Perpignan, Montpellier, Montreuil… la politique sécuritaire en action pendant que les sondages se contredisent!

SOMMAIRE

1/ 15 août : Sécurité Ces évacuations de camps Rom qui interpellent (Midi Libre)

Depuis quinze jours, le pouvoir a décidé de frapper fort la communauté Rom, suscitant de plus en plus de réactions négatives. Non seulement de l’opposition et d’associations mais même au sein de la majorité. (La suite ci-dessous)

2/ 14 août : Montpellier Evacuations de camps de roms (communiqué)


Il y a quelques mois, un collectif s’est créé à Montpellier afin de venir en aide aux familles roms installées dans des conditions précaires sur le territoire de l’agglomération. Nous venons de constater que la préfecture de l’Hérault vient de procéder à l’évacuation de 2 de ces camps le mardi 10 août, quand les acteurs associatifs sont les moins nombreux. Ce collectif ne peut que s’élever avec la plus ferme détermination contre cette négation caractérisée des droits de l’homme. (lire la suite plus bas)

Nouvelle évacuation de Roms à Montreuil (NouvelObs)

Que deviennent les apatrides? (Slate)

… Suite du sommaire…

…………………………

15 08 : DERNIERE MINUTE…URGENT…

Une nouvelle expulsion est prévue lundi matin à partir de 6h au squatt des Rives du Lez (Montpellier). Le terrain appartient à la mairie et fait partie du projet d’extension de Port Marianne… Probablement aucun moyen d’hébergement n’est prévu pour ces familles qui comptent beaucoup d’enfants en bas âge dont des nourrissons. Pour eux c’est un retour à la rue qui se profile, même pas la Roumanie contrairement à ce que disent les pouvoirs publics !!!! Merci de diffuser dans vos réseaux. N’hésitez pas à écrire au blog (npa34@orange.fr), nous ferons suivre aux personnes engagées sur le terrain de la solidarité.

…………………..

3/ 11 août: Montpellier. « Ces expulsions, ça ne résout absolument rien » (Midi Libre)

Montpellier. L’évacuation de deux camps de Roms en questions (ML)

Montpellier. Expulsions De gros moyens mis en oeuvre (ML)

13 août : Sécurité: sondage contre sondage (Libé)

12 août : Racisme La France « a été mise sur le grill » à l’ONU (Midi Libre)

40 camps illégaux de Roms démantelés en 15 jours (Libération)

Sécurité : de l’art de façonner l’opinion publique (Le Monde)

Sécurité : les biais linguistiques du sondage Ifop/Le Figaro (Rue 89)

Déclaration de paix des associations tsiganes de France (Rezocitoyen)

4/ 10 août : Montpellier. CRS, Sûreté Nationale, BAC et PAF ont expulsé une soixantaine de gens du voyage entre 7h et 9h (France 3 Sud)

Déclaration d’Olivier Besancenot. “Lepénades” gouvernementales en série

La France d’en bas n’a rien demandé, La « demande de sécurité » : une imposture politique (Pierre Tévanian)

5/ 9 août : PERPIGNAN Roms : la gauche catalane dénonce la “xénophobie” du gouvernement (L’Indépendant)…tandis que la droite locale se lepénise toujours plus! (voir Midi Libre)

Communiqué du NPA : Le 4 septembre, ensemble contre la politique sécuritaire et raciste du gouvernement

Les Roms : une nation sans territoire ? (I) (II) et (III) (Les mots sont importants)

La construction des classes dangereuses, Les sept subterfuges du discours « sécuritaire » (P Tévanian)

L’’insécurité telle qu’elle est problématisée dans le débat public est un mythe. Il est indispensable de ne pas rallier, comme l’ensemble de la classe politique l’a déjà fait de longue date également sur « le problème de l’immigration », le postulat faussement « réaliste » selon lequel « le problème de l’insécurité » est une « vraie question » – ce qui nous condamne à ne critiquer que les « réponses » les plus ostensiblement « antirépublicaines » des démagogues qui nous gouvernent.

6/ 8 août : La quinzaine du rrom (Owni)

7/ 7 août 2010 : Perpignan. Roms, gens du voyage : ce qu’ils vivent / Perpignan. Aires d’accueil : loin du compte / Perpignan. “On est bien en caravane” (Midi Libre)

Au même titre que les gitans, les roms et les gens du voyage sont stigmatisés par le discours sécuritaire. Qu’en pensent-ils ? Nous les avons rencontrés.

