Beziers Lettre Electronique du NPA N° 43

SOMMAIRE

ANTICAPITALISME : A BEZIERS, L’ UMP, A DEFAUT DE BOURRER LES URNES ( COMME A PERPIGNAN ), BOURRE LES BANCS DU CONSEIL MUNICIPAL

CAPITALISME : BEZIERS, DU BEAU ET DU BIO AUX CANTINES SCOLAIRES, MAIS SEULEMENT POUR CEUX QUI PEUVENT PAYER ?

ANTICAPITALISME : RETRAITES, DEUX MOIS DE LUTTE CONTINUE A BEZIERS, CA MERITE UN DEBAT !

CAPITALISME : SAUVIAN : APRES AVOIR ASSURE POUR LE CENTRE COMMERCIAL POLYGONE, LA SEBLI ASSURE AVEC NOS IMPOTS LA ZAC PORTES DE SAUVIAN

ECOLOGIE : BESSAN, MOBILISATION REUSSIE CONTRE LE TITRE DE CHAMPION DU MONDE DES POUBELLES

Scène de manif pour les retraites à Béziers

ANTICAPITALISME : A BEZIERS, L’ UMP, A DEFAUT DE BOURRER LES URNES ( COMME A PERPIGNAN ), BOURRE LES BANCS DU CONSEIL MUNICIPAL

Lundi 25 octobre, le sénateur-maire-président de l’agglo a réuni le conseil municipal précédemment ajourné, suite à la manifestation organisée par la liste : PCF, NPA, CITOYENS, la semaine précédente. ( voir lettre électronique n° 42 ). Lors de cette séance de rattrapage COUDERC, ABOUD, et l’ UMP, nous ont donné une belle leçon de démocratie bourgeoise, puisque avant l’ouverture des portes au public, tous les bancs étaient occupés par ladite UMP. A Béziers, à défaut de bourrer les urnes, comme à Perpignan, l’ UMP bourre donc les bancs. Les militants politiques, syndicaux, associatifs, les citoyens présents ce jour-là avec l’élu de la liste anticapitaliste, ont été cantonnés dans une salle adjacente à celle du conseil municipal.

Conseil municipal qui était gardé par police municipale et nationale. Cette mise à l’écart n’a pas empéché plusieurs broncas, le chant de l’Internationale, plusieurs salves de slogans. Le moment de pur bonheur militant fut toutefois atteint lors de la sortie des militants UMP bourreurs de bancs. Piteux et dépités ils passèrent au milieu d’une haie de déshonneur qui entonna : << les jeunes dans la galère, les vieux dans la misère, de cette société-là on n'en veut pas ! >>, << UMP / Medef, même combat ! >>, le tout en boucle pendant 15 bonnes minutes le temps que la salle se vide des bourreurs et des élus. A noter pour finir l’acte de courage des chefs Couderc et Aboud qui avaient pris un escalier dérobé pour partir. L’UMP a les chefs qu’elle mérite !

CAPITALISME : BEZIERS, DU BEAU ET DU BIO AUX CANTINES SCOLAIRES, MAIS SEULEMENT POUR CEUX QUI PEUVENT PAYER ?

Fatima ALLAOUI, élue municipale UMP, se fait une spécialité dans les ouvertures locales qu’elles soient religieuses ou écologiques. Après avoir organisé un diner /gala réunissant le conseil du culte musulman et l’UMP pour tenter de recoller les morceaux cassés de l’identité nationale lors des dernières régionales, voilà donc que l’élue d’ouverture tente de réconcilier l’UMP avec l’écologie : circuits d’achats courts et locaux, achat à des coopératives, agriculture raisonnée en plein champ. Jusque là on ne peut que se féliciter de ce brusque retour de flamme verte. Mais où l’UMP risque de rester l’UMP, c’est lors des absences de tickets de cantine. Dans le passé les enfants fautifs ne buvaient qu’un verre de lait comme l’avait dénoncé la FCPE. Peut être que maintenant les enfants des pauvres auront droit à un verre de lait … bio !

ANTICAPITALISME : RETRAITES, DEUX MOIS DE LUTTE CONTINUE A BEZIERS, CA MERITE UN DEBAT !

