200 personnes à la fête du NPA 34

Photos ci-dessous (lire la suite)

Malgré la fatigue de la manifestation qui venait d’avoir lieu, malgré la fatigue des préparatifs d’aménagement de la salle des fêtes de Clapiers, les militants du NPA ont eu la satisfaction de voir arriver un nombre significatif de personnes pour assister à la table ronde qui, en ouverture de la fête, a réuni les principaux partis de la gauche radicale.





René Revol (PG), Christian Sunt (OC), Michel Passet (PCF), Richard Macia (Fase) et notre camarade David Hermet ont procédé à un échange de points de vue
qui a permis, après l’expérience réussie de l’unité dans le cadre d’AGM! lors des Régionales de 2009, de vérifier la persistance des points d’accord : en particulier sur la bataille des retraites et sur la nécessité d’obtenir le retrait du projet de loi gouvernemental. Quant à l’idée de la grève générale pour parvenir à ce retrait, il y a des différences d’appréciation sur les possibilités immédiates de la mettre en oeuvre. Tout le monde pousse cependant pour que la mobilisation aille toujours plus loin sans la subordonner à l’échéance des présidentielles de 2012!

David Hermet a, à ce propos, rappelé l’importance, pour le NPA, d’une clarification, pour que l’unité, si elle veut rester fidèle aux convergences que nous avons sur le terrain social, se fonde sur un refus d’une alliance politique avec le PS. Une chose est que, sur les retraites comme sur tous les terrains de lutte, l’unité la plus large se fasse, donc y compris avec le PS, autre chose est de laisser entendre que le PS puisse, au gouvernement, rompre avec son orientation d’adaptation au libéralisme et au capitalisme. Orientation qu’il n’a de cesse de confirmer ! Débat à suivre…

Michel Passet (PCF) et David Hermet (NPA)

Richard Macia (Fase)

René Revol (PG)

[nos excuses à Christian Sunt (OC) qui n’apparaît sur aucune photo. Ce sont les aléas du “métier” de photographe … amateur, vraiment amateur!]

L’intermède repas autour des succulentes préparations de nos comités aura permis d’apprécier la qualité de l’humour, et de la musique, bien sûr, de nos amis des Pitres à pointes qui ont créé les meilleures conditions pour revenir à la politique dans le meeting central.

Ci-dessous Les Pitres à pointes




Le meeting de 21h a réuni les animateurs locaux des actions sur Agrexco, sur la lutte contre la politique anti-immigrés du gouvernement ou encore du Collectif 34 Retraites et Myriam Martin du Comité Exécutif national du NPA. Ce fut l’occasion de réaffirmer la cohérence de nos engagements sur tous les terrains afin de créer les conditions pour faire plier une droite qui, malgré son affaiblissement politique, fait feu de tout bois contre les droits et les conditions de vie de chacun. Cohérence des engagements qui, pour nous, au NPA, doit déboucher sur une dynamique anticapitaliste car, en dernier ressort, derrière la guerre sarkozyste, aux accents de plus en plus lepénistes, au peuple c’est le capitalisme le plus sauvage qui est à la manoeuvre et qui veut faire payer SA crise à celui-ci !

Myriam Martin (Comité Exécutif National du NPA), Boris (NPA 34), Christophe Perrin de la Cimade pour le collectif Agrexco et Marie-Hélène (PG) pour le Collectif Retraites 34 (absente de la photo, l’intervenante de RESF 34 arrivée peu après le début du meeting).

La soirée s’est conclue par une superbe animation musicale avec le groupe rock Stains et le groupe reggae Brouss Dokotor qui ont, tous deux, constitué une révélation pour nombre de ceux qui avaient hésité à rester plus longtemps après une journée si chargée!

The Stains

Brouss Dokotor

Une mention spéciale pour les photos politiquement et esthétiquement très suggestives de Xavier Malafosse qui étaient exposées en fond de tribune. Elles peuvent être commandées (écrire à NPA 34 qui fera suivre). Mention aussi pour notre ami Pierre Daum qui a dédicacé à tour de bras son livre Immigrés de force (Les travailleurs indochinois en France – 1939-1952) édité chez Solin (Actes Sud). Et un chaleureux remerciement au maire de Clapiers et conseiller général de l’Hérault, le socialiste Pierre Maurel, qui avait mis à notre disposition la salle et qui a prononcé un discours d’accueil des participants où il a appelé à organiser la résistance à la réforme sarkozyenne des collectivités territoriales.

Pour conclure : bilan des plus satisfaisants pour une fête qui a réussi à marier détente (spécialement bienvenue en ce jour) et échanges politiques. Une initiative à renouveler certainement !

Montpellier. Clapiers Après la manif’, le NPA réunit ses troupes (Midi Libre)






Partager :
Gauche écosocialiste 34
Retour haut de page