8/ 6 août 2010 : Un collectif des citoyens français d’origine gitane vient de se créer suite au discours du chef de l’Etat visant “les gens du voyage et les Roms”

“Demain qui sera visé ? Là c’est le comble. C’est trop. Ça vient du Président de la Ré-pu-bli-que !”

Suite aux propos de Nicolas Sarkozy sur “les problèmes que posent certains parmi les gens du voyage et les Roms”, un collectif des associations gitanes des P.-O. vient de se créer de manière spontanée, soutenu par le MRAP et la ligue des droits de l’Homme.

……………………………….

1/ 15 août : Sécurité Ces évacuations de camps Rom qui interpellent (Midi Libre)

Des squats ou des campements évacués à Montpellier, Lattes, Saint-Etienne, Anglet, Saint-Denis, Choisy-le-Roi. A Anglet, un stade que devront quitter demain un millier de personnes et leurs 270 caravanes. Et hier à Montreuil, en banlieue parisienne, 70 personnes évacuées d’une maison inhabitée qu’ils occupaient depuis deux jours après avoir été chassés d’une autre le 30 juillet … (la suite en cliquant sur le lien ci-après)

http://www.midilibre.com/articles/2010/08/14/A-LA-UNE-Ces-evacuations-de-camps-Rom-qui-interpellent-1345864.php5

2/ 14 août : Montpellier Evacuations de camps de roms (communiqué)

Il y a quelques mois, un collectif s’est créé à Montpellier afin de venir en aide aux familles roms installées dans des conditions précaires sur le territoire de l’agglomération.

Nous venons de constater que la préfecture de l’Hérault vient de procéder à l’évacuation de 2 de ces camps le mardi 10 août, quand les acteurs associatifs sont les moins nombreux.

Ce collectif ne peut que s’élever avec la plus ferme détermination contre cette négation caractérisée des droits de l’homme.

En effet :

– la préfecture ne s’est aucunement souciée du relogement durable des personnes (hormis les trois jours réglementaires), en particulier pour les enfants mineurs dont certains sont des bébés (l’un d’eux présentant une pathologie nécessitant une surveillance en continu);

– la préfecture ne s’est pas inquiétée d’expulser des enfants scolarisés, qui, bien sûr, sont en vacances, mais auront les plus grandes difficultés à reprendre leur études à la rentrée, ce qui augmentera leurs difficultés, déjà grandes, d’intégration ;

– il n’y a certes pas eu de violence physique, mais quelle violence psychologique pour de jeunes enfants que d’être réveillés à 6 heures du matin par des CRS casqués et bottés. Quel souvenir mémoriseront-ils du regard que la société porte sur eux !

La date de l’autorisation préfectorale de cette « opération » était le 5 août 2010, soit le lendemain de la réunion interministérielle sur le sujet, où il a été demandé aux préfets d’augmenter le nombre d’expulsions de camps de roms.

Nous constatons que cette exigence du Président de la République a été faite à la suite de faits divers dans lesquels les roms n’étaient aucunement impliqués ni mêlés. Ils sont donc bien choisis, sur de seuls critères ethniques, comme boucs émissaires – pour la seule médiatisation facile de ces opérations coups de poings – au mépris de leur dignité humaine.

Nous nous indignons de voir à quel point la Préfecture de l’Hérault est soucieuse de faire du chiffre en matière d’expulsions. Elle oublie d’évaluer les réels parcours d’insertion initiés par certaines personnes. Elle interrompt ces parcours en condamnant leurs auteurs à un retour forcé vers leur pays d’origine.
Ne pas considérer leur volonté d’intégration, témoignée par leur désir de scolariser leurs enfants et de rechercher du travail, est indigne d’une civilisation développée.

Nous dénonçons les mesures particulièrement discriminantes qui ont un effet dissuasif auprès des employeurs. En effet, ceux qui, en France, voudraient embaucher des personnes d’origine roumaine ou bulgare doivent s’acquitter d’une taxe spécifique et le montage des dossiers est particulièrement ardu et long.

Nous rappelons que si ces personnes ont choisi de venir en France, c’est parce que leurs conditions de vie dans leur pays d’origine sont bien pires que celles qu’elles connaissent ici, et avec un espoir bien moindre pour leur avenir.

Le collectif : ATD Quart Monde, Fondation Abbé Pierre, Ligue des Droits de l’Homme, Médecins de Monde, MRAP, Secours Catholique, Voisins et Citoyens en Méditerrannée.

