Montpellier : La Cité du corps humain, un grand projet inutile !

La cité du corps humain, projet phare de la municipalité Mandroux, a ses architectes. Les agences BIG (Danemark) et A+ Architecture (Montpellier) ont été désignées à l’issue du concours organisé par la mairie pour donner forme au projet. Le bâtiment situé dans la ZAC Parc Marianne devrait être livré courant 2018. Ci-dessous aussi les liens vers les articles de l’Hérault du Jour et de Midi Libre avec la prise de position de Francis Viguié

corpsh_HDJ250.jpg

La cité du corps humain, projet phare de la municipalité Mandroux, a ses architectes. Les agences BIG (Danemark) et A+ Architecture (Montpellier) ont été désignées à l’issue du concours organisé par la mairie pour donner forme au projet. Le bâtiment situé dans la ZAC Parc Marianne devrait être livré courant 2018.

Si ses lignes se précisent donc, on peut toujours s’interroger à l’instar de Francis Viguié, élu municipal GA-Fase sur sa pertinence. Il dénonce ce projet dont le budget initial de 37 millions d’euros représente une dépense de prestige inutile. D’abord parce qu’une partie de l’amortissement table sur 250 000 visiteurs, projection très optimiste compte-tenu du coût élevé probable de l’entrée. Mais surtout parce que, dans la grande ville la plus pauvre de France, il aurait semblé logique d’attribuer ce budget à des secteurs cruciaux pour la population (logements sociaux, crèches, transports publics) quand ceux-ci sont soumis à l’austérité.


Lire ici  l’article de l’Hérault du Jour


et ici  celui de Midi libre  avec ci-dessous quelques extraits






Midi Libre : Montpellier : le casse-tête de la future Cité du corps humai

(extraits) 

” Le maire Hélène
Mandroux est aujourd’hui seule pour porter ce projet de 37 M€ qui
devrait voir le jour sur la zac de Port-Marianne.
 

Des voix qui
s’élèvent depuis plusieurs mois pour s’opposer à ce projet, Hélène Mandroux
n’en a cure. Elle fera “sa” Cité du corps humain car elle en a décidé ainsi. Et
aujourd’hui, à quatre mois de rendre son écharpe de premier magistrat de la
Ville, personne ne peut l’arrêter. Lâché politiquement, le maire socialiste de
Montpellier veut se faire plaisir et, comme un dernier sursaut d’orgueil,
prouver à tous ses ennemis politiques de droite comme de gauche – et surtout de
gauche ! – qu’elle est encore la patronne pour les dix-huit semaines à venir.    ….

        Opposition à droite,
dissonnance à gauche   …….

Même dissonance du
côté des partis de gauche. L’un des leaders, Francis Viguié, refuse tout net
cette cité, “symbole d’une autre forme de gabegie“. Au fil des
mois, la critique s’étend un peu plus au sein du conseil municipal. Jean-Louis
Roumégas, le patron des Verts, s’interroge sur “la priorité d’un tel
projet dans le contexte actuel”. Jacques Martin, élu de la majorité
délégué aux affaires juridiques, n’hésite pas à en mettre une couche
supplémentaire en déclarant : “Il serait souhaitable que le conseil
municipal renonce à cette cité
.” Et d’ajouter que les 500 000 €
budgétés pour les projets architecturaux seraient “mieux utilisés”
s’ils venaient en soutien au Musée national d’anatomie.

Désapprobation de la
communauté scientifique à Montpellier

Car c’est là que le
bât blesse. Même la communauté scientifique et médicale de Montpellier
désapprouve cette construction. …..  

Le dossier doit être
soumis au vote du conseil municipal  “

Lire ici l’intégralité de l’article 

Partager :
Gauche écosocialiste 34
Retour haut de page