Licenciements à DELL Mtp : réponse à la majorité municipale et lettre ouverte du NPA au PCF 34

Le NPA répond au PS et au PCF .
Face au projet de licenciements à DELL, ( voir ici et ) entreprise faisant des profits et subventionnée par la municipalité de Montpellier, Francis Viguié, élu NPA-Cual avait écrit une proposition de voeu que la majorité municipale (PS-MODEM-PC) a refusé d’inscrire à l’ordre du jour. Michel Passet (PC) Et Serge Fleurence (PS) nous ont même traîté dans la presse d’hyprocrytes. Francis Viguié repond ci-dessous.

Ci-dessous aussi lettre ouverte du NPA au PCF de l’Hérault et à ses militant-e-s.

Lettre ouverte du NPA 34 au PCF et à ses militant-e-s dans l’Hérault.

Montpellier le 28 avril 2009.

Chers camarades

DELL est une multinationale qui réalise d’énormes profits et qui a bénéficié d’importantes subventions (4 millions d’euros, soit 25% de l’investissement initial) des collectivités locales, dont plusieurs alors gérées par la gauche (PS, PC) notamment la commune (ou son district) de Montpellier.

Quelques chiffres peuvent être rappelés :

Bénéfices Dell pour le quatrième trimestre 2008 : 351 millions de dollars, (679 millions au quatrième trimestre 2007)
Bénéfices Dell sur l’année fiscale 2008 : 2,478 milliards de dollars. ( -16 % par rapport à 2007). 

Depuis 2000 Dell a toujours réalisé des bénéfices supérieurs à 2 milliards de dollars. En 2008 le dividende était de 1,31 $ par action contre 1,14 $ en 2007 (soit +15%).
Dell malgré une certaine baisse de ses bénéfices n’est donc en rien au bord de la faillite.
Monsieur Dell a par ailleurs une des plus grandes fortunes mondiales.
Pourtant, 
en Irlande, Dell a dévoilé, jeudi 8 janvier 2009 son projet de transfert de sa production d’ordinateurs en Pologne. 
La fermeture de cette usine supprimera 1 900 emplois.
À Montpellier, Dell a l’intention de supprimer autour de 150 emplois.

Le cas de DELL rentre donc bien dans le cadre des licenciements dits boursiers qu’une proposition de loi portée par les députés du PCF veut interdire.
Cette proposition de loi va à nos yeux dans le bons sens et si nous avions des députés, nous l’aurions appuyée.

Comprenez donc notre surprise quant à la position prise par le groupe PCF au sein du conseil municipal de Montpellier.
En effet, notre élu Francis Viguié, avait écrit une proposition de vœu sur la question des licenciements à DELL, (voir ci-dessous), proposition portée ensuite par l’ensemble du groupe Verts-NPA-Cual. La majorité municipale (PS-MODEM-PC) a refusé d’inscrire à l’ordre du jour ce vœu. Michel Passet au nom du PCF a voté contre la prise en compte de ce vœu lors de la conférence des présidents de groupe. De plus, l’ordre du jour du prochain conseil municipal de Montpellier ne prévoit aucune discussion sur cette question.
Tout débat sur DELL au sein du conseil municipal est donc de fait interdit.

L’argument donné par Michel Passet dans la presse (voir plus bas) est « les vœux ne servent à rien ».
Pourtant les élus PCF comme PS ont toujours proposé ou voté de nombreux voeux tant sur des questions internationales que nationales. Récemment : réformes des départements, IUT, Poste…
Pourquoi d’un coup, sur cette question de première importance, les vœux n’auraient-ils plus aucune utilité ? C’est d’autant plus étonnant que les élus pourraient agir politiquement voire judiciairement pour exiger de DELL le remboursement des sommes versées. Un vœu serait beaucoup plus pertinent sur cette question que des tas d’autres vœux pourtant votés par les élus du PCF.

Il nous semble que la bataille contre les licenciements aurait beaucoup à gagner si se combinaient l’action des salariés et une action politique déterminée et conséquente, tant à l’échelle nationale que locale.

Pourquoi donc une telle contradiction entre les prises de position du PCF, de ses députés et celles des élus à la municipalité de Montpellier ?
La fédération du PCF de l’Hérault, ses militant-e-s, partagent-ils le point de vue de ces élus ?

Nous espérons une réponse à ces questions et une clarification afin que nous puissions ensemble, dans la rue comme dans les institutions, mener une bataille pour interdire ces licenciements dans une entreprise subventionnée et dégageant d’énormes profits.

En attendant votre prise de position et des réponses à nos questions, veuillez accepter nos salutations fraternelles.

Anne Jonval et David Hermet, porte-paroles du NPA 34
Francis Viguié, conseiller municipal de Montpellier , membre du NPA.

Communiqué de presse de Francis Viguié conseiller municipal NPA-CUALs

Réponse à Michel Passet et Serge Fleurence ( édition Midi libre du vendredi 24 avril, voir ci-dessous)

OU EST L’HYPOCRISIE ?

