La Lettre Electronique du NPA Béziers (n°50)

SOMMAIRE

AGGLOMERATION : BEZIERS MEDITERRANEE TRANSPORTS ( BMT ) ABANDONNE LA GRATUITE !

PATRONAT : TRES FAIBLE PARTICIPATION AUX ELECTIONS A LA CHAMBRE DE COMMERCE ET D’ INDUSTRIE ( CCI )

MAIRIE : A BEZIERS L’UMP ECRIT AU PERE NOEL POUR LES CADEAUX DE FIN D’ANNEE

“En cette fin décembre la majorité UMP du conseil municipal écrit au Père Noël pour les cadeaux de fin d’année…” En exclusivité : l’arbre décoré à cette occasion par Couderc et Abbou en personne dans la salle des débats de la mairie…!

ECOLOGIE : PROJET DE LIGNE TGV, LEUR DEBAT PUBLIC ET LE NOTRE

PATRONAT : L ‘ANCIEN DIRECTEUR DE LA CAMERON POURSUIT SON OPA SUR LA GPME


AGGLOMERATION : BEZIERS MEDITERRANEE TRANSPORTS ( BMT ) ABANDONNE LA GRATUITE !

Le passage des bus de ville dans une nouvelle délégation de service public accordée à Véolia dans le cadre de l’agglomération, s’accompagne de l’abandon de la gratuité partielle des titres de transports. Avant cette nouvelle délégation, 43 % des usagers bénéficiaient de la gratuité; aujourd’hui c’est terminé ! Pour le président de l’agglo, le sénateur maire R.COUDERC, il fallait en finir avec les trop grandes disparités entre usagers et augmenter la fréquentation de 20 %. Véolia sera surement satisfait de cette augmentation souhaitée et de cette diminution réalisée.

Nous, au NPA, nous continuons à revendiquer la gratuité totale des transports en commun pour des raisons économiques et écologiques. Economiques car les transports en commun restent le seul moyen de déplacement pour des populations paupérisées qui n’ont pas de moyens de locomotion. Ecologiques car les transports en commun restent le meilleur moyen d’empêcher les pollutions urbaines et le tout voiture.

PATRONAT : TRES FAIBLE PARTICIPATION AUX ELECTIONS A LA CHAMBRE DE COMMERCE ET D’ INDUSTRIE ( CCI )

Dans la Lettre Electronique précédente nous avions dénoncé la main-mise des grands patrons du biterrois sur la liste unique présentée aux élections à la CCI Béziers / Saint-Pons. Nous avions en particulier dénoncé le fait que des artisans et petits commerçants allaient être représentés par les patrons de Conforama, Mac Donald, Esteve Immobilier … Depuis, les élections ont eu lieu et le verdict est sans appel : moins de 15 % de participation ! Avec un peu d’humour on pourrait dire que seuls les grands patrons ont voté pour eux-mêmes. D.GALY, le président sortant, parle << d'élections sans pression, sans passion, dans l'apaisement général ... >>.

Pour le patronat l’apaisement c’est donc la non-participation. Pour le NPA la question qui se pose maintenant c’est celle de la légitimité de ces élus qui vont gérer des dizaines de millions d’euros, le parc des expositions, l’aéroport, le Centre de Formation des Apprentis.

MAIRIE : A BEZIERS L’UMP ECRIT AU PERE NOEL POUR LES CADEAUX DE FIN D’ANNEE

En cette fin décembre la majorité UMP du conseil municipal écrit au Père Noël pour les cadeaux de fin d’année. Dans une ville ruinée économiquement et financièrement l’élue UMP à l’urbanisme, F.CROUZET, tente de faire croire au Père Noël en annonçant des réfections et des grands travaux à tout va : allées Paul Riquet, plateau des Poètes, place de la Madeleine, parvis Saint-Nazaire … Dans ses voeux Mme. CROUZET ne précise pas quand, où et comment ces travaux seront financés.

Loin de la réalité des habitants, c’est une opération de cosmétique que lance Mme. CROUZET. Cette opération a deux buts : tenter de réparer les morceaux cassés de la relation aux commerçants du centre ville, créer de nouvelles dynamiques commerciales. Le problème c’est qu’avec un tel traitement de surface les raisons de fond ( la paupérisation accrue ) ne disparaîtront pas. Ce sont pourtant ces raisons de fond qui génèrent misère, pauvreté, logements insalubres. Autant d’effets de la politique que mène l’ UMP au niveau national, elle ne peut donc pas les combattre au niveau local.

ECOLOGIE : PROJET DE LIGNE TGV , LEUR DEBAT PUBLIC ET LE NOTRE

Dans le cadre du débat public engagé depuis 2009, Réseau Ferré de France ( RFF ) tenait dernièrement à Bessan une cinquième réunion publique. Rien de bien nouveau dans le projet de ligne TGV Montpellier / Perpignan : seule certitude, un couloir de 5 km a été délimité, il sera bientôt ramené à 1 km. Dans la traversée du biterrois ce couloir double l’autoroute A9 côté mer. Les institutions locales et nationales sont en conflit depuis des années sur des questions de financement et d’aménagement, ce qui fait prendre un retard considérable au projet ( horizon 2020 ).

Pour le NPA, dans une période où l’Etat tente de se défausser de ses responsabilités sur les collectivités territoriales, la seule alternative politique est la présentation à la population de projets globaux. Ces projets pourraient être soumis à referendum et être présentés par l’Etat, les collectivités locales ou des associations. C’est ce que nous appelons l’écosocialisme, en clair, la possibilité de lier aménagement, financement et démocratie, de stopper l’inertie et de favoriser un contrôle.

PATRONAT : L ‘ANCIEN DIRECTEUR DE LA CAMERON POURSUIT SON OPA SUR LA GPME

G.COLOM, ancien directeur d’une des plus grandes entreprises de Béziers ( la Cameron ), vient de prendre le contrôle du Groupement des Petites et Moyennes Entreprises ( GPME ). Dans un premier temps ce jeune retraité avait lancé une OPA sur le Medef local, qui avait alimenté la chronique judiciaire de la ville. Depuis sa défaite juridique, G.COLOM semble avoir fait son deuil du rachat du MEDEF et a jeté son dévolu sur la GPME qu’il à carrément fondé en février dernier.

Aujourd’hui, dans une frénésie entrepreneuriale digne d’un jeune premier, G.COLOM débaptise la GPME et fonde le Groupement des Entrepreneurs ( GDE ). Si on enlève la partie ego surdimensionné, ce que propose G.COLOM à ses adhérents c’est l’arsenal du grand patronat : aide aux ressources humaines, gestion financière, élections aux prud’hommes à la médecine du travail. En clair G.COLOM veut faire à la GPME ce qu’il aurait pu faire au MEDEF.

Les salariés des petites et moyennes entreprises sont prévenus, ils vont bénéficier des mêmes largesses patronales.

Partager :
Gauche écosocialiste 34
Retour haut de page