NPA : vers le congrès de fondation.

Ci dessous
-compte-rendu de l’AG départementale du 13 décembre et textes amendés
– modalités de l’adhésion au NPA et contacts des différents comités de l’Hérault (La date du 10 janvier a été fixée nationalement comme date butoir pour être adhérent avec droit de vote pour le congrès de fondation de fin janvier ou début février 2009.)
– lettre ouverte des portes paroles nationaux de la LCR

L’AG des comités 34 a beaucoup échangé et amendé 2 textes ( statuts et principes fondateurs) :
Textes sur les statuts et amendements de l’Hérault
Texte sur les principes fondateurs et amendements de l’Hérault

Forte affluence, au Café/Croissant du samedi 6-12

une trentaine de présents et toujours des visages nouveaux. Cette formule conviviale semble assez bien convenir à l’accueil des personnes nouvellement intéressées. Aux plus anciens aussi, d’ailleurs.
La quasi-totalité du débat a porté sur le fonctionnement de cette nouvelle organisation. Demande d’information sur le processus actuel, d’abord. Sur le fonctionnement du prochain congrès, ensuite. Enfin, sur le contrôle des directions qui en sortiront, sur le rapport comité de base / organisation collective.
Méfiance quant aux dérives possibles, exigence de garanties quant au futur fonctionnement, c’est une forte volonté de démocratie et de contrôle qui s’est exprimée.

Et rendez-vous pris pour le 20 décembre, café croissant, discussion sur le NPA et adhésions : 10 h Au local MotivéEs, 14 rue du commerce

L’AG de samedi 13 décembre a réuni une soixantaine de participants.

1 – débats textes congrès de fondation :
les aller-retour entre les comités et le CAN (comité d’animation national) pour la mise au point des textes soumis au congrès entre dans sa dernière phase. le CAN va faire la synthèse des amendements reçus et enverra début janvier les textes définifs pour les débats du congrès.
L’AG des comités 34 a beaucoup échangé et amendé 2 textes ( statuts et principes fondateurs) :
Textes sur les statuts et amendements de l’Hérault
Texte sur les principes fondateurs et amendements de l’Hérault
le congrès départemental aura lieu le samedi 17 janvier ou peut être le 24 janvier (en raison de la manif éducation prévue le 17).

2 le nom du nouveau parti : procédure
Le CAN demande aux comités de choisir après discussion et renvoyer pour le 8 janvier au plus tard une liste de 5 noms au plus .Une commission travaillera le vendredi 9 janvier pour dégager alors la liste des 20 noms arrivés en tête. La liste sera envoyée aux comités durant le week-end pour qu’elle soit disponible avant les congrès locaux
Les congrès locaux classeront par ordre de préférence 3 noms parmi ces 20. En tout état de cause, c’est le congrès qui tranchera
L’ag des comités a donc voté et choisi 5 noms
NGA : Nouvelle Gauche Anticapitaliste
GDR : Gauche Démocratique Révolutionnaire (avec la variante GDRev)
GPS : Gauche Populaire et Sociale
NPA : Nouveau parti anticapitaliste
avec variante NPA DEFIS ( Démocratie, Ecologie, Féminisme, Internationalisme, Socialisme)
PA : Parti Anticapitaliste

3 un mensuel pour le NPA : Les comités qui en ont discuté et l’AG souhaitent que le NPA se dote d’un mensuel, suite à Motivées le mensuel de la lcr34. La prise en charge doit être collective; un première commission de réflexion aura lieu jeudi ( calendrier ci-dessous). Vous êtes les bienvenus.

4 adhésions : pour pouvoir voter au congrès , il faut adhérer avant le 31 décembre (repoussée 10 janvier). Il y a environ 130 adhésions effectives sur environ 300 personnes qui sont entrées en contact avec la NPA 34… Si vous le souhaitez, il faut donc adhérer sans tarder . Contactez le comité le plus proche de votre domicile ou directement bernard canal trésorier départemental. ( modalités ci-dessous)

Le calendrier des réunions NPA dans l’Hérault est ici

Modalité de l’adhésion au NPA dans l’Hérault.

Les cartes sont délivrées par les comités de secteur géographique.
La  carte définit le « corps électoral ».
Pourront voter au congrès de fondation toutes celles et tous ceux qui auront pris leur carte avant le 31 décembre 2008.

