Montpellier Crèche Joséphine Baker, la CGT contre la Délégation de Service Public votée par la municipalité

“Pour la CGT, cette mise en délégation de service public est une attaque grave du service public de la petite enfance que l’on ne peut accepter. On ne votera pas ce dossier.

La ville doit se donner les moyens de maintenir des établissements publics.”

Le communiqué de la CGT des FONCTIONNAIRES TERRITORIAUX De la MAIRIE et du CCAS [Centre Communal d’Action Sociale] de MONTPELLIER (1)

Crèche Joséphine BAKER mise en délégation de service public.

On est loin des discours tenus il y a quelques années ou on nous affirmait que la mairie n’accepterait pas l’implantation de structures privées dans la ville.

Dans les perspectives de développement du contrat enfance jeunesse 2011-2014 on s’aperçoit que le nombre d’ouverture de places en structures d’entreprises vont plus que doubler. En ce qui concerne l’ouverture de place en établissement municipale il ni en aura que 131.

Si la ville ne peut recruter de personnel diplômé pour ouvrir un établissement sous couvert de pénurie , comment se fait il que le secteur privé puisse recruter pour ouvrir un établissement ? ou est- ce avouer, par un moyen détourné, que l’on accepte la mise en application du décret MORANO, décret combattu par les personnels l’année dernière dans le cadre du collectif « pas de bébés à la consigne » (40% seulement de personnel diplômé auprès des enfants).

A la ville, on ne veut toujours pas se poser la question des conditions de travail des personnels dans les structures petites enfance et des raisons de leur départ.

Le gestionnaire va se rémunérer par les résultats d’exploitation du service public, à la CGT on ne peut accepter que l’on puisse faire des bénéfices en accueillant des enfants, en percevant des prestations de la CAF et de l’argent public.

Quelle va être le montant de la participation de la ville ?

Pour la CGT, cette mise en délégation de service public est une attaque grave du service public de la petite enfance que l’on ne peut accepter. On ne votera pas ce dossier.

La ville doit se donner les moyens de maintenir des établissements publics.

(1) Hôtel de Ville 1, place Francis Ponge, 34064 Montpellier cedex2

Tél 0467347102 / fax 0467347101 / cgt.mairie.montpellier@wanadoo.fr

Voir en bas de page le communiqué du même syndicat sur la fermeture des Farfadets

Position du NPA sur la Délégation de Service Public pour la crèche Joséphine Baker : extrait du compte rendu du conseil municipal du 7 février par Francis Viguié, élu NPA-Fase.

La délibération 45 portait sur la mise en délégation de service public (DSP = privatisation) d’une crèche. Cette délibération, présentée par F. Prunier du Parti Communiste, crée un grave précédent. […] J’ai voté contre, les Verts aussi, le reste pour. Toutes les interrogations sont légitimes face à l’attitude du PC lors de ce vote. Présenter cette délibération puis voter “pour” donne au PC toute la responsabilité de cette grave décision.”

Intégralité du compte rendu du conseil municipal et les articles de presse sur le sujet

Le grand écart du PCF :

“[Lors du Conseil Municipal où elle a introduit le texte proposant la Délégation de Service Public qu’elle appelait à voter, au nom de la majorité municipale] Françoise Prunier (PCF) […] ne jugera pas utile de répondre aux critiques [de Francis Viguié et des Verts]” (L’Hérault du Jour du 9 février)

Nous pensons que le conseil municipal ne doit pas s’engager dans la voie de la privatisation des crèches [et doit refuser que] la gestion soit déléguée au privé même associatif. Nous demandons que la majorité de gauche porte des solutions qui vont dans le sens du fonctionnement des crèches dans le cadre du service public.“” (Claude Avenante, secrétaire de la section du PCF de Montpellier. L’Hérault du Jour du 18 février)

“[Réponse à Claude Avenante] Ce n’est pas de gaité de coeur que nous avons pris cette décision qui était la moins mauvaise. Je fais confiance à Françoise Prunier (l’adjointe à la petite enfance) pour veiller à ce que le cahier des charges présente les mêmes garanties de service public et que très rapidement elle permette que cette crèche revienne dans le service public” (Michel Passet président du groupe communiste au conseil municipal, L’Hérault du Jour du 21 février)

Fermeture de la structure des Farfadets

Même si nous comprenons les réelles difficultés rencontrées par l’équipe, la fermeture de cette structure est, pour nous, l’échec de la politique de proximité mise en place par la ville.

Une fois de plus ce sont les quartiers les plus sensibles qui sont abandonnés.

Fermeture de la maison pour tous, éducateurs sportifs souvent en sous-effectif qui travaillent dans des conditions difficiles et essaient malgré tout de mettre en place des réponses aux besoins de la population de ce quartier.

A quand la fermeture du poste de police municipale ?

On parle de réussite éducative pour tous, en fermant une structure petite enfance on va à l’encontre de cette politique.
Les enfants de ces quartiers ont besoin d’être accueillis, les familles ont besoin d’être soutenues.

L’étude de projet urbain dont vous parlez, ne cache t-il pas un projet immobilier ?

Nous ne voterons pas ce dossier, car on ne peut accepter la fermeture d’un service public, d’autant plus dans un quartier sensible.

Communiqué de la CGT des FONCTIONNAIRES TERRITORIAUX De la MAIRIE et du CCAS de MONTPELLIER

Petite enfance. Informations concernant les écoles maternelles de Montpellier :

POUR LA VICTOIRE DES ASSISTANTES MATERNELLES DE MONTPELLIER !

Sur la notion de service public

Services publics : osons la modernité… (Tribune dans Le Monde)

Partager :
Gauche écosocialiste 34
Retour haut de page