Carcassonne : succès du meeting organisé par Ensemble ! “Nous avons des raisons d’espérer”

12 mai Carcassonne, salle Joe Bousquet. Plus de 200 personnes ont participé à la réunion publique organisée par Ensemble ! Aude. Après plusieurs interventions de secteurs en lutte (Sanofi, Confédération Paysanne, Fabrique du sud – exPilpa), J. Sanchez de Podemos a présenté la situation de ce mouvement en Espagne, intervention suivie de celle de Clémentine Autain, co-porte parole de Ensemble ! dont le dernier livre s’intitule “Nous avons des raisons d’espérer”



12 mai : Clémentine
Autain à Carcassonne- « Nous avons raison
d’espérer »

P1140428.JPGAprès un point presse dans l’après midi, une séance de lectures et de dédicace
attendait C Autain à la Librairie Mots et Cie.

Le soir,  salle « Joë Bousquet » un peu plus de 200 personnes ont
applaudi les intervenant.e.s venu.e.s présenter leurs luttes.

IMG_1861.JPGMaxime de la Fabrique du Sud a rappelé le combat gagné des ex-Pilpa
contre les fonds de pension et le passage en Scop. Le bilan -très positif- de
la première année  et leur espoir de s’agrandir preuve que l’ économie
solidaire et sociale est une alternative. (voir ici et ici)

Sandrine, membre  d’Antisanofric, qui regroupe les salarié-e-s en lutte, a dénoncé les pratiques de Sanofi. Elle a raconté les années de combat, avec ses
victoires et ses difficultés, afin de sauver, au delà des emplois, la recherche, sacrifiée
au profit des actionnaires. (voir ici  nos articles sur ce sujet)

Michel a expliqué la particularité de la Confédération Paysanne,
syndicat issu de lutte politique, il a parlé des combats en cours contre
l’agriculture industrielle pour sauver les petites exploitations, une
agriculture paysanne.

Jorge Sanchez de Podemos, issu de la Gauche Anticapitaliste Espagnole,
arrivé de Barcelone, a fait l’historique de la création de Podemos, les spécificités
espagnoles,  expliqué les difficultés actuelles internes et stratégiques.
Lui, comme nous, espérons poursuivre les échanges entre nos deux mouvements.

P1140434.JPGEnfin Clémentine Autain, une de nos porte-paroles nationale, après une
analyse sans concession de la situation politique de la Gauche traditionnelle a
appelé à faire “force commune” : reconstruire un imaginaire
politique. Seul un espace politique inédit, ouvert sur la société et porteur d’un
projet de transformation sociale et écologiste, peut permettre la convergence
de toutes les énergies qui souhaitent reconstruire un projet et une stratégie d’une
gauche émancipatrice. Les Chantiers d’espoir, Alternatiba et la Cop 21, la
participation aux luttes contre les GPII, le soutien à la Gréce….”ouvrir
les portes et les fenêtres”, sortir de l’entresoi, fédérer et
inventer….elle a conclu citant Erri de Luca (écrivain condamné pour avoir
appelé au sabotage du TGV Lyon-Turin) : “L’utopie n’est pas le point de départ
mais le point d’arrivée”

Un débat riche et intéressant a ensuite animé la salle : de nombreuses
questions sur Podemos et d’interrogations sur le « que faire ?»

Nous nous félicitons de cette première apparition d’E ! Aude qui fut
une réussite. 

Le public était là, des représentant.e.s du PCF, du PG, mais
aussi d’EELV et de Nouvelle Donne, des membres de diverses associations et
syndicats, des citoyens  et – bonne surprise – pas seulement des têtes
blanches…

 

Rosine
et Bernadette

REVUE DE PRESSE

L’indépendant, La Dépêche du Midi   (cliquer sur les images) 

Autain-Independant.jpg  DDM.13-05.pages

Partager :
Gauche écosocialiste 34