La Lettre Electronique du NPA Béziers (n°4)


CAPITALISME : BÉZIERS, POURQUOI UN BOUCLIER SOCIAL MUNICIPAL EST INDISPENSABLE SUR NOTRE VILLE ?

ANTICAPITALISME : PÉZENAS, APRES DEUX ANS ET DEMI DE CONFLIT, SUCCÈS POUR LES SALARIÉS DU SICTOM

CAPITALISME : BÉZIERS, INFLATION DE LA PAUVRETÉ , MAIS IMPLANTATION DE CRÈCHES PRIVÉES , C EST CELA L’ UMP !

ANTICAPITALISME : HÔPITAL DE BÉZIERS, CALLAMAN (PS), CHOISIS TON CAMP, CAMARADE !

CAPITALISME : BITERROIS, REVENU MOYEN PAR FAMILLE, L’AUTRE PREUVE DE LA PAUVRETÉ !


CAPITALISME : BÉZIERS, POURQUOI UN BOUCLIER SOCIAL MUNICIPAL EST INDISPENSABLE SUR NOTRE VILLE ?

Les Restaurants du coeur ont annoncé l’augmentation de près de 20 % des familles inscrites sur leurs antennes de Béziers en un an ( 200 familles supplémentaires, 1160 familles inscrites au 31 décembre dernier ). Qu’en est-il ailleurs ?

A titre de comparaison les chiffres des Restaurants du coeur d’Agde viennent de tomber. Agde, en plus petit, c’est Béziers au bord de la mer : un même centre ville délabré, une même population paupérisée qui y réside, une même périphérie, une même UMP omnipotente, un même édile autoritaire qui aspire lui aussi à un destin national et régional.

Pourtant sur Agde les chiffres ne traduisent pas une inflation de la pauvreté : 400 familles sont inscrites à l’épicerie sociale et aux Restaurants du coeur, comme l’année dernière.

C’est trop, beaucoup trop, mais ce n’est en aucun cas comparable à l”’embellie” biterroise, car sur Béziers il y a 3 fois plus de familles inscrites !

Ce triste record nécessite des mesures sociales municipales d’urgence !

Pour le NPA ces mesures d’urgences contenues dans le programme de la liste PCF, NPA, CITOYENS doivent être imposées à la majorité UMP. Pour battre la droite, pour révéler ce qu’est l’extrême droite, pour mettre au pied du mur la gauche social -ibérale, pour unifier la gauche antilibérale et anticapitaliste autour d’un programme d’action.

ANTICAPITALISME : PÉZENAS, APRES DEUX ANS ET DEMI DE CONFLIT SUCCÈS POUR LES SALARIÉS DU SICTOM

Deux ans et demi de conflit, de négociations et de procédures, viennent de se conclure favorablement au Sictom de Pézenas.

Il aura fallu toute la résistance et la pugnacité des salariés, de leur syndicat et de leurs représentants, pour conclure favorablement ce très long bras de fer.

En 2008, suite à une grève menée par le syndicat CGT pendant 8 jours, un accord de fin de conflit est signé.

Cet accord stipule des améliorations qui ne seront jamais appliquées. Aujourd’hui après des clashs endémiques au travers d’un audit, de procédures, au travers de la question des RTT et des primes, la CGT et les salariés étaient prêts à déclencher une nouvelle grève reconductible. Aprés une semaine d’âpres négociations dont l’issue conditionnait ce départ en grève, les salariés viennent d’obtenir une victoire conséquente sur :

* l’application de résolutions liées au conflit de 2008,

* la redistribution d’une enveloppe de 50 000€ /an,

* la mise en place de nombreux reclassements,

* la suppression de la part modulable,

* des augmentations salariales …

Pour le NPA, au final, comme le dit le représentant CGT, Jérôme Vidal, le rapport de forces maintenu sous des formes variées et diverses pendant 2 ans et 1/2 à permis la victoire ! Cette lutte est exemplaire par sa durée et sa détermination. A retenir !

CAPITALISME : BÉZIERS, INFLATION DE LA PAUVRETÉ , MAIS IMPLANTATION DE CRÈCHES PRIVÉES , C EST CELA L’ UMP !

Au moment où la pauvreté connaît une nouvelle inflation attestée par les chiffres des Restaurants du coeur, de l’Insee, de Pôle Emploi. L’UMP biterroise ne trouve rien de mieux que de favoriser l’implantation d’une crèche privée.

La société privée qui souhaite s’installer s’appelle : << Crèche center >>. Nous passerons rapidement sur le nom qui sent bon les centres commerciaux et les programmes immobiliers des promoteurs, pour nous concentrer sur le projet.

