Béziers : premier boycott par des artistes opposés au maire d’extrême droite



Les musiciens du Jazz Poets Quartet ont
collectivement choisi de ne pas participer à un festival organisé à Béziers. Ils
en expliquent les raisons politiques dans une lettre ouverte à R. Ménard.






Jazz_Poets_Quartet.pngLes musiciens du Jazz Poets Quartet ont collectivement choisi de ne pas
participer à un festival organisé à Béziers. Ils en expliquent les raisons
politiques dans une lettre ouverte à R. Ménard.


La lettre ouverte à Robert Ménard des musiciens du Jazz Poets Quartet 

Monsieur, Les services culturels de la ville de Béziers, ont
proposé au “Jazz Poets Quartet” de participer à la manifestation
“Swing les Pieds dans l’Orb” le 6 juillet 2014 et nous les en
remercions.

 Cependant, nous avons avec
mes collègues et d’un commun accord, décidé de décliner cette proposition, et
même si notre formation n’est pas sous les feux des grands médias, il nous a
semblé important de rendre public les raisons de notre positionnement ne serait
ce que par respect pour les nombreuses personnes qui suivent notre travail
depuis bientôt 10 ans.

En tout premier lieu, nous sommes partie prenante dans la grève des
intermittents du spectacle qui se battent en ce moment contre la signature de
l’accord voyou signé le 22 mars dernier entre le Medef et quelques syndicats
non représentatifs de nos professions; une majorité d’élus demandent un retour
à la table des négociations sauf ceux du Front National, parti d’extrême droite
qui a soutenu votre élection.

 Faire de Béziers une ville
pilote de la droite extrême, voilà bien le projet du Front National, à cette
mascarade qui tend a ratisser large en recrutant des personnalités telles que
Michel Cardoze (ex militant de gauche tout comme vous).

Nous regrettons grandement de ne pouvoir nous produire devant le public
biterrois, nous regrettons également de devoir nous passer d’un cachet dont
nous aurions grandement besoin, mais pour nous, artistes du “Jazz Poets
4tet”, il s’agit aussi de revendiquer et de donner du sens maintenant et
plus que jamais à notre appartenance au monde des arts et en particulier celui
du jazz, musique d’hommes libres. Participer à une manifestation culturelle
sous votre mandat, consiste implicitement à favoriser l’éclosion de l’œuf de la
haine pondu par le Front National dans notre région et ailleurs.”

Les musiciens du “Jazz Poets Quartet” Serge Casero, Paul
Pioli, René Nan, Frédéric Leger, Pierre Fénichel.


Voir sur notre site à propos de la politique de R. Ménard.





Cachez
ce linge que je ne saurais voir !





Béziers
: la symbolique de la haine !



Partager :
Gauche écosocialiste 34