Grande et magnifique victoire des salariées de la Clinique de l’Ormeau à Tarbes

A Montpellier, mardi 27 décembre, l’Agence Régionale de Santé était bloquée par près de 80 salariés de la polyclinique de l’Ormeau à Tarbes, en grève depuis le 08 novembre.  La grève s’est achevée le 07 janvier sur une victoire des salarié-e-s.     Communiqué de fin de conflit : “Grande et magnifique victoire des salariées grévistes de la Clinique de l’Ormeau à Tarbes, 64 jours de lutte, 64 jours de désespoir et d’espoir.” 

 

Cette lutte représente au-delà de la victoire pour les salariées, un exemple et un espoir pour tous les salariés victimes aujourd’hui du diktat de la finance. Leur victoire est celle de la dignité sur le mépris ; le mépris de leur direction locale, le mépris de la direction du groupe Médipôle partenaires qui pendant 60 jours ont refusé toutes négociations réelles et sérieuses en misant sur le pourrissement du conflit. C’était sans compter sur la détermination et le courage de ces salariées qui malgré le comportement inadmissible et provocateur de leur direction ont su garder leurs valeurs et leur dignité.

victoire clinique ormeau
Les larmes de la victoire lors de l’assemblée générale de fin de conflit (photo cgt 65)

Elles ont contraint les pouvoirs publics à s’impliquer dans cette lutte en les mettant face à leurs responsabilités jusqu’au plus haut sommet de l’état, Matignon devant organiser une dernière réunion en présence de Mireille Stivala et Philippe Martinez, des PDG des groupes Médipôle partenaires et Elsan.
Les actions menées lors de la dernière semaine ont été décisives et ont contraint le groupe à faire une proposition de protocole de fin de conflit soumise aux salariés lors de l’AG du Samedi 07 janvier en la présence de Mireille et Philippe.

Après plusieurs amendements la direction a fini par céder ce jour sur la totalité des demandes des salariés :
⦁ Passage de la RAG de 5,7% à 8,33% avec rétroactivité au 1er Janvier 2016 ;
⦁ Mise en place d’une prime annuelle et pérenne de 700 euros pour tous les salariés sans prorata temporis et sans clause de présentéisme et d’absentéisme ;
⦁ Et toutes les revendications relatives aux conditions de travail.
Nous remercions toutes les structures de la CGT, les populations, toutes les personnes qui ont de près ou de loin soutenues les salariées dans leur lutte par leurs solidarités et leurs messages de soutien.”

Laurence Charroy, DS CGT, syndicat Clinique de l’Ormeau François Dousseau, secrétaire UD CGT des Hautes Pyrénées

Christophe Couderc, coordinateur régional Santé Action Sociale CGT Midi Pyrénées 

Dominique Chave, secrétaire de l’union fédérale de la Santé Privée

Partager :
Gauche écosocialiste 34