Nouvelle évacuation de Roms à Montreuil (NouvelObs)

http://tempsreel.nouvelobs.com/actualite/societe/20100814.OBS8493/nouvelle-evacuation-de-roms-a-montreuil.html

Que deviennent les apatrides? (Slate)

http://www.slate.fr/story/25981/apatrides-decheance-nationalite

3/ 11 août: Montpellier. « Ces expulsions, ça ne résout absolument rien » (Midi Libre)

Francine, militante à Médecins du monde, était présente hier matin au camp des Sabines

ENTRETIEN

Que pensez-vous de ces évacuations ?

Moi, ça me fait mal au coeur, parce qu’ils ne gênaient personne ici. En plus ça ne résout rien et c’est stupide parce qu’ils vont aller s’installer un plus loin… On en fait des boucs émissaires, le gouvernement fait des généralités sur eux pour ne plus que l’on parle de l’affaire Woerth ou du problème de l’emploi. Mais leur intégration est quasi impossible, faute de travail et de logement…
Le problème, c’est que le système les repousse : l’employeur doit payer 970 € pour les embaucher et ne peut leur proposer que des contrats d’un an, or ils ne peuvent travailler que dans le bâtiment, l’agriculture ou la restauration où il n’y a pas de tels contrats.

Ici, ils sont bien insérés, les enfants ne sont pas en échec scolaire comme on le dit, ils vont à l’école depuis longtemps. Certains ont même des statuts à Pôle emploi, ils sont donc dans un processus d’intégration et parlent le français, certains gamins parlent même trois langues, c’est pour cela que l’on est très attaché à eux. Ils ne peuvent pas retourner en Roumanie parce que là-bas c’est terrible, il n’y a rien pour eux. Il faut s’y rendre pour comprendre leur situation. (Midi Libre 11 août 2010)

Montpellier. L’évacuation de deux camps de Roms en questions (ML 11 août 2010)

http://www.midilibre.com/articles/2010/08/11/MONTPELLIER-L-39-evacuation-de-deux-camps-de-Roms-en-questions-1341400.php5

Montpellier. Expulsions De gros moyens mis en oeuvre (ML 11 août 2010)

http://www.midilibre.com/articles/2010/08/11/MONTPELLIER-De-gros-moyens-1341403.php5

13 août : Sécurité: sondage contre sondage (Libé)

Les sondages se suivent et se contredisent. Après le Figaro et l’Humanité, l’hebdomadaire Marianne y va de son étude sur la politique de sécurité du gouvernement.

On y apprend que 51% des Français sont «plutôt défavorables» au retrait de nationalité comme sanction (63% des sympathisants de gauche, 28% des sympathisants de droite). Dans le sondage du Figaro (paru le 6 août), 70% des personnes interrogées s’étaient déclarées en faveur de la déchéance de nationalité en cas d’atteinte à la vie envers une personne dépositaire de l’autorité publique. Pour le même crime, le sondage CSA pour l’Humanité indiquait que 57% des Français jugeaient «nécessaire» le retrait de la nationalité.

Pour lire la suite : http://www.liberation.fr/societe/0101651854-securite-sondage-contre-sondage

12 août : Racisme La France « a été mise sur le grill » à l’ONU (Midi Libre)

La France doit répondre ce matin aux vives critiques faites la veille par les experts du Comité pour l’élimination de la discrimination raciale de l’ONU (CERD) qui ont dénoncé « une recrudescence » des actes racistes dans le pays. […] Les 18 experts du comité n’ont pas mâché leurs mots pour s’inquiéter du traitement fait aux gens du voyage ainsi qu’aux Roms, notamment après l’annonce par le président Nicolas Sarkozy de l’évacuation de camps illégaux et l’expulsion de Roms vers la Roumanie et la Bulgarie.”

L’intégralité de l’article est ici :

http://www.midilibre.com/articles/2010/08/12/A-LA-UNE-Recrudescence-du-racisme-epinglee-la-France-doit-se-justifier-1343098.php5

40 camps illégaux de Roms démantelés en 15 jours (Libération)

http://www.liberation.fr/societe/0101651697-40-camps-illegaux-de-roms-demanteles-en-15-jours

Sécurité : de l’art de façonner l’opinion publique (Le Monde)

http://www.lemonde.fr/idees/article/2010/08/12/securite-de-l-art-de-faconner-l-opinion-publique_1398290_3232.html

Déclaration de paix des associations tsiganes de France (Rezocitoyen)

