’inflation grimpe, impacte les ménages et augmente la précarité.

Nous, membres de la NUPES demandons à ce que ces pratiques de financement soient modifiées, voire arrêter et que ces grands groupes soient taxés afin de redistribuer aux familles les plus précaires.

Cessons avec ce comité de salut privé !!

Concernant la gestion piscine de la communauté commune, la délégation de service public a été rompue par l’entreprise vert marine en fermant la piscine sans informer les communes. Les raisons évoquées portent l’augmentation du prix de l’énergie. En regardant le site de société .com, nous voyons que celle-ci augmente son bilan de 99% entre 2019 et 2020, elle recense 93 établissements et 2 évènements notables, et un résultat net en 2021 de 4 millions d’€ .Et aujourd’hui, elle désobéit à ses engagements de service public, sans délibération avec les communes, au détriment d’usager en colère et de salariées précarisées.

La désobéissance lucrative ..ça suffit !!

Nous, membres de la NUPES demandons qu’un débat se réalise afin que la gestion de la piscine passe en régie public.

Ajoutons à cela que le groupe Vert Marine a plusieurs fois démontré qu’il n’avait que peu de soucis de ses personnels. Ainsi, au moment de la “fermeture” des piscines, les organisations syndicales ont édité le communiqué suivant :

Partager :
Gauche écosocialiste 34