Le respect de la loi de 1905 s’applique aussi dans l’Hérault au Préfet Moutouh

Les organisations sous signées, attachées à la laïcité correspondant à la définition qu’en donne la loi de 1905, condamnent fermement les atteintes répétées au principe de séparation de l’Elgise et de l’Etat dans la ville de Béziers et dans l’Hérault.

En effet, le maire Robert Ménard, connu pour ses provocations visant à créer un climat de confrontation sur le terrain communautaire, a co-organisé ce jeudi 11 août une procession à la Vierge Marie, avec des nombreux élus (dont la députée Emmanuelle Ménard) tous revêtus de leur écharpe tricolore. Une messe s’est ensuite déroulée dans les arènes de Béziers en leur présence.

Quelle n’a pas été notre surprise de constater qu’en plus des élus présents, Monsieur le préfet de l’Hérault, es qualité, a également assisté aux cérémonies. Comment un représentant de l’Etat, qui est censé opérer un contrôle de légalité sur les actions des communes, peut-il à ce point ignorer la loi de 1905 ?

Que certains politiques cherchent à instrumentaliser la laïcité pour en faire un outil de confrontation et de tension, c’est une chose en soit déjà condamnable. Mais un préfet, lui, doit s’en tenir au respect des lois, quoiqu’on puisse penser de celles-ci

Il ne saurait y avoir deux poids-deux mesures, selon qu’on est présumé musulman ou catholique. On veut sanctionner un imam du Nord pour des propos contestables, et on laisse tranquille un curé intégriste à Saint-Nicolas du Chardonnet faire des homélies contre la laïcité et la République. Pour l’un, on appelle la force publique et pour l’autre, c’est le silence. Où est l’égalité ? A l’un, on veut imposer « les valeurs de la République » et à l’autre, on l’en dispense ?

Aussi, nous demandons à ce que la présence du préfet à la messe soit condamnée par le gouvernement, que cessent les atteintes à la loi de 1905, loi qui s’applique à tout le territoire en dehors de l’Alsace Moselle, et que soient rappelés à l’ordre les élus qui utilisent leur position pour promouvoir des cultes, quels qu’ils soient. Toutes les religions doivent être traitées à égalité, dans le cadre de la séparation des Eglises et de l’Etat.


Premiers signataires : MRAP comité de Montpellier, Libre Pensée 34, Ligue De l’Enseignement 34, Gauche Écosocialiste 34, NPA34, POI 34…

Partager :
Ensemble 34
Retour haut de page