Si Nicolas Sarkozy devait réitérer sa déclaration de guerre, le Collectif des Associations Tziganes serait amené à diligenter des actions judiciaires pour provocation à la haine raciale et à demander aux parlementaires de s’interroger sur la nécessité de réunir la Haute Cour.

http://www.rezocitoyen.org/spip.php?article9262

4/ 10 août : Montpellier : 2 camps de roms évacués à l’aube. CRS, Sûreté Nationale, BAC et PAF ont expulsé une soixantaine de gens du voyage entre 7h et 9h (France 3 Sud)

Un camp, celui situé dans le quartier du Plan des Quatre-Seigneurs a été évacué à l’aube ce mardi, à Montpellier. Des roms occupaient un site appartenant à l’université Montpellier 1 illégalement, depuis plusieurs mois. Vers 8h, la police a poursuivi son opération dans un campement de Garosud, squatté depuis 2007.

30 personnes au Plan des Quatre-Seigneurs et 33 à Garosud dont 14 enfants ont été évacués. Il n’y a eu aucune interpellation. La police avait prévenu tout le monde lundi de l’évacuation de ce mardi matin. Elle intervenait sur décision judiciaire datant de 2007.

Les expulsés sont actuellement sur le parking de la Mosson à la recherche d’un nouveau terrain à squatter.

Plusieurs unités d’intervention ont participé à cette opération :

CRS, police nationale, sureté nationale, BAC et PAF. Plus de 80 hommes au total.

Le préfet de l’Hérault et préfet du Languedoc-Roussillon doit tenir une conférence de presse à midi, pour expliquer les circonstances et les conséquences de ces évacuations. (France 3 Sud 10 août 2010)

Déclaration d’Olivier Besancenot. “Lepénades” gouvernementales en série

L’UMP et le gouvernement se livrent cet été à un concours de « lepénades » dangereux et nauséabond. Après Hortefeux et la dénaturalisation et Lefebvre faisant le lien entre délinquance et immigration, c’est Ch. Estrosi, ministre de l’industrie, qui n’a jamais levé le doigt face aux patrons voyoux licencieurs, qui demande de choisir entre être « Français et voyou » (sic !), sans parler du député Eric Ciotti qui veut enfermer les parents d’enfants délinquants.

Et pourquoi pas ne réserver la nationalité qu’aux policiers ?

Ce mélange intolérable des genres démontre que la droite au pouvoir est prête à tous les amalgames racistes pour tenter de dissimuler les déboires économiques et judiciaires du gouvernement.

Jusqu’où iront-ils ?

Désormais, plus rien ne s’oppose vraiment à l’entrée de Marine Le Pen au gouvernement lors du prochain remaniement.

Pour dénoncer la politique sécuritaire et raciste du gouvernement, le NPA appelle à manifester massivement le 4 septembre et à remettre la question sociale au coeur du débat politique le 7 septembre par la grève contre le projet de loi sur les retraites.

Le 10 septembre 2010 (site national du NPA)

La France d’en bas n’a rien demandé, La « demande de sécurité » : une imposture politique (Pierre Tévanian)

http://lmsi.net/spip.php?article83

5/ 9 août : PERPIGNAN Roms : la gauche catalane dénonce la “xénophobie” du gouvernement (L’Indépendant)…

Rassemblés au café de la Poste samedi en fin de matinée, les représentants catalans du parti communiste, du nouveau parti anticapitaliste, du parti de gauche et d’initiative citoyenne ont dénoncé “la campagne sécuritaire, xénophobe et démagogique du gouvernement”. “La politique de casse, impulsée par Nicolas Sarkozy, est bien en phase avec les exigences du capitalisme ultra libéralisé exprimées dans le Traité de Lisbonne. Les affaires qui touchent des membres du gouvernement, et le président lui-même, ont atteint leur paroxysme avec l’affaire Woerth-Bettencourt”, ont-ils souligné, avant de poursuivre : “Sarkozy tente de détourner l’attention en jouant sur le racisme et les peurs, en agitant plus dangereusement encore que d’habitude le spectre de l’insécurité, dont il est responsable depuis près de dix ans, soit comme ministre de l’Intérieur soit comme Président. Des députés comme Daniel Mach, en place aussi depuis bien longtemps, lui emboîtent le pas, pensant faire oublier que c’est avant tout les conséquences de leur politique que paie notre peuple (…).

