Frêche, le retour, ou la mémoire mystifiée !

La machine à trafiquer les souvenirs s’est remise en marche en cet anniversaire de la mort de Georges Frêche.
Chacun y va de son couplet en forme de lourdingue panégyrique
(“bâtisseur inspiré”) ou de ridicules euphémismes (“ses ambiguïtés”). La
palme revenant au duo des inénarrables frêcholâtres Depardieu
(sarkozysé comme jamais) et Nicollin (de droite mais ayant voté socialiste grâce à big Georges) dans Midi Libre. Figurez-vous qu’à
les entendre, Frêche “a laissé de l’amour, tout simplement” et qu’à “Montpellier,
tout est “marqué” Georges Frêche : la ville, l’urbanisme, les arts, la
qualité de vie et même les gens.” Même les gens… Vous et moi, quoi !

Frêche mort est en fait un révélateur des travers des vivants, des travers de tous
ceux qui, en faisant son éloge, rappellent ce qu’ils sont : des gens confits dans la satisfaction d’être dans le système pendant que des milliers d’autres en subissent la violence. Pensons à l’âme damnée de Septiman Georges, ce Robert Navarro, l’homme aux pizzas à 19 000€, dont même les socialistes ne veulent plus (Aubry) mais dont ils veulent encore (Hollande) ! Lire ici et  ici

Pour sortir, en cette morne Toussaint, fête de tous les saints, de cet enterrement en grand de l’esprit critique et, tout bonnement, de la politique, nous nous permettons de renvoyer à quelques uns des articles de ce blog qui, en toute modestie, ne cire les pompes de personne. Pas même des morts !

Frêche un homme de gauche? La mauvaise plaisanterie !

Un article de Mediapart : quand Georges Frêche fricotait avec le Front National

Frêche mort, les scandales financiers (et politiques) restent…

Ce que révèle le documentaire d’Yves Jeuland sur Frêche (Montpellier Journal)

“Le Président” : Georges Frêche, la face noire de la politique (Le Monde)

Une statue pour Septiman Ier et 1,8 M d’euros pour les plaisirs statuaires de Frêche

Les exploits statuaires de Georges Frêche

Trois
maisons palestiniennes démolies à Jérusalem-Est! Dites, Monsieur
Frêche, les liens de Montpellier (et de la région) avec la terre
d’Israël restent-ils toujours aussi “charnels”?


Montpellier. Provocation autour de la journée de Jérusalem, socialistes complices!

Ci-dessous : l’extrême droite a su lui rendre hommage, comme il convenait, sur le mode “plus macho, tu meurs” !

24_10_11_Minute_et_Freche.png

Tiré de  : L’homme qu’on adorait détester – Frêche, lui au moins, il en avait !

Partager :
Gauche écosocialiste 34
Retour haut de page