La Lettre Electronique du NPA du Biterrois N° 17

Au sommaire cette semaine:

POSTE CAPESTANG LA VICTOIRE AU BOUT DU CONFLIT

RTE QUAI DE PLAISANCE VERS UN MAINTIEN DES 35 EMPLOIS

RESTOS DU COEUR 10 % DE REPAS EN PLUS A BEZIERS

SAURAMPS NE VIENDRA PAS S’INSTALLER AU POLYGONE RIVE GAUCHE

LEUR CONCEPTION DES COMITES DE QUARTIER ET LA NOTRE


POSTE CAPESTANG LA VICTOIRE AU BOUT DU CONFLIT

Après plusieurs lézardes dues à la combativité des grévistes (10 jours de grève !), c’est une provocation patronale qui aura fait basculer le conflit du côté de la victoire.

Les responsables syndicaux Emeric BAZALGETTE (CGT) et Michel RUL (Sud PTT) racontent : << un de nos camarades gréviste avait repris le travail, la hiérarchie lui à imposé plus de courrier à distribuer qu’il n’est possible, il à craqué nerveusement entraînant sans le vouloir la totalité de ses collègues, y compris les non grévistes … >>.

Face à cette mutinerie totalement spontanée, la direction a avalisé, en quelques heures de négociations, les revendications portées pendant 10 jours de grève. Nous reviendrons en détail la semaine prochaine sur ces acquis.

D’ici là le NPA tient à saluer la détermination des grévistes qui à permis comme à Bédarieux, Lamalou, Le Bousquet d’Orb, d’obtenir satisfaction.

Cette victoire face à une direction, qui, comme à la SNCF, voulait casser les grévistes, est loin d’être anecdotique; elle mérite donc un vrai bilan que nous tenterons de réaliser avec les principaux acteurs de ce conflit.

RTE QUAI DE PLAISANCE VERS UN MAINTIEN DES 35 EMPLOIS

RTE ( Réseau Transport Electricité, filiale d’ERDF ) vient d’annoncer qu’elle ne fermerait pas son site de Béziers. Les 35 emplois du service comptable seraient donc sauvegardés.

D’après des responsables syndicaux, RTE abandonnerait son projet de ” mutualiser ” les 4 services comptables de Lille, Nanterre, Nantes et Béziers, soit, au total, 175 emplois pour n’en faire qu’un à l’échelon national avec moins de monde.

Si cette nouvelle est confirmée lors du prochain comité d’établissement du 5 mai prochain, la décision de mutualisation pourrait être retardée de 5 ans.

Pour le NPA, il convient d’attendre prudemment le 5 mai, face à une direction qui joue de l’intox à profusion, y compris avec la mairie.

Ceci étant, il est évident que la résistance unitaire à la rentabilisation menée au niveau local (CGT, CFDT, FO) et au niveau national dans tous les sites concernés aura pesé dans la balance.

RESTOS DU COEUR 10 % DE REPAS EN PLUS A BEZIERS

Les bénévoles des Restos du Coeur biterrois ont vu la fréquentation de leurs deux sites s’accroître lors de la campagne hivernale 2009 – 2010. Ce sont 334 790 repas qui ont été servis aux 4124 bénéficiaires.

L’an passé 300 700 repas avaient été distribués à 4069 bénéficiaires. Au niveau national les Restos du Coeur accueillent 840 000 personnes par jour contre 800 000 l’an dernier.

Pour faire face à cette augmentation, un deuxième local (4 rue Courbet) a été ouvert en plus de celui de l’avenue de la Marne sur Béziers. Une distribution inter-villages devrait être mise en place l’ hiver prochain.

Pour le NPA au moment où, de l’UMP au PS, il est question de rallonger l’age de la retraite et de baisser les cotisations, les dirigeants de ces partis devraient venir voir qui compose les files d’attente des Restos du Coeur.

Ils seraient surpris de voir, entre autres, le nombre de retraités.

SAURAMPS NE VIENDRA PAS S’INSTALLER AU POLYGONE RIVE GAUCHE

Le second libraire indépendant de France estime qu’il n’y a pas de marché suffisant à Béziers. Pour le très calculateur patron de SAURAMPS, il est plus facile de prendre la voiture et d’aller à ODYSSEUM Montpellier.

Jean Marie SEVESTRE rajoute même : << pour prendre possession des 1000 m2 que proposait la SOCRI (organisme chargé de commercialiser les lots par la mairie de Béziers) il fallait réaliser un investissement de 2 à 3 millions d’euros, ajouter du stock et du personnel … >>.

Nous laissons sa vision de l’investissement et de ses coûts à ce patron pour constater que la liste des enseignes culturelles qui ne viendront pas : FNAC, SAURAMPS, VIRGIN, CULTURA … s’allonge dangereusement.

Pour le NPA le problème majeur reste le paiement que risquent de devoir supporter les contribuables biterrois. Pour Raymond COUDERC, et ses projets pharaoniques, la commercialisation des bureaux, des appartements, des commerces ne devait poser aucun problème. Au final il y a des problèmes partout et il est question de brader sans garanties d’achat les surfaces commerciales, résidentielles et de bureaux.

Si ce fiasco annoncé se réalisait, il incomberait malheureusement aux biterrois de l’éponger.

LEUR CONCEPTION DES COMITES DE QUARTIER ET LA NOTRE

Le villiériste Jean François CORBIERE, membre de la majorité municipale, est la cheville ouvrière du lien pyramidal qu’entretient la mairie de Béziers avec les comités de quartiers.

Pour être convaincu que, pour lui, la démocratie s’exerce du haut vers le bas il suffit de le lire : << Je suis chargé depuis 2008 d’une mission auprès des comités de quartiers. Je rends régulièrement compte de mon action au maire. Parmi les sujets que nous abordons le plus régulièrement figurent l’insécurité et l’incivisme. Nous mettons tout en oeuvre pour apporter le plus de solutions possibles : médiation municipale, police municipale, coordination avec le procureur et le commissaire … >>.

Le ” canada dry ” villiériste local de LE PEN affiche au moins la direction : à droite toute !

Pour le NPA le rôle des comités de quartier ne s’arrête pas à jouer la courroie de transmission du pouvoir en place.

Les comités de quartiers doivent être un lieu de contre-pouvoir où s’élabore, dans une zone géographique restreinte, l’apprentissage et la pratique de la démocratie.

Pour le NPA cette démocratie à la base, c’est celle qui va du bas vers le haut!

Pour contacter le NPA biterrois, écrivez à l’adresse suivante: nathalie.vial@neuf.fr

Partager :
Gauche écosocialiste 34
Retour haut de page