Avec leurs propositions anticonstitutionnelles et leurs propos sur le retrait de la nationalité, du jamais vu depuis Vichy, non seulement ils multiplient les provocations incendiaires et bafouent les droits de l’homme dont ce pays se réclame mais ils font également à nouveau le lit du Front national”. Le PC, le NPA, le PG et IC appellent donc à une mobilisation massive le 7 septembre prochain, notamment pour la défense de la retraite à 60 ans. La rentrée sociale s’annonce mouvementée… (L’Indépendant, 9 août 2010)

…tandis que la droite locale se lepénise toujours plus! Perpignan. Délinquance : le député Daniel Mach prochainement reçu à l’Élysée (Midi Libre 9 août)

http://www.midilibre.com/articles/2010/08/09/PERPIGNAN-Delinquance-le-depute-Daniel-1339543.php5

Communiqué du NPA : Le 4 septembre, ensemble contre la politique sécuritaire et raciste du gouvernement

Pas de trêve estivale pour la politique sécuritaire et raciste du gouvernement Sarkozy-Fillon ! Encore, ce matin, Ch. Estrosi, ministre de l’industrie, au micro d’Europe 1, avec tout le cynisme dont il est capable, vient de déclarer qu’il faut choisir entre être Français ou voyou.

L’exploitation politique des faits divers par l’Elysée, le gouvernement et l’UMP est directement inspirée des idées racistes du Front national.

Le lien établi entre délinquance et immigration, la nomination de préfets policiers, la volonté de déchoir les étrangers naturalisés de la nationalité française est à la fois un encouragement à la diffusion des idées xénophobes et racistes, une tentative de mettre le couvercle sur l’affaire Woerth-Bettencourt, sur la réforme des retraites qui viendra devant le parlement à partir de septembre et l’indication que Sarkozy a choisi le terrain sécuritaire pour la présidentielle de 2012.

Cela suffit.

Il est urgent que l’ensemble de la gauche sociale et politique, les organisation syndicales, les associations réagissent tous ensemble pour stopper cette politique anti-sociale et de criminalisation des étrangers.

Près de 50 organisations appellent à manifester, le 4 septembre, à partir de 14h, Place de la République et dans plusieurs villes de France.

Le NPA sera présent pour signifier son rejet de la politique raciste, sécuritaire et anti-sociale du gouvernement, son refus de toute législation d’exception inspirée de celle de Vichy sur la déchéance de nationalité et de la réforme de retraites dont l’objectif est clairement de faire payer la crise aux salariés, aux précaires, aux chômeurs, en diminuant, notamment, le montant des pensions de retraite.

Le 9 août 2010.

Les Roms : une nation sans territoire ? (I) (Les mots sont importants)

http://lmsi.net/spip.php?article1092

Les Roms : une nation sans territoire ? (II) (Les mots sont importants)

http://lmsi.net/spip.php?article1093

Les roms : une nation sans territoire ? (Troisième partie) [Les mots sont importants]

http://lmsi.net/spip.php?article1094

La construction des classes dangereuses, Les sept subterfuges du discours « sécuritaire » (P Tévanian)

L’’insécurité telle qu’elle est problématisée dans le débat public est un mythe.

http://lmsi.net/spip.php?article77

6/ 8 août : La quinzaine du rrom (Owni)

http://owni.fr/2010/08/05/la-quinzaine-du-rrom/

7/ 7 août 2010 : Perpignan. Roms, gens du voyage : ce qu’ils vivent (Midi Libre)

Au même titre que les gitans, les roms et les gens du voyage sont stigmatisés par le discours sécuritaire. Qu’en pensent-ils ? Nous les avons rencontrés.

Jeudi, les Gitans de Perpignan, descendants de ceux expulsés par les Rois catholiques espagnols à la fin du XV e siècle, sédentaires depuis plus de deux siècles et français, se sont réunis en collectif pour dire leur indignation après les propos de Nicolas Sarkozy, le 28 juillet, sur “les problèmes que pose le comportement de certains parmi les gens du voyage et les Roms” (notre édition d’hier). Indignés, blessés “comme citoyens français et européens” mais aussi solidaires “de tous les gens du voyage, qu’on les nomme tsiganes, gitans, manouches ou roms” . Et inquiets de cette nouvelle stigmatisation dont l’histoire a montré vers quelles atrocités elle pouvait dériver.