Depuis deux mois de lutte continue, des militants syndicaux, politiques, associatifs, des citoyens s’engagent dans un un des plus grands conflits qu’a connus notre pays. Dans cette lutte de tous et de toutes contre le libéralisme et le capitalisme, le comité biterrois du NPA aura tout fait pour contribuer à populariser et radicaliser le mouvement : milité dans des organisations syndicales, sur les lieux de vie et de travail, distribué des tracts sur les lycées, dans les entreprises, dans les manifestations, organisé un cortège dynamique avec banderoles, drapeaux, mégaphone et slogans dans toutes les manifestations, co-organisé avec les camarades de la liste municipale ( PCF, NPA, citoyens ) l’interpellation publique des élus au conseil municipal voteurs du projet de loi, participé à l’organisation unitaire de la mobilisation dans le cadre du comité interpro biterrois.

Pour réussir le 6 novembre ! Pour continuer la mobilisation !

Notre expérience, l’expérience de tous, doivent être confrontées c’est pourquoi les militant-e-s biterrois-e-s du NPA proposent une rencontre débat le jeudi 4 novembre à 18 h 00 à la salle de la Cimade, 14 rue de la Rotonde ( en bas des allées Paul Riquet ). Covoiturage possible pour le retour.

CAPITALISME : SAUVIAN : APRES AVOIR ASSURE POUR LE CENTRE COMMERCIAL POLYGONE, LA SEBLI ASSURE AVEC NOS IMPOTS LA ZAC PORTES DE SAUVIAN

La société d’économie mixte locale SEBLI, qui a déjà garanti sur nos impôts le projet du Carrefour de l’Hours, vient d’être désignée par l’agglo pour aménager l’extension du parc d’activité des Portes de Sauvian. 30,8 hectares vont être aménagés, et 92 000 m2 de constructions seront proposés à des PME. Avec un humour très libéral le premier vice-président, Alain SENEGAS, indique que la SEBLI a : << remporté le pompon en l'absence de toute concurrence ... >>.

Effectivement ce n’est pas la peine que Monsieur Sénégas cherche, il n’y a pas beaucoup de sociétés privées qui acceptent d’investir à perte et c’est pourtant ce qui risque de se passer pour la SEBLI. Car la cerise sur le gâteau sauvianais, c’est que le prix des terrains constructibles de la ZAC sont considérés comme trop élevés pour être attractifs. Pour “baisser” le coût d’acquisition la Communauté d’Agglomération Béziers Méditerranée ( CABM ) va “donner” 1,3 millions d’euros sur un coût global de 9,5 millions d’euros. Dans le discount financier du lotissement d’entreprise, la SEBLI prend des risques sur nos impôts. C’est aussi ça le capitalisme, même à Sauvian, les risques au public, les profits au privé.

ECOLOGIE : BESSAN, MOBILISATION REUSSIE CONTRE LE TITRE DE CHAMPION DU MONDE DES POUBELLES

200 personnes se sont mobilisées sur les pentes du Mont Ramus à Bessan pour réaffirmer leur opposition au projet de décharge de produits inertes envisagé par le SICTOM Pezenas-Agde sur ce site ( voir LE N° 42 ).

Du coup Alain Vogel-Singer, maire UMP de Pézenas et président du SICTOM, indique qu’il ne passera pas au-dessus des élus locaux opposés au projet de décharge. Pour autant le SICTOM ne semble pas avoir l’intention de débourser les 70 000 euros qui permettraient de racheter la parcelle des ASF( société autoroutière ) pour finaliser le projet bessanais qui vise à créer un jardin à thème. Face à des citoyens qui ont un projet et une SICTOM qui a des projets pour les citoyens, nous, au NPA, favorables à la démocratie du 1 citoyen, 1 voix, nous soutenons les citoyens mobilisés. Les SICTOMS ne sont là que pour servir cette démocratie.

………………………………………..

Biterrois : contacts NPA Havel Alain : nathalie.vial@neuf.fr

Pour Motivées, nous avons deux points de diffusion sur Béziers : (4 n° par point)

Le tabac/presse de la Devèze, derrière la Poste et le tabac/presse « La fraicheur » face au Trésor Public de l’Iranget.

Pour TEAN (Tout est à Nous), notre hebdo national, après la presse de Auchan, la presse de l’Intermarché, près de la cave coopérative de Béziers, a reçu ses premiers « TOUT est à NOUS » (7 numéros)

Pour développer notre presse, nous invitons nos sympathisants et nos militants à se fournir sur ces lieux.

Partager :
Gauche écosocialiste 34
Retour haut de page