Proposition de voeu pour la séance du Conseil Municipal de Béziers du 21 décembre 2009 : Non à la venue d’Agrexco !

Le 23 février, le Conseil Régional votait une délibération portant sur le développement du port de
Sète et déterminant la société GF Groupe comme opérateur. Cette délibération ne faisait aucune
référence à la venue d’Agrexco dans le port de Sète. Suite à ce vote, le président G. Frêche a annoncé
à grand renfort de déclarations publiques la venue d’Agrexco, unique client de GF Groupe.

Agrexco est une compagnie publique israélienne qui exporte 70 % des produits issus des colonies
israéliennes. Ces colonies sont illégales selon les résolutions de l’ONU, la commercialisation et
l’exportation des produits des colonies constituent une violation de la IV° convention de Genève, et
également des règlements des accords d’association UE-Israël. Violation dont se rend complice le
gouvernement français qui laisse entrer en France les produits des colonies.

Il faut développer le port de Sète, avec la création d’emplois correspondants et relocaliser
l’économie régionale. L’arrivée de 200.000 tonnes de fruits et légumes par an sera un coup
supplémentaire porté à une agriculture régionale déjà en grande difficulté.

D’autre part, les 200 millions d’euros promis pour aménager le port de Sète par Georges Frêche
doivent faire l’objet d’un débat public avec les syndicats, les associations et les partis politiques.
Le refus d’implantation d’Agrexco est porté par une large coalition nationale et maintenant
européenne, de plus de cent organisations. En tant qu’élus nous refusons d’être complices d’une telle
entreprise qui tôt ou tard sera condamnée sur la base du droit international.

Aimé COUQUET, Conseiller Municipal PCF, NPA et Citoyens.

Partager :
Gauche écosocialiste 34
Retour haut de page