Le département est, depuis longtemps, une terre de migrations pour les gens du voyage. Nomades aujourd’hui par nécessité économique, les roms, qu’ils viennent de Roumanie ou de Bulgarie, vivent pour la plupart dans une misère totale, se regroupant sur des campements illicites faute d’aires d’accueil et de moyens de subsistance suffisants. Ils survivent tant bien que mal grâce à la charité. D’autres voyageurs, plusieurs centaines chaque été, stationnent dans le département avec leurs maisons roulantes. Français depuis plusieurs générations, ils se rassemblent autour de pasteurs évangélistes pour vivre leur foi sur les routes de France, plusieurs mois par an. Et peinent souvent à trouver des aires d’accueil, malgré la loi dite Besson du 5 juillet 2000 qui fait obligation aux communes de plus de 5 000 habitants d’aménager des lieux ad hoc. Les P.-O. n’ont réalisé à ce jour, qu’à peine 50 % du schéma départemental d’accueil et d’habitat des gens du voyage, approuvé en juin 2006 (lire ci-dessous).

Quelles conséquences dans le département ont la dernière déclaration de “guerre à la délinquance” et la mise à l’index des gens du voyage par Nicolas Sarkozy ? Selon Frédérique Camilleri, directrice de cabinet du préfet, ” la loi existait avant ces propos du chef de l’Etat”. A savoir la loi de 2007 qui permet au préfet, saisi par un maire ou un particulier, de prendre un arrêté d’expulsion de personnes installées sur un terrain pour lequel elles n’ont pas de droit de propriété et / ou d’usage. Cette procédure administrative est “plus rapide” – en cas d’appel, le tribunal administratif a 24 h pour se prononcer – que la procédure judiciaire du référé devant le tribunal correctionnel, toujours possible cependant ; les élus préfèrent donc se tourner derechef vers le préfet. Ainsi à Perpignan, quatre sites d’occupation illicite par des Roms ont été signalés à la préfecture. “Nous allons vérifier s’ils sont toujours là, quelle est la nature du terrain occupé, municipal ou privé, et s’il y a des problèmes de salubrité et de sécurité publiques”, détaille Frédérique Camilleri. Tout en assurant que vis-à-vis des roms, il n’y a ” ni durcissement, ni relâchement. Il y a la loi qu’on applique strictement”. (Midi Libre 7 août 2010)

Perpignan. Aires d’accueil : loin du compte (Midi Libre)

Le schéma départemental d’accueil et d’habitat des gens du voyage, imposé par la loi du 5 juillet 2000, dite loi Besson, a été approuvé par le préfet des P.-O. le 14 juin 2006. Il prévoyait la création de 17 aires d’accueil et d’habitat pour un total de 270 emplacements (aire à vocation d’habitat disposant d’infrastructures et proches des centres-villes) et 6 aires de grand passage (170 emplacements). Faute d’avoir satisfait aux exigences de la loi pour plusieurs communes concernées (plus de 5 000 habitants), le schéma a été prorogé de 2 ans en juin 2008 (notre édition du 16 juin 2008).

Où en est le département, 4 ans après l’approbation de son schéma ? Loin du compte, encore. A ce jour, sur les 17 aires d’accueil et d’habitat requises, seules 7 sont en service : à Elne (17 emplacements; ouverte en 2005, avant même l’approbation du schéma départemental, et qui fait référence), Argelès (20 emplacements), Perpignan nord (16 emplacements ; saccagée, elle est fermée depuis le mois de mai), Canet (inclut les emplacements de Saint-Estève, soit 30 emplacements), Pia (20 emplacements) et Cabestany (15 emplacements). Au total, le département dispose actuellement de 118 emplacements d’accueil et d’habitat (subventionnés par l’Etat à hauteur de 3,7 millions d’euros). Il en manque donc 152. L’aire de Thuir est en travaux, celles de Saint-Cyprien et Rivesaltes sont subventionnées mais les travaux n’ont pas démarré. Quatre autres dossiers sont à l’instruction : Bompas, Perpignan sud, Toulouges et le Soler (4 villes de l’agglo, qui a pris cette compétence). Enfin, les 3 dernières aires sont en panne : à Prades et Céret (pas de terrain proposé par les mairies) et Saint-Laurent de la Salanque (zone inondable).

Les aires de grand passage sont à ce jour au nombre de 3 : au Barcarès, Perpignan sud et St-Cyprien, soit 210 places (571 680 euros de subventions de l’Etat). Celles de Rivesaltes et St-Estève/Canet sont financées mais pas encore aménagées.

