Biterrois : pour une régie publique de l’eau

 

 

Réunion du CARPE ( Comité d’Animation pour une  Régie Publique de l’Eau)  à Sauvian

 

 

 

 

 

 

eau.jpg
 

Le vendredi 1er avril, une quinzaine de personnes est venue s’informer sur la gestion de l’eau.

Après 3 courtes vidéos, 2 dénonçant le mauvais entretien du réseau et la mauvaise gestion de la ressource par les entreprises multinationales ainsi que la corruption qui existe dans ce milieu, et une 3ème relatant les expérience de retour en régie publique avec notamment Les Lacs de l’Essonne et Paris, la discussion s’est engagée en présence de Philippe Vidal, maire de Cazouls en régie publique de l’eau et de l’électricité.

Le problème de la baisse des tarifs a bien sûr été au coeur des discussions avec le constat que, ainsi que l’a noté dans son rapport le cabinet d’audit mandaté par l’agglo, la régie publique est durablement moins chère. En effet, les multinationales, ayant des actionnaires à rémunérer, réaugmentent les prix après un certain temps puisque le prix de l’eau n’est pas réglementé.

D’autre part, la reprise du personnel se fait sur contrat de droit privé. Enfin, les citoyens souhaitent la transparence en ce qui concerne le fonctionnement du service et les contrats qui sont illisibles.

Bien sûr, comme l’a souligné P.Vidal, la régie n’est pas facile à gérer, mais il existe des équipes techniques dans les collectivités locales qui peuvent aider. D’autre part, la première difficulté rencontrée quand on passe en régie, est le mauvais état du réseau; en effet, cela représente des investissements importants que ne réalisent qu’à minima les multinationales car en cas de fuites, l’eau leur est de toute façon payée. Ce qui est un désastre, surtout dans notre région où la ressource en eau pose de gros problèmes, particulièrement en période estivale.

Enfin il a été admis également qu’il était scandaleux que des sociétés privées puissent réaliser d’énormes profits avec cette ressource vitale pour l’homme.

Une pétition a été lancée sur internet puisque les représentants de l’agglo ont refusé d’organiser un référendum comme le demandait le CARPE ( Comité d’animation pour une régie publique de l’eau) et qui est inscrit dans la loi.

 

Pour une régie publique de l’eau Béziers Méditerranée : Pétition

Ne signer que si la commune est concernée ( voir en fin de pétition)

Partager :
Gauche écosocialiste 34