Montpellier Elections à la CCI. Le charme (presque) discret de la démocratie patronale…!

Les prochaines élections locales à la Chambre de Commerce et d’Industrie de Montpellier sont d’un divertissement achevé, surtout quand L’Agglorieuse décide d’aller y voir de près.


On trouve, dans ce bouillonnant microcosme entrepeneurial, des francs-maçons, toujours aussi peu transparents dans leurs jeux d’influence, mais aussi des élus régionaux ou départementaux, tous élevés dans les batteries de la Frêchie, de la gauche dite “réaliste” croisés avec des représentants de certaines “communautés ethniques” sachant mobiliser patronalement les affinités forcément communautaires (!!!)…Bref, on l’aura compris, nous sommes au coeur d’une démocratie où … tout le monde ne pèse pas pareil… Gageons que nos patrons donneurs de leçons sur les carences de nos sociétés, ces ingrates qui ne savent décidément jamais assez libérer l’initiative individuelle, finiront bien, un jour, par proposer leur cuisine électorale comme modèle politique à l’échelle du pays ! En attendant cet heureux moment d’apothéose libérale, retenons que cela s’appelle de la démocratie consulaire ! Bien dit, non ?

Pour augmenter la lisibilité de l’article, cliquer sur l’onglet Affichage de votre ordinateur, puis sur Zoom, puis encore, autant de fois que nécessaire, sur Agrandir. Une fois la lecture finie revenir sur Normal.

L’Agglorieuse (2 décembre 2010)

Pourquoi Rudy Iovino [le président sortant de la CCI] n’attaque-t-il pas Midi Libre ? (Montpellier Journal)

Sur une idée de la CCI relayée par la “gauche” institutionnelle : Le Peyrou devient un parking gratuit (Midi Libre)

Partager :
Gauche écosocialiste 34
Retour haut de page