Retraites : Rassemblement à Bédarieux le 12 juillet

A l’appel du Comité de Défense des Retraites auquel s’était joint le Collectif Hauts Cantons CGT-CFDT, un rassemblement s’est tenu à Bédarieux.

Les villes de la vallée avaient été tractées, mais peut-être avec moins d’enthousiasme et d’efficacité qu’à l’occasion de la manifestation du 24 juin pour les retraites. Le tract d’appel conçu par les Verts, qui appelait à un « Sitting », disait : « Amenez chapeaux, lunettes et boissons non alcoolisées ». Ce tract offrait un montage peut-être difficile à comprendre avec deux formules mélangées « Retraite aux flambeaux – Retraites en lambeaux ». Malgré cet aspect du tract d’appel commun, le NPA l’a distribué massivement dans les villes qui lui étaient assignées par le Comité.


Une cinquantaine de personnes se sont retrouvées au rassemblement Place Roger Abbal dans l’avenue de la République. Un nombre appréciable de militants des partis et des syndicats étaient absents et nous le regrettons. Mais les différences, qui s’expriment à mots couverts, passent aussi entre ceux qui appelaient à voter OUI lors du référendum européen de 2005 et les partisans du NON.

Les Verts présentaient sur une table un argumentaire en défense des retraites, le NPA exposait sur plusieurs petits panneaux les réponses que nous pouvons apporter aux attaques verbales de la droite, et le PCF avait tendu une banderole « RETRAIT DU PROJET SARKOZY ». La participation active des Verts, du NPA et du PC était patente. On peut regretter l’absence inattendue de la CGT, pourtant signataire du tract d’appel. La CGT pouvait prendre la parole en complément des interventions des partis. Des différences de point de vue peuvent se discuter autour d’une table et ne doivent pas être sanctionnées par une absence.

Marc (SUD) ouvrit la danse avec un exposé du contexte politique de ce rassemblement. Yves (NPA) appela à maintenir la mobilisation et les contacts en pensant dès maintenant à la rentrée. Il insista sur la volonté de la bourgeoisie, des banques, des assureurs et des actionnaires de casser les retraites par répartition pour s’emparer du gigantesque pactole qu’elles représentent et le transformer en objet de spéculation. Jacky (PCF) conclut les interventions en confirmant que le Comité Unitaire continue la lutte et se réunira mercredi 21 juillet à 18 heures, salle des élus devant la mairie de Bédarieux. Il remarqua dans son intervention l’absence du PS (et du maire) à ce rassemblement, leur absence criante d’activité dans le Comité et leur refus exprimé ( ! ) de signer le tract d’appel à ce rassemblement. En conséquence : « En ce qui concerne le PS, c’est clair ! ». En effet, nous savions depuis les déclarations de Martine AUBRY en juin que le Parti « Socialiste » soutient la perspective du recul des retraites et ne s’oppose qu’en façade au projet de Sarkozy-Fillon, mais il est difficile de trouver des preuves de leur engagement dans ce sens !

Yves Dachy.

Partager :
Gauche écosocialiste 34
Retour haut de page