NON AUX LICENCIEMENTS CHEZ DELL MONTPELLIER

Lire ici le tract du NPA 34 sur le sujet.

Ci-dessous : Communiqué du NPA 34 et la proposition de voeu qu’avait rédigé Francis Viguié, élu NPA, pour le prochain conseil municipal de Montpellier, voeu que la majorité PS-PCF-MODEM a refusé de mettre à l’ordre du jour ! .

La direction de l’entreprise DELL a informé ses salariés d’un plan social, (entre 80 et 150 postes seraient supprimés) concernant les 815 travailleurs de DELL Montpellier, de loin principal site DELL en France.
Cette annonce est à l’image de l’attitude de bon nombre d’entreprises et leurs charrettes de licenciements. Nous pouvons dire que DELL avec ses profits et ses subventions publiques en est même une caricature

DELL est un des premiers producteurs mondiaux d’ordinateurs. Cette multinationale réalise d’énormes profits, 351 millions de dollars au quatrième trimestre 2008, 2,478 milliards de dollars sur l’année fiscale 2008. Depuis 2000 Dell a toujours réalisé des bénéfices supérieurs à 2 milliards de dollars. En 2008 le dividende était de 1,31 $ par action contre 1,14 $ en 2007 (soit +15%). Si ses bénéfices ont baissé de 16% entre 2007 et 2008, elle n’est en rien au bord de la faillite.
DELL a bénéficié d’énormes subventions publiques. Les chiffres officiels font état de 4 millions d’euros c’est à dire 25% du montant total de l’investissement, sans parler des équipements à partir d’ordinateurs DELL des collectivités territoriales ou établissements publics.

Nous refusons de considérer les travailleurs comme de simple de variables d’ajustement. Rien ne peut justifier les licenciements.

Nous sommes solidaires des salariés de DELL et nous leur apportons notre soutien pour refuser toute suppression d’emploi

Les collectivités territoriales (Mairie, Département, Région) ayant financé largement l’installation de DELL avec de l’argent public doivent aujourd’hui, au côté des salariés, se mobiliser, s’opposer à ce plan social. Si la direction de DELL impose des licenciements, elle peut être certaine que nous serons en première ligne pour exiger le remboursement des aides publiques reçues.

Le NPA exige l’interdiction des licenciements à DELL

Le NPA propose une mobilisation unitaire de l’ensemble des organisations syndicales et partis de gauche pour garantir l’emploi et interdire les licenciements.

Article de Midi Libre du 22 avril suite à notre communiqué

« Interdire les licenciements » L’antenne héraultaise du NPA (nouveau parti anticapitaliste) a dénoncé, avec virulence, l’annonce du plan social de Dell qui, selon ses contacts, concernerait « entre 80 et 150 postes ». « Cette multinationale réalise d’énormes profits, 351 millions de dollars en 2008 ; elle n’est en rien en crise » , affirme encore le NPA qui demande aux collectivités qui avaient aidé Dell lors de son installation de « s’opposer à ce plan social ». « Si la direction de Dell impose des licenciements, elle peut être certaine que nous serons en première ligne pour exiger le remboursement des aides publiques » assurent enfin les responsables héraultais du parti d’Olivier Besancenot, qui demandent tout simplement « l’interdiction des licenciements »

Proposition de voeu sur la question pour le prochain conseil municipal de Montpellier, rédigé par notre élu Francis Viguié.

SOLIDAiRE DES SALARIES DE DELL

La direction de l’entreprise DELL a informé ses salariés d’un plan social. Cette annonce va impacter fortement les 815 travailleurs de DELL Montpellier, de loin principal site DELL en France. DELL a déjà délocalisé un certain nombre de services à Bratislava et à Casablanca. Ainsi l’entreprise de Montpellier a déjà perdu de nombreux emplois, le plan social va y ajouter de nombreuses suppressions de postes avec licenciements à la clé.

Nous refusons de considérer les travailleurs comme de simples variables d’ajustement. Rien ne peut justifier ces licenciements.

Cette annonce est en effet à l’image de l’attitude de bon nombre d’entreprises annonçant des charrettes de licenciements. Nous pouvons dire que DELL en est même une caricature.
DELL est un des premiers producteurs mondiaux d’ordinateurs. Cette multinationale a réalisé en 2008 un profit de 351 millions de dollars , elle n’est en rien au bord de la crise.

DELL a bénéficié d’importantes subventions publiques. Les chiffres officiels font état de 4 millions d’euros, c’est à dire 25% du montant total de l’investissement

Ayant financé largement l’installation de DELL avec de l’argent public, les collectivités territoriales (Mairie, District/Agglo, Département, Région), doivent aujourd’hui, être au côté des salariés et se mobiliser pour s’opposer à ce plan social.

L’argent public versé fixe des responsabilités majeures aux collectivités territoriales. Si la direction de DELL impose des licenciements, elles doivent exiger le remboursement des aides publiques reçues.

