Divertissement social, merci patron (suite) ! Election à la CCI de Montpellier…parfum de république bananière … une morte a voté !

Dessin de L’Agglorieuse

30 décembre : CCI Joseph Francis [Medef] : « Ils ont fait voter une morte ! » (Midi Libre)

Extrait : Joseph Francis, au nom du Medef, des colistiers de Rudy Iovino « mais surtout au nom des citoyens que sont les ressortissants », a déposé, lundi 20 décembre, un recours devant le tribunal administratif de Montpellier demandant l’annulation des élections consulaires qui se sont déroulées à partir du 25 novembre. […] La suspicion de fraude est telle au sein du Medef héraultais que certains n’hésitent pas à évoquer « le vol dans des boîtes aux lettres de ressortissants du courrier contenant leur code secret permettant de voter électroniquement ».


30 décembre : CCI Joseph Francis [Medef] : « Ils ont fait voter une morte ! » (Midi Libre)

……………………….

Iovino et ses colistiers contestent les résultats (ML)

15 décembre : On ne les arrête plus! Nos patrons locaux, qui savent si bien pratiquer le front unique contre le monde du travail, sont, avec la pause du mouvement social, revenus à leurs vieux démons : l’affront panique en interne ! On remarquera au passage la sollicitude de nos élus de gauche pour ces comiques personnages, en particulier, chez les socialistes officiels, pour la liste soutenue par le Medef ! Les frêchistes, eux, soutiennent la liste Deloncle, victorieuse ! En somme, si les patrons dans l’exercice de leur “démocratie”, sont grotesques, “notre” gauche locale, elle, est, sans surprise pitoyable !

Deux photos résument bien les rebondissements qui se sont succédés mardi dans le sous-sol de la Préfecture où se déroulait le dépouillement du scrutin pour le renouvellement de la Chambre de commerce. Toute la journée l’ouverture des enveloppes contenant les votes papiers donnent la liste sortante menée par Rudy Iovino gagnante avec plus de 60% des suffrages sur celle de Gabrielle Deloncle.

A 22h30 : Coup de théâtre! Gabrielle Deloncle est annoncée victorieuse grâce aux votes électroniques qui lui sont favorables à 90%. Surpris et désespérés, les membres de l’équipe Iovino se retirent au café Joseph place Jean Jaurès où il fêtaient prématurément leur victoire en compagnie de Madame le maire de Montpellier et du président du Conseil général.

23h30 : Remontés comme des coucous Suisses, une cinquantaine de membres de l’équipe Iovino revient en cortège vers la préfecture et obtient d’être reçue par le Préfet dans le fameux sous-sol. Tous contestent la validité du vote électronique en dénonçant un vol d’enveloppes et une fraude au code d’accès qui permet de voter. Le taux de redemande d’enveloppes des personnes inscrites sur les listes électorales qui ne les auraient pas reçues, est 10 fois supérieur à la moyenne nationale.

Minuit : le préfet affirme que c’est à la justice et non à lui de trancher le débat et qu’il ne peut que valider les résultats.

Mercredi matin une réunion est prévue entre la préfecture et les représentants des deux listes.

16 décembre : CCI : quel(le) président(e) prendra la tête de la future chambre régionale ? (Midi Libre)

Iovino et ses colistiers contestent les résultats (ML)

17 décembre : Gabrielle Deloncle : « Rudy Iovino et sa liste sont de mauvais perdants » (Midi Libre)

Les battus parlent de « fraude électorale » (ML)

Pour continuer à se détendre : Montpellier Elections à la CCI. Le charme (presque) discret de la démocratie patronale…!

Partager :
Gauche écosocialiste 34
Retour haut de page