La santé n’est pas une marchandise ! COMMUNIQUE DU NPA 34

Communiqué des candidats du NPA 34 aux élections cantonales

Le 1er avril 2011, cela fera exactement un an que l’ARS (Agence Régionale de la Santé) aura été mise en place dans notre région. Piliers de la loi Bachelot (Hôpital, Patient, Santé, Territoires de 2009) ces agences chargées de gérer les réorganisations du secteur hospitalier ont entrepris une véritable casse du service public de la santé.


Ainsi, au CHU de Montpellier, l’aide ministérielle promise en contrepartie de la signature du Contrat de retour à l’équilibre a été divisée par deux. Déjà ce contrat avait amené le CHU à augmenter ses activités à moyens constants ou en baisse selon les secteurs avec, pour corollaire, une dégradation des conditions de travail pour les personnels : augmentation massive des heures supplémentaires, augmentation des astreintes non compensées…et pour les usagers, un allongement du délai pour obtenir un rendez-vous.

Avec environ 20 000 suppressions d’emploi, sur l’ensemble du territoire, la fermeture de services, d’hôpitaux et de maternités de proximité, de centres d’IVG, avec la tarification à l’activité, l’hôpital est devenu une vraie entreprise qui doit être rentable au détriment de la qualité des soins.

Les projets sur la prise en charge de la dépendance des personnes âgées vont dans le même sens : privatiser et offrir un vaste marché au secteur privé.

Cette logique nous la refusons.

Aujourd’hui, 1 personne sur 4 renonce à des soins pour des raisons financières, les tarifs des mutuelles et assurances complémentaires ont explosé…alors que chaque année, les employeurs sont exonérés de 30 milliards d’euros de cotisations sociales !

C’est bien d’un choix de société dont il s’agit et qui amène à poser la question : quelle est la finalité des richesses que nous produisons ?

C’est pourquoi nous sommes aux côtés des associations, des personnels et des usagers qui se battent pour défendre le droit à la santé.

Une alternative est possible, en exigeant :

*

la gratuité totale des soins, seule garantie d’une véritable égalité de tous pour lutter contre la maladie

*

l’arrêt des restructurations hospitalières et donc l’abrogation de la loi Bachelot

*

la création de plus de 100 000 emplois dans les hôpitaux

*

l’arrêt de toute exonération de cotisations sociales patronales.

Le 2 avril, 140 organisations, partis dont le NPA, associations, syndicats, appellent à une journée d’action nationale de défense de l’hôpital public, du droit à l’accès aux soins pour toutes et tous, de reconquête de la Sécurité sociale solidaire et universelle.

Nous y serons !

Pour le NPA 34 ses candidats aux élections cantonales

Thomas Balenghien (Montpellier 3)


Sophie Bietrix (Montpellier 5)

Francis Viguié (Montpellier 7)

Boris Chenaud (Ganges)

A lire

Succès du Café Motivées Hold-Up sur la santé du 22 février. Mobilisation Santé le 2 avril !

Cantonales Le NPA 34 en campagne sur Montpellier 5

Cantonales Le NPA 34 en campagne sur Montpellier 7

Cantonales Le NPA 34 en campagne sur Montpellier 3

Cantonales Le NPA et le PG-Front de Gauche en campagne unitaire sur le canton de Ganges

Partager :
Gauche écosocialiste 34
Retour haut de page