A Gauche Maintenant! Fidélité et reniement!

Un de nos camarades du comité du Pic-Saint-Loup nous demande de publier la tribune libre qui suit et qui est une réaction devant l’attitude, qu’il estime inacceptable, d’un candidat de ”A gauche Maintenant!” qui rallie le frêchisme tout en continuant à se réclamer d’AGM!

Un camarade du NPA répond à Antoine (voir, après ce texte, en commentaire).

La campagne électorale est finie. Avec un score honorable qui ne nous a pas permis cependant, pour cause principalement de manoeuvres socialistes, de mener la bataille politique au second tour, nous ne pouvons que relever le bilan plus que satisfaisant de la démarche unitaire de A Gauche Maintenant! Sous la houlette d’un trio de porte-paroles issus du PCF, du NPA et du PG, c’est l’essentiel des militants de la gauche de transformation sociale de la région qui s’est mobilisé.

Qui s’est mobilisé sur la base d’un protocole d’accord et d’un programme mûrement discutés et mis en forme autour de thèmes aussi “alternatifs” que le refus de la réforme territoriale, l’interdiction des licenciements et l’opposition au financement des entreprises capitalistes, le Smic à 1500 € nets et les 300€ pour tous, la défense de la retraite à 60 ans et le retour aux 37,5 annuités, etc..

C’est sur cette base de rupture politique avec les frères jumeaux que sont le sarkozysme et le frêchisme, que nous avons posé, par-delà ces élections, les jalons, les jalons seulement mais ce n’est pas rien, pour que se constitue une gauche enfin de gauche!

Cet esprit de fidélité à l’orientation d‘AGM! s’exprime parfaitement dans la déclaration de René Revol du 25 mars dont nous extrayons ce passage éloquent: “Nous avons permis l’émergence et l’affirmation au cœur de la gauche d’une alternative unitaire. Elle est le garant du combat pour battre la droite et l’extrême droite, pour prendre date et tourner la page de Frêche. Nous devons dés maintenant œuvrer ensemble dans cette région à mettre en mouvement citoyennes et citoyens sur les propositions de rupture dont nous avons été porteurs.(1)

Voilà pour la fidélité à AGM! Passons au reniement!

Nous avons appris cette semaine que Jean-Michel Suau, communiste candidat sur la liste gardoise d’AGM!, avait été démis par l’ultrafrêchiste président du Conseil général du Gard, Damien Alary, de sa fonction de vice-président dudit Conseil Général. Que croyez-vous qu’il se soit passé par la suite? Une suite très, très rapide. Par la grâce d’une manoeuvre, dans la plus pure tradition des jeux politicards de la gauche capitaliste, Patrick Malavieille, le président du groupe communiste du Conseil Général à qui, comble de la magnanimité “alarofrêchiste”, avait été rétrocédé le “pouvoir” (!) de réaffecter cette vice-présidence, eh bien! notre bon Jean-Michel Suau s’en est retrouvé investi! On notera avec quelle réjouissance, devant tant de virtuosité politique, Midi Libre a pu titrer “Malavieille sauve le soldat Suau(2)

Et nous voilà donc, pratiquement dans le même temps où René Revol propose à ses compagnons de campagne de prolonger et de renforcer la dynamique d’alternative, avec un candidat AGM! réintégrant la solidarité politique avec le frêchisme! Car c’est cela que signifie accepter d’être vice-président d’Alary, un des deux possibles successeurs à la Région désignés par sa majesté septimaniaque ! C’est ainsi, en effet, on ne le sait que trop, que procède cette gauche corrompue et vermoulue: elle courbe l’échine devant la décision monarchique de proposer tel ou tel pour poursuivre l’ “oeuvre” du chef, le chef d’oeuvre de saccage des valeurs de gauche!!

Jean-Michel Suau curieusement se répand aujourd’hui sur la nécessité de rassembler les communistes (3), en excluant quand même, semble-t-il, les profrêchistes évalués à environ 20%, mais, finalement, dans ces 20 %, tout le monde ne serait pas perdu, etc. On notera, ici, comble de l’enfumage et de l’inconséquence, que JM Suau, dans l’instant où il fait, vers Alary, le pas qu’un Boré (“communiste” vice-président sortant du Conseil Régional) a fait en rejoignant-restant avec Frêche, se permet le luxe de dénier au dit Boré le droit de se réclamer du PC, se confortant ainsi, lui-même, à peu de frais, dans la légitimité de son appartenance au PC et probablement dans sa fidélité à AGM!!

Que dire, enfin, pour bien comprendre vers où souffle le vent de cette bien problématique réconciliation des “communistes” dont parle JM Suau, de la déclaration de P Malavieille, l’artisan de sa réintégration dans le cercle fermé alaryste, selon laquelle « Au fil des semaines, on a senti que la campagne du Front de gauche se déportait vers l’extrême gauche et une position très anti Frêche. » ? (2). Il peut au moins être rassuré, JM Suau n’est plus soumis à ce que l’on comprend être (mais avec quel art du sous-entendu!) une dérive gauchiste condamnable.

JM Suau est une illustration supplémentaire des dérapages auxquels expose l’absence de cohérence dans l’engagement politique et de respect pour les militants et les électeurs. Mais si cette double absence ne nous étonnait plus chez Gayssot and Co, qui ont foulé aux pieds le vote écrasant des communistes régionaux pour une unité type AGM!, elle nous scandalise chez quelqu’un qui continue à se réclamer de A Gauche maintenant!, comme tous ceux qui sont décidés, eux, à mouiller, encore et toujours, la chemise contre Sarko et contre Frêche-Alary-Bourquin…

Nous relèverons, dans le florilège de confusionnisme dont fait preuve JM Suau, dans l’ entrevue accordée à Midi Libre, la piètre justification de son ralliement: un Conseil Général ne serait pas…(pathétique lapalissade)…le Conseil Régional. Tout cela pour signifier qu’on peut-être frêchocompatible à Nîmes et AGM! en Languedoc-Roussillon!

Nous conclurons en rappelant que, pour nous, un des acquis d‘AGM! tient à sa capacité de conjuguer l’unité avec la clarté dans l’orientation, à sa volonté de démontrer qu’être unitaire pour l’alternative c’est nécessairement être pour la rupture avec ce qui tue l’alternative, la rupture avec Sarko, Frêche et donc aussi avec Alary! Une chose simple mais essentielle que JM Suau ne comprend pas! Ne comprend plus! L’avait-il jamais compris?

Décidément ce “frêchissement”-franchissement de la ligne jaune politique mérite un carton rouge de la part de tous ceux qui restent en cohérence avec AGM! Qu’en pensez-vous René, François, David et tous les autres?

Antoine (NPA Pic-Saint-Loup)

(1) l’ensemble de la déclaration est à lire ici: http://www.agauchemaintenant.fr/Message-de-Rene-REVOL

(2) http://www.midilibre.com/articles/2010/03/24/ALES-Malavieille-sauve-le-soldat-Suau-1160905.php5

(3) http://www.midilibre.com/articles/2010/03/26/NIMES-J-M-Suau-La-question-ne-portait-pas-sur-Alary-1164109.php5

Partager :
Gauche écosocialiste 34
Retour haut de page