Montpellier. Spectacle dans le cadre de la Journée internationale de lutte contre les violences faites aux femmes

A’ COR’ ROMPU

Spectacle suivi d’un débat

Salle Pétrarque

le 24 novembre 2010 à 19h (plus de détails sur ce spectacle ci-dessous)

Le Comité de Vigilance pour les Droits des Femmes de Montpellier appelle à la
JOURNEE INTERNATIONALE DE LUTTE contre les VIOLENCES FAITES AUX
FEMMES (suite ci-dessous)

Le 6 novembre mobilisé-e-s pour les droits des femmes…


A’ COR’ ROMPU

Mettre en scène des mots,

Mettre en corps des maux,

Pour une sensibilité à fleur de corps.

Partir des ressentis, des éprouvés du corps et les mettre en mouvement.

La femme idéale : un mythe. Belle, docile et bien dans le rang. Un modèle conformiste sagement
reproduit, et guidé par la peur de sortir des sentiers battus.

Cette place n’autoriserait elle pas certaines violences, souvent odieuses, envers les femmes ?

Point d’ancrage de ce spectacle : le corps. Puisque ce corps est aussi le territoire d’exercice de ces
violences, c’est par là que passera la ré appropriation.

Poser la question de la femme violée dans la société : la « victime à vie » ou la « salope qui l’aurait
bien cherché », c’est aussi interroger le rapport homme/femme.

Une danse qui raconte, un corps qui parle…

cette pièce, comme une proposition pour faire émerger les possibilités de s’en sortir, de « dépasser
ça ».

Et si la peur, la honte et la culpabilité arrêtaient de nous coller aux basques ?...

Le Comité de Vigilance pour les Droits des Femmes de Montpellier appelle à la
JOURNEE INTERNATIONALE DE LUTTE contre les VIOLENCES FAITES AUX
FEMMES

Femmes battues, violées, contraintes, discriminées, humiliées, ÇA SUFFIT !

Les violences faites aux femmes sont décrétées Grande Cause Nationale 2010 par le gouvernement.
Mais le projet reste au niveau de l’intention : aucun moyen supplémentaire n’est alloué aux
associations de terrain qui luttent pour une véritable politique de prise en charge, d’hébergement et de
prévention.

Nos gouvernants doivent prendre leurs responsabilités et mettre en place sans plus de délai la loi-cadre
contre les violences sexistes que nous réclamons pour :

• prendre en compte toutes les formes de violences faites aux femmes à la maison, dans la rue, au
travail

• créer, développer et centraliser les dispositifs de prévention, de protection, de répression, de
soutien, de solidarité et de recours judiciaires afin de les rendre visibles, efficaces et opérants.
C’est une affaire de volonté politique, l’Espagne l’a fait, nous pouvons le faire !!!!!!

Le Comité de Vigilance pour les Droits des Femmes de Montpellier a été créé en 1995 avec
différentes associations, syndicats et partis politiques pour répondre aux actions illégales et violentes des commandos
anti-IVG.

Son but est de défendre, faire appliquer et promouvoir les droits des femmes sans distinction
sociales, ethniques, religieuses.

Ainsi, il affirme que les droits des femmes ne sont pas négociables : accès à l’égalité des droits
humains, droit à la santé, à la sécurité, à la formation, à l’autodétermination, droit à disposer de son
corps, droit au choix de sa sexualité.


Contact : MFPF 04 67 64 62 19

Complément de lecture :

Le vagin a son mot à dire (Midi Libre)

Partager :
Gauche écosocialiste 34
Retour haut de page