Depuis le 14 juin dernier, comme prévu par la loi Besson, les financements de l’Etat sont supprimés. (Midi Libre 7 août 2010)

Perpignan. “On est bien en caravane” (Midi Libre)

Au fond d’une voie sans issue, en bordure de l’autoroute A9, l’aire de grand passage de Perpignan sud, prévue pour 100 emplacements. En fait, un terrain vague de terre argileuse, vaguement aplani et récemment fauché. Lundi après-midi, sous le déluge, 40 caravanes d’une mission évangélique “Vie et lumière”, un mouvement rattaché à l’Eglise protestante, ont débarqué. Les attelages se sont embourbés, certains n’ont même pas pu accéder sur l’aire. Mardi, la poussière soulevée par la tramontane pénètre partout. Ici, un point d’eau ; les tuyaux courent sur la terre pour raccorder les caravanes. Pas de sanitaires, ni d’électricité. En catastrophe, l’agglo a fait installer un groupe électrogène. “Ça fait 3 mois qu’on se déplace. Ici, c’est le pire département pour accueillir les gens du voyage. On demande pas la lune mais au moins un terrain propre, avec de l’herbe, pas de l’argile comme ici ou des cailloux comme au Barcarès” , s’insurge le pasteur.

“Faut pas exagérer quand même ! Ils reçoivent des subventions et ils font n’importe quoi !” , renchérit Gaby, Bordelais comme la plupart des voyageurs de ce groupe. Leur venue, comme chaque année, était planifiée avec la préfecture, leurs carnets et livrets spéciaux de circulation sont dûment tamponnés. Pourtant, ils sont Français, depuis des générations. “Nous on prêche l’Evangile, on est là pour faire du bien aux gens” .

Les propos de Nicolas Sarkozy sur les gens du voyage ? “Il faut pas mettre tout le monde dans le même sac. Nous on n’est pas des roms, on est Français. Ils font exprès pour nous accuser, ils savent bien pourtant qu’on n’est pas des roms !” A l’ombre des arbres, Audrey, Mégane, Ismaël, Brenda et Chloé jouent avec une boule transparente, mimant une diseuse de bonne aventure. Audrey a 11 ans, elle est en CM 2, changeant d’école au gré des déplacements de ses parents mais n’a pas envie de changer de vie (photo de droite). “On est bien en caravane, on est tous ensemble. Dans une maison, c’est un couloir…”. (Midi Libre 7 août 2010)

PERPIGNAN Brice Hortefeux en visite “coup de poing” (L’Indépendant)

http://www.lindependant.com/articles/2010-08-07/brice-hortefeux-en-visite-coup-de-poing-227588.php

8/ 6 août 2010 : Un collectif des citoyens français d’origine gitane vient de se créer suite au discours du chef de l’Etat visant “les gens du voyage et les Roms”

“Demain qui sera visé ? Là c’est le comble. C’est trop. Ça vient du Président de la Ré-pu-bli-que !”

Suite aux propos de Nicolas Sarkozy sur “les problèmes que posent certains parmi les gens du voyage et les Roms”, un collectif des associations gitanes des P.-O. vient de se créer de manière spontanée, soutenu par le MRAP et la ligue des droits de l’Homme.

Hier, ses représentants, accompagnés des conseillers municipaux d’opposition Jordi Vera (CDC) et Jacqueline Amiel-Donat (PS), tenaient à l’occasion d’une conférence de presse, en présence d’Annabelle Brunet conseillère régionale et municipale (Nouveau centre), à exprimer leur “indignation” et à dénoncer “les mesures répressives et la stigmatisation” à l’encontre des gitans, tout en appelant à la “mobilisation et à la solidarité citoyenne contre cette surenchère xénophobe”.

“Blessés” par ce qu’ils qualifient de “véritable provocation et d’incitation à la haine raciale”.

“Le gouvernement annonce l’évacuation sous 3 mois de 150 campements illégaux et l’expulsion des Roms dont le droit à la libre circulation au sein de l’union européenne ne peut être entravé. La destruction des camps, déjà amplement pratiquée, ne fait que condamner des humains à l’errance. Quel sort attend ces familles si rien n’est prévu pour les accueillir ? Ces propos et décisions inacceptables, indignes d’un pays civilisé et de la fonction de président de la République, ont pour but de nous mettre au banc des accusés. Sarkozy cherche des boucs émissaires à la crise économique actuelle“.

“On demande la loi. Ni d’être au-dessus. Ni au-dessous. Nous n’avons pas besoin de ces opérations coups de poing. Ça, c’est du théâtre. On demande des policiers de proximité. Qu’ils viennent, qu’ils restent avec nous. On n’aime pas vivre dan un quartier que l’on dit chaud. Nous aussi, quand on va se coucher, on aimerait qu’il n’y ait pas du bruit jusqu’à 2 h du matin”. Et de rappeler les pages les plus sombres de l’Histoire, Hitler, mais aussi la persécution des Tziganes, Manouches, Gitans, Roms, Sintri… “dont on a encore du mal à reconnaître les horreurs”.

