Communiqué de presse du FdG : « À Montpellier, l’écologie tombe à l’eau ! »

Le Front de Gauche dénonce l’attitude du candidat PS aux prochaines élections municipales et actuel Président de Montpellier Agglomération. Après avoir refusé le débat démocratique sur la régie publique de l’eau et avoir eu recours à la violence le 25 juillet dernier pour empêcher les citoyen-nes de participer à la séance du conseil d’Agglomération, le mépris des Montpelliérain-es est toujours d’actualité.

iciCommuniqué de presse du Front de Gauche 34

 

 

« À Montpellier, l’écologie tombe à l’eau ! »

 

Le Front de Gauche dénonce l’attitude du candidat PS aux prochaines élections municipales et actuel Président de Montpellier Agglomération. Après avoir refusé le débat démocratique sur la régie publique de l’eau et avoir eu recours à la violence le 25 juillet dernier pour empêcher les citoyen-nes de participer à la séance du conseil d’Agglomération, le mépris des Montpelliérain-es est toujours d’actualité.

 

Comme l’indique l’association Eau Secours 34 : « Suite au vote du conseil de Montpellier agglo du 25 juillet, celui-ci a lancé un appel d’offres pour un contrat de délégation de service public pour l’alimentation en eau potable et en eau brute publié au Journal Officiel de l’Union Européenne, dans lequel il est écrit ‘ « La durée de la délégation est de 7 ans.’ […] Sauf à prendre les électeurs pour des gogos, la moindre des cohérences impose au président du Conseil d’Agglo de stopper immédiatement l’appel d’offres en question. » (Montpellier Journal – 11/01/14).

 

Le Journal Officiel de l’Union Européenne comporte effectivement plusieurs appels d’offres concernant la gestion de l’eau émanant de Montpellier Agglomération : « Contrat de délégation du service public de collecte des eaux usées des communes raccordées à la station d’épuration Maera » qui prendra fin le 31 décembre 2021 ; « Contrat de délégation du service public de collecte et traitement des eaux usées sur les communes des secteurs Est et Ouest » qui prendra fin le 31 décembre 2021 ; « contrat de délégation du service public du traitement des eaux usées par la station d’épuration MAERA » qui prendra fin en 2022 ; « Contrat de délégation du service public pour l’alimentation en eau potable et en eau brute » qui prendra fin le 31 décembre 2021. L’eau à Montpellier est donc, pour au minimum sept ans, prise au piège de la délégation de service public.

 

De plus, avec sa volonté de vouloir construire le conservatoire régional dans le Parc Montcalm, le candidat PS prouve qu’il n’a que faire de l’écologie ! Son accord avec EE-LV relève donc d’un pur accord commercial. À Montpellier, l’écologie tombe à l’eau ! Pour le Front de Gauche, l’écologie n’est pas un supplément d’âme mais fait partie intégrante de notre projet pour la ville. À ce titre, nous défendons toujours la régie publique de l’eau.  

 

 

Muriel Ressiguier, candidate Front de Gauche aux municipales 2014

Roger Moncharmont, porte-parole Front de Gauche

Francis Viguié, porte-parole Front de Gauche

 

(communiqué « À Montpellier, l’écologie tombe à l’eau ! » en pdf)

Partager :
Gauche écosocialiste 34