Francis Viguié a présenté “Montpellier écologique et sociale, la liste vraiment à Gauche” à la presse.

La liste a tenue sa conférence de presse ce vendredi. Francis Viguié qui a été choisi pour représenter la liste soutenue par les Cuals, la LCR et MTE aux prochaines municipales à Montpellier a présenté les objectifs et le profil de la liste.
Le résumé de son intervention donnée devant la presse ce vendredi ainsi que des photos de la conférence de presse et son portrait ci-dessous. Revue de presse ci-dessous aussi.




De gauche, à droite plusieurs parmi celles et ceux qui animeront collectivement la liste : Martine Granier, Pierre Buisson, Roselyne Gispert, Francis Viguié, Anne-Rose Le Van, David Hermet, Danielle Le Dudal, Sylvie Toureilles

Résumé de l’intervention de Francis Viguié :

1 – UNE LISTE UNITAIRE

une liste composée de militants associatifs, syndicaux, politiques

une liste de salariés, de jeunes , de chômeurs

une liste de militants impliqués dans les luttes, déterminés à changer ce monde

une liste soutenue par les CUAL, la LCR, MTE

2 – UNE LISTE CONTRE LA DROITE ET INDEPENDANTE DU PS

– contre Sarkozy et son représentant Domergue

Cette droite dure multiplie les contre réformes avec pour objectifs de détruire tous les acquis sociaux, tous les droits collectifs (sécu, retraite, services publics, contrat de travail) pour une soit disant nouvelle civilisation au service des riches

– indépendant d’un PS pratiquant une gestion sociale libérale et autoritaire de notre ville depuis plusieurs mandats. Comment attendre une amélioration des conditions de vie de chacun quand ce parti envisage de s’allier aujourd’hui avec un parti de droite, le Modem

– Les Verts ou le PC (présent sur la liste Mandroux) ne peuvent incarner une alternative vu qu’ils partagent le bilan en ayant participé à l’exécutif toute cette mandature

3 – MONTPELLIER, UN BIEN COMMUN

notre démarche fondamentale est en rupture avec les pratiques actuelles

pour nous la population prend part à l’élaboration du budget, décide et contrôle.

La démocratie participative doit devenir une réalité, cela suppose de se donner les moyens de débattre, de décider et de controler

UN PROGRAMME DE LUTTE autour d’urgence sociale et écologique

– développer le logement social avec la mise en place d’un service public du logement social. Ce qui n’exclue en rien pour répondre aux besoins d’appliquer des réquisitions

– la remunicipalisation des services privatisés comme l’eau.

– La création d’un service public de la petite enfance au 4éme age

– Développer l’emploi et arrêter la multiplication des aides aux entreprises sans même aucun contrôle

– Les transports gratuits

– En finir avec le gigantisme, la conception de territoire en compétition

– Renforcer les solidarités

4 – LE TERRAIN LOCAL EST LIE AUX POLITIQUES NATIONALES

A MTP comme ailleurs, la dégradation généralisée des conditions de vie atteint la majorité de la population.

Le gouvernement Sarkozy et le MEDEF nous attaquent chaque jour davantage.

Le PS est incapable ou ne veut pas s’opposer

Notre liste s’oppose à la régression sociale au plan local et national

En ce sens, nous soutenons toute les initiatives pour un Referendum sur le traité de Lisbonne, des membres de notre liste seront présents dans toutes les mobilisations et en particulier à paris le 2 Février et à Versailles le 4. Nous soutenons aussi la grève pour le pouvoir d’achat du 24 janvier et les revendications syndicales pour un SMIC à 1500 euros et 300 euros mensuels d’augmentation

5 – CES ELECTIONS SERONT UN TEST , NOUS ENTENDONS INCARNER UNE ALTERNATIVE AU LIBERALISME ET AU CAPITALSME

Face aux renoncements, il s’agit de faire émerger une gauche anti libérale et anti capitaliste résolue à s’opposer à la Droite, une gauche inscrite dans les luttes et le mouvement social.
Nous voulons construire une gauche qui veut changer la société, une gauche écologiste, féministe et altermondialiste.