“Nous, ça fait 600 ans que l’on est là. Nicolas Sarkozy c’est la première génération. Du jour au lendemain, on n’est plus rien. Il ne faut pas oublier.” Au point que le collectif des gitans de Perpignan se dit prêt à soutenir, à se joindre aux associations Tziganes qui envisagent d’intenter des poursuites judiciaires à l’encontre du chef de l’Etat “s’il devait réitérer sa déclaration de guerre”. “Ils sont persécutés. Mais depuis toujours ils sont chez nous”, conclut une personne dans le public. Mais chez qui ?

Laure Moysset (L’Indépendant du 6 août 2010)

Déclaration commune PCF 66 –NPA 66 – PG catalan -IC

Une campagne sécuritaire, xénophobe et démagogique du gouvernement!

La situation de notre pays et surtout de sa population s’aggrave dramatiquement (emploi, salaire, retraite, services publics, etc.). La politique de casse, impulsée par Nicolas Sarkozy, y est pour beaucoup. Elle est bien en phase avec les exigences du capitalisme ultra libéralisé exprimées dans le Traité de Lisbonne. Les affaires qui touchent des membres du gouvernement, et le président lui-même, ont atteint leur paroxysme avec l’affaire Woerth-Bettencourt. Les mobilisations autour notamment de la défense des retraites montrent que la colère populaire grandit contre ce pouvoir qui apparaît de plus en plus ouvertement pour ce qu’il est : un gouvernement des riches pour les riches.

Sarkozy tente de détourner l’attention en jouant sur le racisme et les peurs, en agitant plus dangereusement encore que d’habitude le spectre de l’insécurité, dont il est responsable depuis près de dix ans, soit comme ministre de l’Intérieur soit comme Président.

La suite sur le site du NPA 66 : http://www.npa66.org/communiques/article/declaration-commune-pcf-66-npa-66

A lire aussi :

Perpignan Le quartier Saint-Mathieu a été la cible mercredi soir de la troisième des 29 opérations “coup de poing”, décidées par le ministre de l’Intérieur (L’Indépendant)

http://www.lindependant.com/articles/2010-08-06/le-quartier-saint-mathieu-a-ete-227019.php

PERPIGNAN Et après ? (L’Indépendant)

http://www.lindependant.com/articles/2010-08-06/et-apres-227021.php

Retrait de nationalité. Dominique Rousseau : une loi « pas conforme à la constitution »

https://www.resistons.net/index.php/2010/08/04/761-retrait-de-nationalite-dominique-rousseau-une-loi-pas-conforme-a-la-constitution-midi-libre

6 août : Les Roms évacués à St-Etienne, invités à quitter la France (Libération)

L’évacuation du camp fait suite à une ordonnance de justice, après une plainte de la mairie socialiste, propriétaire du terrain. La mairie, contactée, n’a pas souhaité réagir. […]

«Ils sont abandonnés sur le trottoir par tout le monde, la mairie, la préfecture, le conseil général, on n’a eu contact avec aucun élu, alors que c’est eux qui les ont expulsés», a déploré Georges Gunther, membre du réseau Solidarité Rom.

http://www.liberation.fr/societe/0101650779-un-camp-de-roms-evacue-a-saint-etienne

6 août : Annonces sécuritaires: IFOP a déconné (OWNI)

Un sondage IFOP révèle qu’une majorité de Français approuve la récente crispation sécuritaire de Nicolas Sarkozy. Mais est-ce vraiment le cas ? Décryptage et retour sur ces sondages qui nous inquiètent.

http://owni.fr/2010/08/06/annonces-securitaires-ifop-a-deconne/

Sondage Ifop/Le Figaro sur la sécurité : la méthode en question (Rue 89)

Ce sondage a tellement « cartonné » dans les médias qu’il en a éclipsé un autre, réalisé en même temps par CSA et paru le même matin dans L’Humanité. Il comprend deux questions comparables, qui suscitent pourtant des réponses différentes.

http://www.rue89.com/2010/08/06/sondage-ifople-figaro-sur-la-securite-la-methode-en-question-161330-0

Roms. Repères (Libération)

http://www.liberation.fr/societe/0101649450-reperes

Partager :
Gauche écosocialiste 34
Retour haut de page