La FASE 34 et le NPA 34 écrivent au FDG à propos des législatives dans l’Hérault.

Les législatives de 2012 doivent être l’occasion d’affirmer l’existence d’une gauche de gauche unie, résolument contre la droite, proposant une alternative au PS et opposée à la politique d’austérité quelque soit le gouvernement qui la mènerait. La FASE 34 et le NPA 34 écrivent à nouveau au PCF et au PG de l’Hérault afin que le rassemblement que nous avions constitué lors des régionales puisse être reconduit.  



NPA34 et
FASE34                                                                   
Montpellier, le 6 avril 2012

 

                                                                          
Au PCF34 et au PG34

 

CherEs camarades
du PCF34 et du PG34,

Depuis des mois
la FASE34 et le NPA34 ont interpellé les différentes forces politiques qui
constituaient la liste “A Gauche, Maintenant !” lors des
dernières élections régionales et notamment le PCF34 et le PG34.

Lors de
plusieurs rencontres, de nombreux éléments de convergence se sont fait jour
notamment sur la nécessité d’un programme d’urgence contre la crise et les
politiques d’austérité ainsi que sur l’indépendance vis à vis du PS et d’un
éventuel gouvernement socialiste. Nous nous en félicitions.

Les dernières
semaines avec la puissance du rassemblement populaire autour de la candidature
de Jean Luc Mélenchon à laquelle la FASE contribue et qui dépasse le
rassemblement du Front de Gauche, ont montré une nouvelle fois l’importance de
construire l’unité la plus large possible dans les rues et dans les urnes. Ces
éléments très positifs pour la suite sont également soulignés par de très
nombreux militants du NPA notamment dans notre département.

Cependant
localement nous sommes inquiets car, alors que nous pourrions penser possible
le plus grand rassemblement unitaire pour les prochaines législatives au vu de
notre passé commun, nous n’avons eu aucune proposition de votre part allant
dans ce sens. C’est malheureusement 
par voie de presse que nous avons pris connaissance de la liste des
différents candidats dits de rassemblement ; tous choisis par le PCF34 et
le PG34.  Et ce, sans que vos
organisations respectives n’aient pris la peine dans l’Hérault de consulter
d’aucune sorte les partenaires d’AGM que sont le MOC, les Alternatifs, la FASE
et le NPA.

Pourtant les politiques d’austérité que l’on voit à l’œuvre
en Europe et qui s’annoncent prochainement en France qu’elles soient bleus ou
roses commandent que nous ne renoncions pas à rassembler toutes les forces de
gauche prêtes à lutter contre ces politique. Aussi malgré cette situation nous
nous tournons une fois de plus vers vous en espérant enfin être entendu.

 

La FASE34 et le
NPA34 demandent donc au  PCF34 et au PG34 d’ouvrir les discussions, de
nous faire des propositions constructives afin que de véritables candidatures
de rassemblement qui défendront un programme d’urgence sociale, écologique,
démocratique en toute indépendance vis à vis du PS soient présentes aux
prochaines législatives dans l’Hérault.

Nous tenons à
souligner que cette demande s’accompagne d’une détermination de notre part à
aller ensemble jusqu’au bout pour que de telles candidatures soient présentes
dans différentes circonscriptions du département, notamment là où, à gauche du
PS ne sont offerts au choix des électeurs que des candidats alliés aux sociaux
libéraux,  des candidats auto-proclamés et là où nous avons depuis des
années l’habitude de travailler unitairement.

La FASE 34, qui
participe activement au Front de Gauche et le NPA 34 sont également prêts, le
cas échéant, à appeler à voter pour les candidats suffisamment unitaires et
antilibéraux.

D’autres part,
nous sommes volontaires et disponibles pour être présents dans ces élections,
sous une forme ou sous une autre, sur la ville de Montpellier où nous avons
ensemble des éluEs municipaux qui font un travail reconnu.

Dans l’attente
de votre réponse et en souhaitant que la discussion s’ouvre dés le lendemain du
premier tour de la présidentielle, nous vous adressons nos camarades
salutations.

La FASE 34 et le
NPA 34.


Le PCF 34 nous a répondu par la voie de son responsable Michel Passet (voir ci-dessous). 

reponse_PCF.jpg


Partager :
Gauche écosocialiste 34
Retour haut de page