Ce que révèle le documentaire d’Yves Jeuland sur Frêche (Montpellier Journal)

Si Georges Frêche se dévoile peu devant la caméra, son entourage, lui, se lâche beaucoup plus. […] Frédéric Bort [directeur de cabinet de Frêche] […] : « Je vais vous dire : il faut mentir, sortir des chiffres avec de l’aplomb. Dire que vous avez fait le double. C’est ça qui compte, c’est essentiel. Essentiel. De toute façon, en période électorale, tout peut se dire, n’importe quoi peut se dire et peut être accrédité de la même manière. Alors même que c’est faux.”


Ce que révèle le documentaire d’Yves Jeuland sur Frêche (Montpellier Journal)

Montpellier Francs-maçons L’affaire des subventions en appel (Midi Libre)

Sur la Frêchie : Socialistes de l’Hérault. Elections internes sous régime frêchiste : 1 979 adhérents à jour de cotisation … 3 984 votants !

Frêche mort, les scandales financiers (et politiques) restent…

Extrait sur les aides de la Région à l’Opéra de Montpellier : La subvention annuelle du conseil régional est passée de 925 000 € en 2004 à 7 315 688 € en 2008. Ce qui interroge les magistrats, car, disent-ils, ils n’ont pas pu « apprécier dans quelle mesure l’augmentation du concours de la Région trouvait son explication dans une prestation élargie aux habitants du Languedoc-Roussillon ».

Les magistrats s’interrogent ensuite sur la rémunération du surintendant de la musique au sein de l’association, dont au passage ils souhaitent que les fonctions soient « mieux précisées » : « Le traitement de M. Kœring atteint un niveau inhabituel eu égard à l’origine publique des ressources de l’association. Invité à faire connaître son point de vue dans le cadre de la procédure contradictoire, le surintendant de la musique n’a pas répondu aux observations provisoires. » (Midi Libre 3 décembre 2010)

Partager :
Gauche écosocialiste 34
Retour haut de page