Agression d’étudiant.e.s aux abords de Paul Valéry : extrême-droite hors de nos facs !

Dimanche soir en début de soirée, 3 militant.e.s du collectif Le Poing Levé qui faisaient un collage dans le cadre des élections étudiantes ont été agressé.e.s par des militants d’extrême-droite devant l’entrée principale de la fac. Ces derniers sont rapidement arrivés en voiture en filmant, équipés de cagoules et armés d’une gazeuse : il s’agissait d’une équipe
constituée pour « chasser » aux alentours de la fac.
Une agression qui rappelle les événements du printemps 2018, quand un commando d’extrême-droite avait fait irruption dans un amphithéâtre occupé dans le cadre du mouvement étudiant pour passer à tabac les dizaines d’étudiants présents avec taser, planches et battes.
Véritable menace pour tous les militant.e.s, mais aussi pour toutes les personnes LGBTI, racisées ou susceptibles d’être une cible pour ces groupuscules néo-fascistes, nous ne pouvons pas laisser l’extrême-droite empêcher les activités politiques dans le cadre des élections et constituer un danger pour tous.tes les étudiant.e.s exposé.e.s au risque
d’agression.
Cette agression a eu lieu dans un contexte de montée de l’extrême-droite et de regain d’activité des groupuscules violents, à Montpellier comme nationalement. Depuis plusieurs semaines, de nombreux tags racistes, homophobes et nazis sont faits régulièrement aux alentours de Paul Valéry. Depuis septembre, des locaux associatifs ont été attaqués à plusieurs reprises dans une violence inouïe. À échelle nationale, l’extrême-droite ne fait que se renforcer, bien aidée par le gouvernement qui mène une politique raciste et sécuritaire.
À l’heure où le Groupe Union Défense Paris, groupuscule réputé pour ses actions ultra￾violentes, annonce sa reformation, où des locaux d’organisations politiques sont attaqués partout en France, et où l’extrême-droite agresse et tue dans nos rues, nous ne pouvons pas rester silencieux face à l’agression scandaleuse de dimanche soir et au danger que constituent des groupuscules armés et cagoulés qui organisent des ratonnades à la fac.
C’est pourquoi nous appelons toutes les organisations, et l’ensemble des étudiant.e.s à se rassembler lundi 14/11 devant la bibliothèque universitaire de Paul Valéry, pour montrer à l’extrême-droite qu’elle ne sera jamais la bienvenue à la fac.

EXTRÊME-DROITE HORS DE NOS FACS
EXTRÊME-DROITE HORS DE NOS RUES
RASSEMBLEMENT LUNDI 14/11
À 12H DEVANT LA BU de Paul Valéry

Partager :
Gauche écosocialiste 34
Retour haut de page