Je viens de lire avec stupeur les réactions au vœu déposé par le groupe Verts NPA CUAL sur Dell dont j’ai été à l’initiative. Nous avons écrit un vœu sur Dell en raison d’un plan social ayant pour conséquences autour de 150 licenciements à Montpellier. L’enjeu est pour nous un engagement clair et fort de la Mairie de Montpellier au côté des salariés et de leurs organisations syndicales.
Serge Fleurence pour le PS et Michel Passet pour le PC nous chantent en cœur « les  vœux, ça ne sert à rien ». Ah bon ? Alors pourquoi la majorité a-t-elle proposé des dizaines de vœux jusqu’à présent, pour amuser la galerie ?
M. Fleurence et M. Passet, un vote du conseil municipal s’engageant aux côtés des salariés et organisations syndicales de Dell n’a aucun sens ? Si ce vœu était voté qui aiderait-il ? Les salariés ou la direction de Dell ?
M. FLeurence et M. Passet, un vote du conseil municipal déclarant refuser les licenciements dans une entreprise qui fait 351 millions de dollars de profit n’a aucun sens ?
M. Fleurence et M. Passet, un vote du Conseil municipal exigeant, en lien avec les autres collectivités territoriales concernées, la restitution des 4 millions d’euros d’argent public versés à Dell n’a aucun sens ?
En vérité vous avez refusé ce vœu parce qu’ayant voté les subventions vous ne voulez pas maintenant exiger leur remboursement. Quelle veulerie !
Si vous pensez effectivement que ce positionnement n’a aucun sens vous pouvez dissoudre le conseil municipal et mettre en place une équipe de gestion pour la ville.
Bien entendu, une fois voté il faut le mettre en pratique et s’en donner les moyens. C’est à dire, faire ce que vous n’avez pas le courage politique de faire, de même que vous avez capitulé en préférant augmenter les impôts locaux.
Alors où est l’hypocrisie ? Les arguments bidon pour ne pas mettre le vœu au vote du conseil n’honorent pas vos partis.
La crise économique frappe fort, les plans de licenciements se multiplient, le chômage augmente de 100 000 chaque mois, ne pas payer la crise du capitalisme tel est l’enjeu pour l’immense majorité de la population.
Vous pouvez compter sur le NPA pour vous rappeler le plan de 20% de licenciements chez Dell et l’argent public versé.

Francis Viguié conseiller municipal NPA-CUALs
Vendredi 24 avril 09

Sur l’ensemble de la question voir ici sur notre site et voir ici le rassemblement devant DEL appelé par le NPA puis d’autres organisations
Voir l’article de Midi Libre ici

morceau choisi in Midi Libre

Michel Passet, le président du groupe PCF, ne fait pas la même analyse. « Ces voeux, c’est une hypocrisie politique. Je crois que cette forme de débat ne convient plus à la réalité en terme d’éthique et d’efficacité. Le voeu déposé par Jean-Louis Roumégas était soutenu par Jacques Domergue (c’est son inscription à l’ordre du jour du 4 mai qui avait le soutien du leader UMP, ndlr). Or, si le député veut défendre l’emploi, il n’a qu’à rejoindre la proposition de loi de Marie-George Buffet visant à interdire les licenciements dès lors qu’une entreprise verse des dividendes. Le PCF est évidemment avec les salariés de Dell. Mais nous préférons un débat public sur l’emploi, où nous évoquerions le cas de Dell plutôt qu’un soutien de façon hypocrite. »

Commentaire

Cette argumentation du PCF est totalement en contradiction avec les propres pratiques des élus du PCF. Ceux-ci, afin de démontrer qu’ils sont utiles et qu’ils pèsent pour ancrer à gauche la ville de MTp, ont toujours fait de nombreux voeux tant sur des questions internationales que nationales.
En plus dans le cas présent, un voeu aurait de l’efficacité vue que la mairie/district avait largement subventionné DELL et peuvent demander des comptes

Communiqué du NPA : pour un rassemblement devant le site de DELL.

Voir ici l’article de Midi Libre sur la prise de position du NPA.

NON AUX LICENCIEMENTS CHEZ DELL
Rassemblement mercredi

Le comité central d’entreprise (CCE) se réunit mercredi 29 avril à Montpellier. La direction de DELL prépare un « plan social » qui pourrait supprimer jusqu’à 150 emplois sur les 815 de DELL Montpellier.
– Or DELL fait des profits : 351 millions de dollars en 2008 ; elle n’est en rien au bord du gouffre ! Et Michael Dell dans l’édition 2005 de Forbes 400, était classé le neuvième homme le plus riche des États-Unis et le dix-huitième du monde, avec un patrimoine net d’environ 16 milliards de dollars.
_ Or DELL a bénéficié de subventions publiques des collectivités territoriales (Mairie de Montpellier, Département, Région), entre 4 millions et 5 d’euros c’est à dire 25% du montant total de l’investissement, sans parler des équipements à partir d’ordinateurs DELL des collectivités territoriales ou établissements publics.
Dans ces conditions, l’annonce de suppressions de postes et de licenciements est injustifiable.
Nous sommes solidaires des salariés de DELL. A l’occasion de la tenue du CCE,
nous appelons toutes les organisations syndicales et politiques, toutes les personnes qui n’acceptent pas les suppressions d’emploi, à se rassembler devant DELL (quartier millénaire rd point Benjamin Franklin) à 12h30 mercredi 29 avril.
Le NPA exigera :
– l’interdiction des licenciements à DELL
– le remboursement des aides publiques pour toute suppression d’emploi.

Partager :
Gauche écosocialiste 34
Retour haut de page