Centre hospitalier de Lodève, il y a urgence !

La population du Lodévois et des organisations se mobilisent de façon exemplaire pour la création d’une antenne des urgences du CHU Au Centre Hospitalier de Lodève.
Ce combat a abouti à la création d’un collectif : le Collectif Urgences Hospitalières du Lodévois Larzac.

chu_lodeve.jpg
 

Des réunions sont organisées depuis le mois de mars avec la population, des associations politiques et sportives…

L’union locale CGT Lodève/Clermont l’Hérault est partie prenante de cette lutte depuis 2016 avec le lancement d’une pétition et l’interpellation des élu.e.s.

La Communauté de Communes et les municipalités du territoire sont favorables à ces revendications.

Une conférence de presse a également été organisée pour faire connaître cette lutte pour une véritable prise en charge efficace au CHU de Lodève.

Voir l’article du Midi Libre ici : article_Midi_Libre.pdf

La prochaine réunion se tiendra le 24 avril avec les associations et les élu.e.s (les maires, le député, la sous-préfète…)

Espérons que la prochaine rencontre argumentée avec l’Agence Régionale de la Santé (ARS) portera ses fruits.

 

photo_MLibre.PNG
 

(Photo Midi Libre)

Réunion du mois de mars à Campeyroux.

 

 

 

 

Quelles sont les revendications :

 

-La création d’une antenne des Urgences du CHU placée au Centre Hospitalier de Lodève.

-La mise en place d’un plateau technique avec :

-La création d’un bloc opératoire pour développer la chirurgie ambulatoire.
– La création d’une chambre de réveil, de lits chirurgicaux.
– L’affectation de médecins urgentistes, de personnels qualifiés.
– La mise en place d’un véhicule mobile d’urgence et de réanimation (SMUR).

 

Pourquoi cette nécessité ?

 

  1. La situation démographique : la population s’accroît et devient vieillissante et très précaire
  2. L’existence d’un axe routier important et dangereux avec beaucoup d’accidents dans la zone de l’Escalette et du Bosc
  3. Des événements climatiques à risques avec des épisodes cévenols de plus en plus fréquents
  4. Une distance de plus de 30 minutes vers le premier Service d’Urgence Hospitalier

 

Ensemble ! 34 soutient comme il a soutenu celle pour sauver la maternité de Decazeville (voir notre article Montpellier. Rassemblement déterminé pour sauver l’hôpital de Decazeville) Encore un exemple qui montre que nous devons dénoncer et nous battre contre les politiques actuelles qui  engendrent les déserts médicaux,  privent la population de services de proximité au lieu de donner aux services publics de véritables moyens pour fonctionner correctement.

Voir également : https://www.resistons.net/index.php?post/2016/04/23/D%C3%A9fendre-l-h%C3%B4pital-de-lODEVE-et-la-sant%C3%A9-de-proximit%C3%A9

Plus d’infos :
site : collectifurgenceslodevois.jimdo.comcontact :
mail : collectifurgencelodeve@orange.fr
Adresse Postale :   Collectif urgences lodevois square Georges Auric BP3 34700 Lodève
Tel : 06 80 03 42 42

 

Pour adhérer à ce collectif voir ici : adhesion_collectif_urgences.pdf

Vous pouvez aller sur le site de Radio Lodève http://radiolodeve.com/rdl/  pour écouter le communiqué du 17 mars.

A noter également la projection/débat du film “La sociale” le jeudi 11 mai à 20h30 au cinéma Lutévia de Lodève.

Pour rappel voici le communiqué de presse Nouveau Monde En Commun du 22 avril 2016 :

« Aux côtés des salariée-es et des usager-es de l’hôpital de Lodève
Jeudi 21 avril, les salarié-es de l’hôpital de Lodève étaient mobilisé-es et rassemblé-es devant la sous-préfecture pour faire entendre leurs exigences légitimes pour un véritable service public de santé à Lodève.

 En effet le secteur de Lodève à Clermont l’Hérault est en plein essor, on y compte plus de 40 000 habitants. Une population qui a besoin d’un hôpital capable de prendre en charge les urgences avec la présence de médecins urgentistes, du retour de la chirurgie ambulatoire et des moyens financiers et humains pour le personnel et les usagers.
Aujourd’hui ce n’est la réponse ni de l’ARS (Agence Régionale de Santé), ni des élu-es locaux, ni de la direction de l’hôpital. Ces derniers se réjouissent d’un projet d’une maison de santé pour 2017. 1
Pourtant ce n’est pas ce type de projet qui peut répondre de manière sérieuse en lieu et place d’un grand service public de santé incluant toutes les spécialités : hôpitaux de proximité, centre de santé…  Chacun-e de nos concitoyen-nes a droit, quel que soit le territoire qu’il ou elle habite, à l’accès à des soins de qualité incluant donc une offre de santé complète.
Aujourd’hui trop d’hôpitaux de proximité, trop de services d’urgences sont menacés par les politiques à l’œuvre dont La Loi Touraine qui a pour conséquence le recul du service public de santé, par l’accélération dramatique des restructurations des établissements de Santé Publique, avec la mise en place des G.H.T ( regroupement des services, suppression de postes). Cette loi impose une cure de 10 milliards d’économie en 3 ans, dont 3,4 milliards en 2016 pour les hôpitaux publics.  
Les élu-es du groupe Nouveau Monde En Commun soutiennent les revendications et les actions des salarié-es de Lodève et demandent à l’ARS de revoir ses orientations. »

_cid_2580E828-13FD-4DE7-8D53-FA9B97055FF3_lan.jpg
 

 

Partager :
Gauche écosocialiste 34