” Crèche center ” cherche à s’installer sur le quartier de la Devèze :

* pour les habitants ? Bien sûr que non. Seulement parce qu’il y a là une zone franche exonérée d’impôts et de charges,

* (on insiste !) pour les habitants ? Bien sûr que non, mais pour les salariés des entreprises et collectivités environnantes,

Nous au NPA nous sommes tout à fait favorables à des crèches d’entreprise qui favoriseraient la mixité sociale. Comme nous sommes favorables à des crèches de quartier. Ces crèches doivent être gérées à partir des entreprises via les structures paritaires comme le permet la loi et à partir de la municipalité. En aucun cas ces missions ne doivent être déléguées au secteur privé. Pourquoi ? Parce que les orientations qui seront prises seront celles de l’intérêt financier contre l’intérêt collectif.

ANTICAPITALISME : HÔPITAL DE BÉZIERS, CALLAMAN ( PS ), CHOISIS TON CAMP, CAMARADE !

La gestion de l’hôpital de Montimaran à Béziers vient d’être plébiscitée par la Cour des Comptes. Tout de le monde comprendra que cette caution exclut sans doute des malversations, mais implique une austérité. Car, pour rester dans les lignes budgétaires de loi “Hôpital patient santé et territoire” il faut une bonne dose de rigueur comme le dit l’UMP.

Face à cela le conseiller municipal PS Pierre Callaman n’a jamais brillé par son opposition, soit en tant qu’élu, soit en tant que président de la Commission Médicale d’Etablissement (CME) !

Ce samedi 29 janvier le président / élu du PS va ni plus ni moins se retrouver de l’autre côté de la barrière revendicative, avec, excusez du peu, le sénateur maire président de l’Agglo Couderc et le ministre de la santé Xavier Bertrand.

Au même moment des syndicalistes hospitaliers appellent à manifester ! Callaman sera donc avec la droite contre les manifestants.

Callaman est un récidiviste puisqu’il y a un an environ, il avait déjà accompagné Bachelot contre les mêmes syndicalistes.


Pour le NPA Callaman est un petit Strauss-Khan mâtiné d’ un Lamy local qui fait l’inverse, dans son secteur d’activité, de ce que (parfois) il prône dans son parti et dans les assemblées où il siège. Il n’y a rien à attendre de cette gauche-là, il faut en reconstruire une autre, anticapitaliste !

CAPITALISME : BITERROIS, REVENU MOYEN PAR FAMILLE, L’AUTRE PREUVE DE LA PAUVRETÉ !

Le site salairemoyen.com, vient de classer les revenus moyens ( hors patrimoine ) par ménage à l’échelon national.

Nous y apprenons :

* que le Languedoc-Roussillon est très mal classé : 20e région sur 23,

* que le revenu moyen d’une famille en France est de 2519 euros / mois ( pour deux personnes ), qu’il passe à 2210 euros / mois dans l’Hérault, à 1826 euros/ mois à Béziers, à 1654 euros / mois à Saint-Pons-de-Thomières et à 1580 euros / mois à Olonzac,

* que le revenu moyen d’une famille est à 4028 euros / mois à Montferrier, à 3742 euros /mois à Saint-Gely-du-Fesc, dans les zones résidentielles du grand Montpellier,

Ces nouveaux chiffres viennent rappeler que l’Ouest héraultais, dans ses zones urbaines et rurales, est en situation de détresse sociale. Pour le NPA les élections cantonales seront l’occasion de rappeler que cette réalité ne peut être occultée, qu’elle impose des mesures sociales d’urgence autour du logement, de la santé, du social et de la scolarité. Autant de compétences du Conseil Général. A l’inverse, cette réalité exclut le soutien financier à des entreprises, comme Ryanair à l’aéroport de Béziers-Agde, et, plus largement, les soutiens financiers en tout genre et à fonds perdus. Pour le NPA, dans l’Ouest héraultais, dans l’Hérault, la réalité sociale impose de décliner aussi un programme de rupture partielle avec le capitalisme. Ce n’est pas celui de la majorité PS-PCF sortante du Conseil Général.

………………………………..

Précédente Lettre Electrronique Béziers

………………………

Pour contacter le NPA biterrois: nathalie.vial@neuf.fr

Pour notre hebdo départemental, Motivées, nous avons deux points de diffusion sur Béziers : (4 n° par point)

Le tabac/presse de la Devèze, derrière la Poste et le tabac/presse « La fraîcheur » face au Trésor Public de l’Iranget.

Pour notre hebdo national, Tout est à nous (TEAN), après la presse de Auchan, la presse de l’Intermarché, près de la cave coopérative de Béziers, a reçu ses premiers numéros (7 exemplaires)

Pour développer notre presse, nous invitons nos sympathisants et nos militants à se fournir sur ces lieux.

Partager :
Gauche écosocialiste 34
Retour haut de page