Golfe du Lion : des risques sismiques majeurs dans une zone à installations nucléaires

Le Bureau de recherches géologiques et minières a compté 18 séismes de
magnitude d’au moins 6 depuis 1428 dans la région.
Ses simulations
montrent un risque important dans le Golfe du Lion à cause d’un canyon
bourré de sédiments capables, en glissant dans une fosse, de générer un
tsunami. (Midi Libre)

“Théâtre de 90 tsunamis au XXe siècle, la Méditerranée usurpe sa
réputation de grand lac tranquille. Les plus marquants ? Messine, en
Italie, en 1908 : 35 000 victimes ; au large de Nice, en 1979, une vague
surpuissante née d’un glissement de terrain sous-marin fait 11 morts.
“Et encore c’était en octobre. Imaginez en été…”

A terre, le séisme de Lambesc (13) fut l’un des plus traumatisants : 46
morts, 250 blessés, 2 000 bâtisses endommagées. De l’autre côté, les
Pyrénées, premier site d’activité sismique de France métropolitaine,
enregistrent entre 500 et 1 000 secousses par an, la plupart du temps
infinitésimales. Le 13 août 1967, à Arette, dans les
Pyrénées-Atlantiques, deux secousses détruisent 80 % du village. Le 18
février 1996, à Saint-Paul-de-Fenouillet (P-O), les dégâts sont
immenses. En 1660, Bagnères-de-Bigorre et Lourdes (Hautes-Pyrénées) sont
rayées de la carte, avec 30 morts. Enfin, avec plusieurs centaines de
morts, le tremblement de terre du 2 février 1428 est le plus important
jamais enregistré. […]

La zone du site nucléaire de Tricastin, entre Vaucluse et Drôme, est
encadrée par les failles des Cévennes et de Nîmes. La terre a bougé dans
le secteur par le passé. Il y a eu trois séismes historiques : à
Manosque, en 1708 ; Lambesc, en 1909, près d’Avignon (40 morts) et à…
Tricastin, en 1873. Pour les pouvoirs publics, on a tenu compte du
risque pour ériger le réacteur. Selon certains, le vrai danger, c’est le
risque d’inondation. Une troisième faille traverse la région : celle de
Prades.

L’intégralité de l’article de Midi Libre

Séisme en Méditerranée (Futura Sciences)

A lire aussi

Cadarache : un site menacé par des séismes puissants (Sortir du nucléaire)

Cadarache : séismes et danger plutonium – Réseau Sortir du Nucléaire

Nucléaire. Bagnols-sur-Cèze, ça fuit…

Sortir en moins de 10 ans du nucléaire : oui c’est possible !

Microsoft Word - figure_tsunami_mediterranee.doc

Séismes en Méditerranée (carte tirée de figure_tsunami_mediterranee_358.jpg)


Partager :
Gauche écosocialiste 34
Retour haut de page