Francis Viguié, originaire de l’Aveyron, a 54 ans. Il est employé à la poste, au centre tri de Montpellier depuis 1990 après un début de carrière en région parisienne…
33 années à la poste auraient pu faire de lui un cadre, un chef de service. Il a choisi de rester employé avec ses collègues, partager leur vie et leur salaire ( 1830 euros en fin de carrière)

Membre de la LCR depuis sa jeunesse, il est avant tout un militant syndical, qui a contribué à créer et animer le syndicat SUD PTT et l’Union Syndicale Solidaires dans l’Hérault.

Il a été de tous les combats, de toutes les manifestations. Pour la défense de la poste et de tous les services publics bien sûr mais également contre le chômage et les précarités, pour le droit au logement, à la santé, contre la guerre en Irak,, en défense de toutes les libertés, contre toutes les discriminations.

Attaché à une perspective unitaire des antilibéraux et des anticapitalistes, il cherche à fédérer tous celles et ceux désireux de construire un débouché politique apte à imposer les revendications portées par les luttes, le mouvement social et à agir pour une société débarrassée de la loi du profit.

Unanimempent apprécié, infatigable, d’un calme olympien et d’une droiture morale exemplaire, Francis Viguié et ses cooéquipierEs doivent être élus à la Mairie de Montpellier. Des élus indépendants qui ne seront pas des politiciens en mal de fauteuils, mais des porte parole de tous ceux qui luttent, de tous ceux qui veulent une société plus juste.

Extraits des articles de Midi Libre du 18 et 19 janvier 2008

Municipales L’extrême gauche veut faire mieux qu’en 2001

CAMPAGNE Hier, Francis Viguié et les siens présentaient leur programme On en sait désormais un peu plus au sujet de la “liste écologique, sociale et vraiment à gauche !” pour les municipales qui sera conduite par Francis Viguié, employé au centre de tri à La Poste. On peut désormais mettre des noms sur les visages des six premiers colistiers : on trouve en alternance trois militants de la Ligue communiste révolutionnaire (LCR). Ils ont été présentés hier après-midi, lors d’une conférence de presse, au café de l’Esplanade.
David Hermet, porte-parole de la LCR 34 et tête de liste lors des régionales de 2004, sera en 3e position, et Sylvie Toureille, candidate l’an dernier sur la cantonale partielle de Montpellier VI, sera à la 6e place. Derrière la tête de liste, on retrouve Anne-Rose Le Van, agent territorial, mais aussi Roselyne Gispert, retraitée du CHU et ex-adjointe de Frêche lors de son premier mandat, et enfin Éric Boisseau de l’ADTC 34 (Association pour le développement des transports en commun).
Mais la LCR ne veut pas tirer la liste à elle. Loin de là.

« Unitaire, elle est composée de militants associatifs ou syndicaux, de gens inscrits dans les luttes sociales, de travailleurs ou de privés d’emploi, d’étudiants, de retraités, d’artistes qui s’opposent fondamentalement à la droite de Sarkozy et à son représentant local, Domergue. Une liste indépendante par rapport à un PS social libéral et aujourd’hui bien incapable de jouer son rôle d’opposition. Un PS qui conduit depuis longtemps dans cette ville une gestion libérale et autoritaire qui va s’allier avec le Modem, parti de droite » , a martelé Francis Viguié.

