Entrée en campagne du Front De Gauche et communiqué du NPA Languedoc-Roussillon

Le NPA Languedoc-Roussillon publie le communiqué ci-dessous tandis que le FDG, après avoir rompu l’accord unitaire du 03 décembre, est entré en campagne en solo mais avec quelques socialistes et aussi dans la plus grande confusion.

COMMUNIQUÉ DE PRESSE
NPA LANGUEDOC-ROUSSILLON

Front de Gauche : beaucoup d’agitation et de confusion !

Le Front de Gauche multiplie les conférences de presse et a lancé en solitaire sa campagne.
Il a décidé depuis Paris la composition de sa liste en Languedoc-Roussillon sans tenir compte des discussions en cours avec d’autres partenaires possibles dont le NPA. Les adhérents du Languedoc-Roussillon des partis du Front de Gauche n’ont pas été consultés sur ce point.
La direction du principal parti du Front de Gauche, le PCF, se contente de prendre acte de la présence de quatre élus PCF sortants sur la liste de George Frèche. Cela alors même que le PCF a signé un communiqué le 3 décembre où G. Frèche était dénoncé pour ses “dérives populistes, autoritaires et racistes“.
Sur cette question, il est désormais impossible de savoir ce que compte faire le FDG au second tour, puisque ses formulations laissent ouvertes toutes les possibilités, alors même qu’il y a quelques semaines Marie George Buffet affirmait de manière claire « ni au premier tour, ni au second tour avec Frèche »
Le Front de Gauche cherche maintenant à mettre des membres du PS (dont un membre de la direction nationale) sur sa liste, et lance des clins d’oeil à Europe-Ecologie. Une telle politique aura évidemment des conséquences sur le programme de la liste de premier tour.
Tout cela en prétendant continuer à vouloir rechercher un accord avec le NPA, accord qui avait pourtant été acté le 03 décembre et que le Front de Gauche a lui-même rompu.

Le NPA garde le cap !
Les militant-e-s du NPA Languedoc-Roussillon ont voté régionalement en faveur de l’accord conclu le 3 décembre entre les Alternatifs, la FASE, le M’PEP, le NPA, les Objecteurs de Croissance et les composantes du Front de Gauche: Gauche unitaire, PCF et PG .
Cet accord s’était matérialisé par un communiqué commun et par un texte définissant la stratégie au premier tour comme au second tour ainsi que de nombreux éléments programmatiques.
(voir ici )

Le 10 décembre, sous divers prétextes, cet accord a été remis en cause par le PCF et donc ensuite par le FDG.
(voir ici)
Le 16 décembre, le PCF n’a pas trouvé les moyens de venir discuter lors d’une nouvelle réunion unitaire proposée par le NPA.
(Voir : ici)

A l’heure actuelle, l’accord existant a donc été rompu par le FDG.

Malgré tout, le NPA reste ouvert à la discussion, si celle-ci repart bien de ce qui avait été conclu le 03 décembre.
Il a répondu à la lettre du Front de Gauche (voir ici) et participera à la « réunion de la dernière chance » qui pourrait avoir lieu en début de semaine prochaine.

En cas d’échec de cette réunion avec le FDG, le NPA proposera aux organisations et aux militant-e-s qui restent sur l’accord du 03 décembre, de se rassembler et d’entrer en campagne le plus rapidement possible.

Pour le NPA Languedoc-Roussillon

David Hermet

Partager :
Gauche écosocialiste 34
Retour haut de page