Beziers. Négociations en bonne voie à France Télécom (Midi Libre)

23 septembre : Négociations en bonne voie à France Télécom (Midi Libre)

21 septembre : Beziers. Orange Les syndicalistes continuent leur grève (Midi Libre)

13 septembre : France Télécom Un bras de fer annoncé au Polygone (Midi Libre)

Les délégués syndicaux de la boutique France Télécom de Béziers ont déposé un préavis de grève illimitée à compter de demain 14 septembre, date du déménagement du magasin au centre commercial Polygone.


…………………………..

23 septembre : Négociations en bonne voie à France Télécom (Midi Libre)

21 septembre : Beziers. Orange Les syndicalistes continuent leur grève (Midi Libre)

Hier, en début d’après-midi, les salariés de la boutique France-Télécom Orange du Polygone à Béziers, en grève depuis mardi 14 septembre, rencontraient à Toulouse la direction territoriale régionale. Et force est de constater qu’ils sont sortis mécontents de leur entrevue et décidés plus que jamais à durcir leur mouvement de contestations

« Nous avons été reçus pour dialoguer et non pour négocier, déplorent les représentants des salariés. La direction continue à ne pas respecter nos droits. On avancerait sur le nombre de jours où les salariés travailleront jusque 20 h. Mais les propositions de la direction sont très floues. C’est la raison pour laquelle nous allons nous rapprocher du P-DG de notre entreprise. Et tant que nous n’aurons pas de réponse, nous continuerons notre mouvement. »

La direction s’inscrit en faux. « Ce sont des négociations. Nous avons travaillé sur la réorganisation du tableau de service pour le départ à 20 h. Nous embauchons par anticipation un salarié pour pallier un départ en retraite et nous remboursons le parking aux salariés de cette agence. »

Beziers. Orange Les syndicalistes continuent leur grève (Midi Libre)

13 septembre : France Télécom Un bras de fer annoncé au Polygone (Midi Libre)

Les délégués syndicaux de la boutique France Télécom de Béziers ont déposé un préavis de grève illimitée à compter de demain 14 septembre, date du déménagement du magasin au centre commercial Polygone.

Les salariés se plaignent de l’aggravation de leurs conditions de travail. Leurs nouveaux plannings sont conçus pour s’adapter à l’activité d’une galerie marchande : davantage de samedis travaillés (2 sur 3 au lieu de 2 sur 4), fermetures plus tardives (20 h 15 au lieu de 19 h 15). « Tout n’est pas figé », assure cependant la direction régionale de France Télécom. « Pour nous, c’est une relocalisation comme on en fait régulièrement, indique Christian Gesbert, responsable de la communication. Le Polygone est un enjeu très important, et on ne le conçoit pas sans un équilibre entre l’environnement de travail, les ressources humaines et l’activité professionnelle. » La direction de France Télécom fait valoir plusieurs avancées : « Les locaux seront neufs, plus spacieux et plus confortables. Ils pourront se garer sur place. Et l’effectif sera renforcé, avec trois nouveaux salariés (ndlr, un seul, en fait, selon les délégués syndicaux). L’équipe compte actuellement neuf salariés dont deux en congé longue maladie. »

Et les modifications d’horaires ? « On est obligé car on doit vivre au rythme du centre commercial, mais ceux qui termineront à 20 h commenceront une heure plus tard. » La série de suicides à France Télécom depuis 2009 rend évidemment tout sujet concernant les conditions de travail très sensible. À cette évocation, Christian Gesbert répond : « Il faut que l’ouverture soit une réussite et qu’elle soit partagée. (…) Depuis la fin 2009, sept accords nationaux ont été signés au sein de l’entreprise pour améliorer l’équilibre entre la vie privée et la vie professionnelle. » Un comité d’entreprise exceptionnel a rassemblé la semaine écoulée, à Carcassonne, représentants de la direction et organisations syndicales. Chaque partie est restée sur des lectures différentes des accords d’entreprise. « La seule avancée, ce sont des jours de repos supplémentaires, mais ce n’est pas satisfaisant, a déclaré Frédéric Moulet. De plus, on vient d’apprendre que la Socri n’a pas souhaité donner d’accréditation pour les places de parking aux employés du centre commercial. On va consulter les salariés sur la suite du mouvement, mais on est pessimiste. L’employeur a conscience qu’on est prêt à aller aux Prud’hommes. On va vers le bras de fer. »

Philippe HAIMART

Précisons par ailleurs que l’union locale CGT et le PCF comptent manifester demain à 16 h, lors de l’inauguration du Polygone, pour protester contre la politique municipale de Raymond Couderc.

[note du blog : le NPA appelle également à cette manifestation]

Beziers. France Télécom Un bras de fer annoncé au Polygone

14 septembre : Béziers suspendu à son Polygone (Midi Libre)

Lu dans la Lettre Electronique du NPA Béziers cette semaine

ANTICAPITALISME (1) : LES ORANGE PASSENT AU ROUGE

Les employé(e)s de l’agence Orange de la rue de la République à Béziers seront en grève illimitée à partir du 14 septembre. L’origine de ce conflit se situe dans une brusque dégradation des conditions de travail et une perte des acquis liées au transfert de l’agence du centre ville au nouveau centre commercial du Polygone au carrefour de L’Hours :

– travail deux samedis sur trois au lieu de deux samedis sur quatre

– fermetures à rallonge, 20 h 00 au lieu de 19 h 00

– changements des emplois du temps

Ces modifications si elles étaient appliquées nécessiteraient 4 à 5 personnes supplémentaires. Pour la direction elles doivent être faites à moyens constants et, bien sûr, elles ne donnent pas lieu à des dédommagements financiers. Conséquence, les représentants CGT Frédéric MOULET et Sandrine PALATA organisent la résistance et sont soutenus par 80 % des salariés de l’agence. Si rien ne bouge ils seront en grève illimitée à partir du 14 septembre. Ils ont le soutien du NPA.

https://www.resistons.net/index.php/2010/09/11/787-la-lettre-electronique-de-beziersle-retour

Partager :
Gauche écosocialiste 34
Retour haut de page