Le Conseil Municipal de Montpellier :

– affirme sa solidarité active avec les salariés et les organisations syndicales de DELL

– refuse les suppressions de postes et les licenciements. Il ne peut accepter des licenciements dans des entreprises, comme DELL, faisant de gros profits

– se donnera les moyens politiques, en lien avec les autres collectivités, dans le cas de maintien des suppressions de postes et des licenciements, de faire rembourser l’argent public versé à DELL pour la création d’emplois

Montpellier, le mercredi 22 avril 2009

Dernière nouvelle : la prise en compte de ce voeu (son inscription à l’ordre du jour) a été refusée par le PS, le PC (!!!), le Modem, c’est à dire la majorité municipale de montpellier.
Le NPA étant dans un groupe technique avec les Verts, c’est Jean Louis Roumégas qui comme président du groupe avait présenté le voeu :

Communiqué de Francis Viguié

Le printemps de la démocratie s’arrête à DELL !

Elu NPA au conseil municipal de Montpellier j’avais rédigé une proposition de vœu pour le prochain conseil municipal sur la situation de DELL (voir ci-dessus).
En effet, cette entreprise va licencier alors qu’elle réalise des profits et qu’elle a reçu des subventions publiques des collectivités territoriales dont la municipalité de Montpellier.
Ce vœu avait reçu l’appui de l’ensemble du groupe Verts-NPA-Cuals et a été ainsi soumis à la conférence des présidents de groupe préparatoire au conseil municipal.
Lors de cette conférence, les représentants du MODEM, du PCF et du PS se sont opposés à ce que vœu puisse être présenté au prochain conseil municipal ! Qu’un parti de droite, le MODEM, agisse ainsi, nous y sommes habitués.
Mais que des partis qui s’affirment de gauche refusent que soit simplement discuté la situation de centaines de salariés montpelliérains risquant de perdre leur emploi est un véritable scandale !
Comment expliquer que cette majorité municipale PS-PC qui a largement subventionné à coups de fonds publiques l’installation de DELL refuse le débat lorsque DELL licencie ?
L’argument des présidents de groupe PC, PS, MODEM est « un vœu ne sert à rien ».
C’est faux, ces subventions versées sont précisément un moyen de pression sur DELL pour y empêcher les licenciements, la municipalité pourrait agir si elle en avait la volonté politique. Ajoutons aussi que d’habitude la majorité n’est pas avare en proposition de vœux dont l’efficacité est bien moindre.

Francis Viguié.

Réaction de Jean Louis Roumégas

Coup de gueule !
Le voeu refusé par la majorité municipale

La conférence des présidents qui a arrêté l’ordre du jour du prochain conseil municipal du 4 mai s’est tenu ce mercredi 22 avril à 12h15.

Je sors de cette réunion dans un état d’indignation et de colère.

En effet, la majorité municipale a refusé que soit inscrit à l’ordre du jour la proposition de voeu (ci-joint) présentée par le groupe Verts- NPA – Cuals sur les licenciements de l’entreprise Dell à Montpellier.

Serge Fleurence pour le parti socialiste, Michel Passet, président du groupe communiste et les représentants du Modem et des non-inscrits ont refusé que cette question soit à l’ordre du jour du conseil municipal. Le prétexte annoncé : “les voeux ça sert à rien !”

Quant on pense aux dizaines de voeux “bidons” que la majorité nous a infligé, on peut apprécier l’argument ! C’est d’autant plus inacceptable que pour le coup notre voeu concerne bien la ville de Montpellier et les aides nombreuses apportées à Dell par les collectivités publiques.

En pleine actualité sociale, alors que tous les jours de nouveaux licenciements sont annoncés en France et que la colère des salariés monte à juste titre, le refus de notre voeu de soutien aux salariés de Dell par la majorité municipale, soit disant de gauche, est lourd de sens !

Pour le groupe Verts-NPA-Cuals,

Jean-Louis Roumégas

Article de Midi Libre (24 avril 09) suite à ces communiqués : LA PUCE À L’OREILLE Dell met en colère Roumégas et Viguié

Dell met en colère
Roumégas et Viguié Le représentant du groupe d’opposition municipale Verts-NPA-Cuals ne décolère pas depuis la réunion d’avant conseil municipal, qui avait lieu mercredi
et au cours de laquelle
il a demandé que soit
inscrit à l’ordre du jour
de la prochaine séance
une proposition de voeu concernant « les licenciements de l’entreprise Dell à Montpellier ».
Les différents présidents
de groupe PS, PC et MoDem s’y sont opposés au prétexte, selon Jean-Louis Roumégas, que « les voeux, ça sert
à rien ! »« Quand on pense aux dizaines de voeux bidons que la majorité nous a infligés, on peut apprécier l’argument. Le refus de notre voeu par la majorité municipale, soi-disant de gauche, est lourd de sens. » « Comment expliquer que cette majorité municipale PS-PC, qui a largement subventionné à coups de fonds publics l’installation de Dell, refuse le débat lorsque cette société licencie » , ajoute, de son côté, Francis Viguié selon lequel « le Printemps de la démocratie s’arrête à Dell ».
Hélène Mandroux
Partager :
Gauche écosocialiste 34
Retour haut de page