Gaz de schiste : des scientifiques de Montpellier II entrent dans le débat pendant que Bourquin préfère parler rugby et hand ! (Montpellier Journal)

(1)

4 février : Languedoc-Roussillon Les forages de gaz de schiste suspendus au moins jusqu’à l’été prochain (Midi Libre)

Gaz de schiste : Et il est où Christian Bourquin ? (Montpellier Journal)

Les gaz de schiste : sacrifier la terre (NPA)

APPEL DU NPA 34 à une réunion unitaire à Montpellier :
« Stop au gaz de schiste » (voir ci-dessous)

Dans un document de synthèse daté du 29 janvier, ils listent notamment « les risques environnementaux et sur la santé associés à l’exploitation » de cette source d’énergie dont l’exploration a débuté dans le sud de la France. Une contribution qui pourrait s’avérer utile alors que Nathalie Kosciusko-Morizet, la ministre de l’écologie, a annoncé hier à l’assemblée nationale vouloir lancer une mission pour « évaluer les enjeux environnementaux ». Mission confiée à deux structures rattachées à son ministère et à celui de l’industrie. (Montpellier Journal du 3 février)

(1) Illustration tirée de http://eve.ressaire.over-blog.fr/article-gaz-de-schiste-occitanie-et-l-avenir-63981689.html


Article intégral

Gaz de schiste : Et il est où Christian Bourquin ? (Montpellier Journal)

4 février : Languedoc-Roussillon Les forages de gaz de schiste suspendus au moins jusqu’à l’été prochain (Midi Libre)

Les gaz de schiste : sacrifier la terre (NPA)

A lire également

Gaz de schiste, nouvel “eldorado” d’Amérique du Nord…son danger concerne désormais au premier chef la région !

APPEL DU NPA 34 à une réunion unitaire

« Stop au gaz de schiste »

Dans de nombreux départements des collectifs rassemblant des citoyens, des associations, des organisations syndicales et politiques se constituent pour affirmer le refus de l’exploration et de l’exploitation du gaz de schiste.

Ce refus repose notamment sur les éléments suivants :

  • l’absence totale d’information de la population et de débats publics,
  • les conséquences environnementales désastreuses (pollution des réserves d’eau potable, du sol et des sous-sols),
  • l’aberration énergétique et la fuite en avant que ce choix représente à l’heure de la lutte contre le changement climatique,
  • les ravages socio-économiques (agriculture, tourisme,…),
  • les atteintes irréversibles à la santé (produits mutagènes, reprotoxiques ou cancérigènes).

Pour ces raisons, le NPA 34 vous propose une rencontre le :


mardi 8 février à 20h

14 rue du Commerce – Montpellier

Afin de définir ensemble les conditions de la riposte nécessaire dans notre département à ces projets dangereux et à initier sous les formes les plus appropriées la mobilisation du plus grand nombre.

NPA 34

Partager :
Gauche écosocialiste 34
Retour haut de page