Communiqué de presse sur l’expulsion et les coupures d’eau pour des réfugié.ess

Signé par : Association Escale en Pic St-Loup, Coordination Intercomités Cévennes-Méditerranée, Europe Écologie Les Verts Montpellier, Europe Écologie Les Verts Clapas/Pic St-Loup, Nouveau Parti Anticapitaliste 34, Union Communiste Libertaire Montpellier, Gauche Écosocialiste 34.

Quand des réfugié-es se font expulser par la force d’un hébergement temporaire à St Clément-de-Rivière et qu’ils trouvent refuge (en plein air !) sur un terrain inutilisé appartenant à la Mairie de Montpellier, celle-ci ne trouve rien de mieux à faire que de leur couper l’eau et l’électricité.
Quelle étrange façon d’accueillir ces personnes en grande difficulté !
Pourtant, la commune de Montpellier est membre depuis 2019 de l’ANVITA (Association Nationale des VIlles et Territoires Accueillants).
Nous demandons le rétablissement le plus rapide de ces nécessités vitales que sont l’eau et l’électricité et l’ouverture d’un dialogue pour aboutir à une solution plus pérenne.

Partager :
Ensemble 34
Retour haut de page