Gare TGV de la Mogère (« Montpellier-Odysséum ») :

Les
pénalités de 2 milliards en cas d’annulation, prétexte invoqué par P. Saurel,  n’existent pas, le collectif
Anti-Mogère en apporte la preuve. Réseau Ferré de France (RFF) et
l’Agglomération de Montpellier peuvent et doivent abandonner ce projet inutile.
Voici l’argumentation du Collectif anti-gare Mogère


Les pénalités de 2 milliards en cas d’annulation, prétexte invoqué par P. Saurel,  n’existent pas, le collectif Anti-Mogère en apporte la preuve. Réseau Ferré de France (RFF) et l’Agglomération de Montpellier peuvent et doivent abandonner ce projet inutile. 

Voici l’argumentation du Collectif anti-gare Mogère


Depuis juin dernier, la presse s’est
fait l’écho des affirmations du président de l’Agglomération de Montpellier,
Philippe Saurel, selon lesquelles renoncer à construire une gare TGV à la
Mogère coûterait la somme faramineuse de 2 milliards d’euros.

Jusqu’à ce jour, il était impossible
de savoir d’où pouvait provenir une telle contrainte, ne serait-ce que parce
que l’Agglomération refuse la transparence sur l’intégralité des contrats et
conventions qu’elle a signés en vue du contournement ferroviaire de Nîmes et
Montpellier (CNM) et des gares de Montpellier-Odysséum et de Nîmes-Manduel.

 Nous avons néanmoins pu nous
procurer ces conventions de financement et les mettons à la disposition du
public (voir
http://garetgv.free.fr/doc/?nonrff). Elles permettent de faire les
constats suivants.

 

1) Les conventions de financement
prévoient-elles une pénalité de 2 milliards d’euros ?

 NON : l’hypothèse d’un
abandon de la gare TGV n’est pas explicitement prévue. Elle serait donc gérée
de façon pragmatique, en remboursant les frais déjà engagés.
Selon RFF, il s’agit de quelques millions (extrait de la réponse de RFF au
commissaire enquêteur).

 

2) Mais au fait, qui se plaindrait
d’un abandon de la gare de la Mogère ?
 

 Certainement pas les institutions
qui lui ont refusé toute subvention : selon
l’accord-cadre (p.13), l’Union Européenne
et le Conseil général du Gard ne versent pas un centime
pour les deux
nouvelles gares TGV.

De plus, la convention « gare Odysséum » éclaire sur les attentes de
chacun : celles de l’Agglomération de Montpellier sont l’urbanisation d’un
quartier (Oz) de 350 hectares. Celles de RFF sont une obscure « démarche
innovante »
(p. 5), en 4 lignes qui ne justifient pas le choix cet
emplacement qui ne permet ni les correspondances, ni les trains terminus
Montpellier (p.8).

 

3) Le contrat de partenariat
public-privé (PPP) du CNM prévoit-il une telle pénalité ?

NON à l’évidence : ce contrat n’est pas signé par
l’Agglo, mais entre RFF et Oc’Via. De plus, la construction des quais n’est
qu’une « tranche conditionnelle » du contrat, et le contrat de partenariat
relatif à la gare elle-même n’est pas encore signé.
Raison de plus pour
cesser de dire qu’on ne peut plus reculer, comme cela a été pourtant affirmé au
commissaire enquêteur.

 NB : le contrat, ainsi que ses annexes –caviardées par RFF– sont également sur notre site.

 

4) Une bonne fois pour toutes,
l’emplacement de la gare de la Mogère est-il inondable ?

OUI bien sûr, bien que M. Saurel
continue à clamer l’inverse !

« Le nouveau maire (…), Philippe
Saurel, assure contre toute évidence au
« Canard » que « la gare ne
sera pas en zone inondable ». »
(Le Canard Enchaîné du 3 décembre)

M. Saurel devrait lire la Réponse [de RFF] à l’avis de l’Autorité Environnementale (p.22)
:

« Le site d’implantation de la gare
nouvelle se situe en zone R (rouge) et est donc soumis aux contraintes
d’urbanisation imposées par le règlement de ce PPRI
[Plan de protection aux risques
d’inondation]. »

Et RFF montre, à la page suivante,
les remblais prévus dans la zone rouge (lit et zone de débordement du ruisseau
Nègue-Cats) pour la gare TGV, son parvis et son parking…


Cette gare est
inutile, mal située et vulnérable. Elle n’intéresse l’Agglomération de
Montpellier que comme prétexte au bétonnage du sud de Montpellier.

M. Saurel doit assumer ses
responsabilités et cesser de justifier l’injustifiable avec des arguments
grossièrement erronés.

Ce projet absurde doit être stoppé,
et les bétonneurs cesser de faire la loi.


 Remarque : ce communiqué comporte des liens
vers les documents qui prouvent nos affirmations.
http://gareTGV.free.fr


Collectif Anti-Gare Mogère Contact presse : 06.83.83.37.40


Partager :
Gauche écosocialiste 34