Montant de cotisation en euros proportionnel au revenu.( 1 seule cotisation d’ici le congrès )

Chomeurs précaires 10 €
entre 1000 et 1300 : 15,00 €
enre 1300 et 1500 : 20,00 €
entre 1500 et 1800 : 30,00 €
entre 1800 et 2300 : 50,00 €
entre 2300 et 3000 : 80,00 €
plus de 3000 : 100,00 € 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
• Pour adhérer contacter le comité de votre secteur géographique ou à défaut Canalb@wanadoo.fr
Chèque à l’ordre de NPA, adresser à
Bernard Canal
220 lotissement les closades 34830 Clapiers
ou NPA 34 14 rue du commerce 34000 Montpellier

• Dans chaque comité unE trésorierE est désignéE pour collecter  les talons de cartes  et les chèques libellés à l’ordre de « NPA » 

 Cette carte comprend 3 volets : Le 1er reste à l’adhérent, le 2ème au comité local NPA, le 3ème  est transmis à Bernard Canal trésorier départemental avec les cotisations ( chèques ou liquide) qui coordonne et transmettra au national.

Les contacts des comités NPA (CINPA) de l’Hérault
Bassin de Thau contact anna.murillo@hotmail.fr
Biterrois : contact joel.clerembaux@wanadoo.fr
Centre Hérault : contact gilbert.rabadan@orange.fr
Lunellois : contacts René Dagan renedagand@orange.fr
Pic St Loup contacts Jean Claude 0614731908 email rabadantoine@hotmail.com
Montpellier contact arnold.picardat@dbmail.com
hauts cantons contact npa.hautscantons34@gmail.com
Ganges leboucher.jean-claude@club-internet.fr
le Vigan sylvie.parquet@wanadoo.fr

– Lettre ouverte aux sympathisant-e-s de la LCR, aux anticapitalistes

Cher-e-s ami-e-s, camarades,

Notre mouvement politique, la LCR, est sortie des braises de mai 68, il y a quarante ans.

Dans moins de deux mois, nous allons la dissoudre. Si nous voulons le faire, ce n’est évidemment par pour prendre nos charentaises. Au contraire : il n’y a pas pas moins de raisons, mais plus de raisons de se révolter aujourd’hui qu’en mai 68.

Si nous avons pris cette décision, c’est parce que nous proposons de fonder avec d’autres un nouveau mouvement politique plus important que la LCR, un mouvement politique mieux implanté, dans toutes les entreprises, tous les établissements scolaires, toutes les villes et tous les villages, dans tous les quartiers populaires. Qu’existe un nouveau parti anticapitaliste, contre les discriminations, écologiste, féministe, pour la transformation révolutionnaire de la société est une nécessité absolue.

Si nous avons pris cette décision, c’est parce que nous pensons qu’aujourd’hui, des millions de salariés, de jeunes, de chômeurs, de précaires, de femmes et d’hommes ont envie qu’une gauche digne de ce nom prenne son essor. Une gauche pour tenir tête à Sarkozy en s’opposant méthodiquement à sa politique. Une gauche pour lancer la contre offensive face à cette minorité privilégiée qui s’en met plein les poches, ne nous laisse que les miettes et cherche à nous faire payer la crise. Une gauche internationaliste, solidaire de tous les peuples qui luttent pour leur libération. Une gauche qui veut préserver la planète des guerres et du réchauffement climatique.

La crise profonde du capitalisme met en lumière l’absurdité, le caractère totalement dépassé, la monstruosité de ce système qui se nourrit de l’exploitation et détruit l’environnement. Elle renforce notre détermination pour y mettre un terme.

Mais nous n’avons que faire d’une gauche de la conjuration des égos, dirigée par des énarques qui n’ont aucune idée concrète de ce qu’est la misère ou la difficulté à joindre les deux bouts. Le spectacle lamentable du congrès de Reims achève de discréditer la direction du PS qui se met à plat ventre devant Sarkozy et les privilégiés.

Nouveaux venus en politique, ou venus de diverses traditions, socialiste, communiste, écologiste, libertaire, révolutionnaire, nous sommes de plus en plus nombreux à vouloir faire du neuf !

Le nouveau parti anticapitaliste (c’est son nom provisoire) est aujourd’hui un mouvement de plus de 400 comités composé de milliers et de milliers de membres. Il va organiser son congrès de fondation à la fin du mois de janvier.

Nous savons que parmi vous, nombreux sont celles et ceux qui applaudissent ce projet mais confient à d’autres le soin de s’y engager. D’autres hésitent. D’autres encore nous disent attendre que nous ayons fondé le parti pour pouvoir y entrer. Nous vous le disons sans détour : nous avons besoin de vous toutes et de vous tous ! Et sans attendre ! Car pour propulser le NPA, il faut que nous soyons les plus nombreux possible à le fonder.

Rassurez-vous, nous ne voulons pas vampiriser tout votre temps libre, ni siphonner vos maigres revenus. Chacune et chacun trouvera sa place, à son rythme, avec ses moyens et ses envies. Nous avons juste besoin de vous, de votre énergie, de vos (saines) colère, de votre refus de l’intolérable, de votre fraternité. Chiche ?

Bien à vous,

Olivier Besancenot, Alain Krivine, Roseline Vacchetta, porte paroles de la LCR

Partager :
Gauche écosocialiste 34
Retour haut de page