Un mariage princier par temps de crise…

Sète
“The“ mariage vu par l’asso des précaires (Midi Libre)

30_04_11_Mariage_princier.jpg(1)

Sète “The“ mariage vu par l’asso des précaires (Midi Libre)

L’homme, fondateur de l’association Solidarité Alternative et
manutentionnaire à La Criée de Sète, s’indigne devant le battage
médiatique suscité par le mariage du prince William avec Kate Middleton :
“Il s’agit d’un véritable bombardement médiatique.”

L’intégralité de l’article

A lire aussi

Les Britanniques ne croient plus aux contes de fées princiers par Philippe Marlière (Rue 89)

Extrait :

Si la famille royale présente une continuité, c’est dans sa
persistance à faire payer à une nation en crise de coûteuses cérémonies
de mariage. La princesse Anne épousa Mark Phillips en novembre 1973 en
pleine récession économique ; Charles et Diana s’unirent en 1981 sur
fond d’émeutes raciales à Brixton et d’offensive antisociale du
thatchérisme ; William et Kate se marient au moment où le gouvernement
libéral-conservateur a mis en chantier un « plan d’austérité » qui asphyxie le peuple.

Sous couvert de réduction des déficits, le gouvernement Cameron
démantèle les services publics. Les frais d’inscription à l’université
vont être triplés (jusque 9 000 livres sterling par an, soit plus de 10
000 euros).

Cette décision idéologiquement motivée va barrer la route des études
aux enfants des classes populaires, et profondément endetter ceux issus
des classes moyennes. Les Britanniques ne sont pas dupes de cette
nouvelle offensive néolibérale, synonyme de coup d’arrêt à la mobilité
sociale. Pour nombre d’entre eux, ce mariage princier est une
provocation et une insulte.

L’intégralité du texte

(1) Illustration : mariage_william_humour.jpg

Partager :
Gauche écosocialiste 34
Retour haut de page