Hauts cantons : recul sans précédent d’un PS jusque là hégémonique.

Dans les Hauts Cantons, les élections municipales ont été marqué par le recul du PS qui jusque là, dominait,  jusqu’à l’étouffer, la vie politique locale. A Saint Pons et à Mons la Trivalles, les groupes militants auxquels participent Ensemble ont édités tracts et bulletins faisant le bilan local des élections.



 

Sur les Hauts Cantons, la défaite du PS, jusque là hégémonique et verouillant la vie politique, revêt une ampleur exceptionnelle, sans équivalent
sur les 50 dernières années. 

Parmi les notabilités du PS battues ou mises en
difficulté :  Mesquida
(député) et Tropéano (sénateur) n’ont plus de mandat sur leur ville de
Saint-Pons et Saint-Chinian. Cros n’a que trois élus à La Salvetat, ville dont
il fut maire pendant douze ans. Arcas est réélu avec seulement 35% des voix et
avant-dernier de sa liste sur Olargues. Alain Ringal est battu sur Mons même si le
PS gère encore la municipalité. A Fraïsse sur Agoût, la liste d’opposition au
maire PS, animée par des militants opposés au développement de l’éolien
industriel dans le Parc du Haut Languedoc à obtenu 4 élus sur 11.

Ce recul du PS intervient dans un contexte de forte participation
électorale qui fait son étrangeté par rapport au national et probablement
fait qu’il se traduira durablement.

Les listes
soutenues par Ensemble ont obtenu :

Saint Pons : 10% au
premier tour et 7% au second tour. Au second tour il a manqué 6 voix pour avoir
un élu.

Mons la Trivalle : 16%
et 8%

Saint Etienne
d’Albagnan : 33%

 

A Saint-Pons, nous perdons 10% des voix par rapport à 2008. Il y a eu un
mécanisme de vote utile au premier et au second tour pour sortir le
notable  PS en place (K. Mesquida),
vote utile qui a profité à un socialiste dissident dans une triangulaire sans liste
de droite.

Sur Mons, si le maire sortant est battu, l’émergence d’une liste FN a
permis au PS de sauver la mise. C’est la première fois que le FN apparaît sur
les Hauts Cantons  du côté de
Saint-Pons même s’il existait déjà à Bédarieux.

On sort des élections avec quatre équipes militantes stables,  pas forcément sur des bases FdG,  mais avec une sensibilité plutôt
altermondialiste.

Ces équipes se sont dynamisées dans le cadre d’une action sur des
questions locales : refus de l’éolien industriel sur le Somail, défense de
l’Hôpital local à Saint-Pons, refus de l’affairisme immobilier à Saint –
Etienne, question l’eau à Mons après le dynamitage du barrage de l’Ayrette.




Correpondant  de Ensemble,  Hauts-Cantons





journalillustredemonslari.jpgLa liste “Mons la
citoyenne”  soutenue par Ensemble sort le “petit journal
illustré de Monslatrivalle” dans la foulée des élections du 30 Mars :
une critique ironique du système de Jean Arcas, notable PS du canton d’Olargues
en place depuis 36 ans, et  un
“bilan et perspectives” de la liste figurent au sommaire du premier
numéro. Cliquez sur l’image ci-contre ou ici




chutemesquida.jpgLes militants de Saint Pons revienne dans leur bulletin sur la défaite du notable PS Kleber Mesquida. Cliquez sur l’image ci-contre ou ici 



Partager :
Gauche écosocialiste 34