Ce dernier assure que cette liste, où l’on retrouvera des personnes qui étaient déjà de l’aventure en 2001 avec “Montpellier tous ensemble 100 % à gauche” « n’aura aucun mal à trouver 61 noms » mais l’intégralité des candidats ne sera communiquée qu’en février. Élargissant le débat à des enjeux extra-municipaux, cette liste soutient toutes les initiatives pour un référendum sur le traité de Lisbonne. « Certains de nos membres seront à Paris le 2 février et à Versailles le 4. » Il y a sept ans, l’extrême gauche avait récolté 4,7 % des suffrages. Elle ambitionne de faire bien mieux. « La situation est grave. Sarkozy et le Medef nous attaquent tous les jours sur le terrain social. Pour nous, ces élections seront un test, une alternative au libéralisme et au capitalisme. »

J. C

MONTPELLIER
Édition du samedi 19 janvier 2008 du Midi Libre

REPÈRES

Liste ouverte « Notre liste est soutenue par les collectifs anti-libéraux, la LCR 100 % à gauche et “Montpellier tous ensemble 100 % motivé-e-s”. Mais c’est une liste ouverte à toutes celles et tous ceux qui ont des propositions pour modifier la ville. Il y a de place pour des gens qui veulent formuler des propositions », assure Francis Viguié. « Nous avons choisi de travailler par commission thématique », complète Anne-Rose Le Van.

PS trop libéral « Nous n’entendons pas nous retrouver dans une situation de soumission vis-à-vis du PS. »
Mandataire En 2001, “Montpellier tous ensemble” avait Line Gallissaires comme tête de liste. Cette fois, elle ne se présentera pas mais suivra tout cela de très près. Pour cause, elle est le mandataire financier de Francis Viguié.

Lié au national Le terrain local est lié au national, estiment les militants d’extrême gauche. Aussi, cette campagne municipale est pour eux l’occasion de mettre en avant des demandes déjà exprimées lors de précédents scrutins, comme le Smic à 1 500 € ou la logique du partage des richesses largement préférée au travailler plus pour gagner plus.

Présents sur tous les terrains de lutte, des membres de la liste iront aussi à Sète pour prendre part à la manifestation contre les centres de rétention. « Nous soutenons les sans-papiers », a dit très clairement Francis Viguié.

Voeu de gauche « Nous voulons construire une gauche qui veut changer la société.
Une gauche écologique, féministe et altermondialiste ; une gauche d’émancipation individuelle et collective » , assure la liste 100 % à gauche.

MONTPELLIER

Édition du jeudi 17 janvier 2008 du Midi Libre
LCR « Je ne suis pas un pro de la politique »

ENTRETIEN Francis Viguié conduit la liste 100 % à gauche aux municipales

On attendait plutôt David Hermet de la LCR et c’est finalement vous qui serez à la tête de la liste 100 % à gauche pour les municipales à Montpellier.

Je ne suis pas un professionnel de la politique, je suis juste un salarié (il travaille à La Poste, au centre de tri, ndlr). C’est une liste unitaire. Il est apparu que mon nom était susceptible de fédérer toutes les composantes. Mais il y a là ni intérêt personnel ni choix d’une nouvelle carrière. C’est plutôt lié aux enjeux du moment. On a une droite dure et un PS de plus en plus social-libéral. Nous voulons être en phase avec les revendications des divers mouvements sociaux.

Quelles sont les composantes de cette liste dite “écologique, sociale et vraiment à gauche” ?

La liste est soutenue par les Collectifs unitaires anti-libéraux (Cual) qui sont nés au moment de la présidentielle et qui ont plutôt fait la campagne de Bové, la LCR 100 % à gauche et Montpellier Tous ensemble-100 % Motivé(e)s. Montpellier Tous Ensemble, c’était déjà le nom de la liste en 2001. Nous n’aurons pas de mal, je pense, à la boucler. Certaines personnes peuvent encore s’y rajouter pour peu qu’elles aspirent aux mêmes attentes : être contre la droite, complètement indépendant du PS et actif dans le mouvement social à Montpellier.

Quels seront vos principaux axes de campagne ?
Nous présenterons la liste lors d’une conférence de presse ce vendredi (au café de l’Esplanade, à 13 h 30). Nous vous en dirons beaucoup plus à ce moment-là.

Recueilli par J. Ce

Dans L’HÉRAULT DU JOUR :



DANS MIDI LIBRE

Partager :
Gauche écosocialiste 34
Retour haut de page