La Lettre Electronique du NPA Béziers (n°12)

Béziers :
erreur de casting avec la présence de Michel Passet, maire adjoint de
Montpellier, à une réunion du Front de Gauche sur la priorité à l’éducation

Ecologie.
Eolien industriel : victoire à Laurens et Ferrières Poussarou, trahison à
Nissan-les-Ensérunes

Elections
législatives : sixième circonscription, l’appel de Béziers, ça continue!

Luttes ;
Education Nationale, mobilisation à saint Gervais sur mare, Bedarieux et
Vendres

Front de Gauche. Béziers : un front uni électoral, ce n’est pas le cache-sexe d’un parti

Vie
militante locale

Béziers :
erreur de casting avec la présence de Michel Passet, maire adjoint de
Montpellier, à une réunion du Front de Gauche sur la priorité à l’éducation

Nous ne doutons pas de la
volonté du Front de Gauche de redonner la priorité à l’éducation.

Mais que venait faire Michel
Passet à une telle réunion cette semaine au Centre espagnol ?

Michel Passet, pour ceux qui ne
le savent pas, est maire adjoint de Montpellier (donc d’Helene Mandroux à qui
il était censé s’opposer lors des régionales au sein de la liste «  A
Gauche Maintenant !»

Michel Passet est secrétaire
fédéral du PCF 34 mais membre d’une majorité PCF/PS/MODEM au conseil municipal
de Montpellier.

Michel Passet est celui qui a
dit, à l’adresse du NPA, lors des cantonales «  A Gauche Maintenant !,
c’est terminé ! »

Michel Passet a toujours voté au
conseil municipal de Montpellier avec le PS et le Modem et jamais avec les élus
NPA/FASE.

Michel Passet vient de voter la
suppression de la gratuité de l’accueil du soir pour les élèves des écoles
maternelles de sa ville (récidive de la suppression en 2009 de l’accueil du
matin)

Michel Passet vote chaque année
des subventions à l’enseignement privé à hauteur d’1,8 millions d’euros (515
euros par enfant) dont un tiers aux écoles maternelles, sans obligation légale.

Michel Passet a voté une
Délégation de Service Public pour la création d’une crèche privatisée à
Montpellier.

De manière générale… les coups
portés par la municipalité social-libérale de Montpellier au service public
d’éducation de la petite enfance, suscitent de nombreuses contestations de la
part des parents et des personnels confrontés à de mauvaises conditions de
travail.

18_03_12_Passet.jpg

[Michel Passet à droite de Madame la Maire. Illustration : helene-mandroux-et-une-partie-de-sa-nouvelle-garde]

Nous, au NPA, on se demande
quelle forme d’anticapitalisme va défendre Michel Passet au sein du Front de
Gauche en dehors de sa ville.

Il était mal, mais très mal
 placé, pour venir parler de la priorité à l’éducation car  il ne
pratique pas, en tant qu’élu à Montpellier, ce qu’il revendique au sein du
Front de Gauche. Il illustre bien le double langage d’un élu gestionnaire qui
se dit « représentant » de “la gauche de combat ».

Il est regrettable,
 profondément regrettable, qu’il ait pu figurer à la tribune d’une réunion
publique de la “gauche radicale” sur cette question.

Ecologie.
Eolien industriel : victoire à Laurens et Ferrières Poussarou, trahison à
Nissan-les-Ensérunes

Nous l’avons souvent affirmé,
l’éolien industriel, c’est du capitalisme repeint en vert. C’est l’idée qu’on
peut faire du fric avec du vert; l’éolien industriel c’est toujours un manque
de démocratie et de concertation. L’éolien industriel c’est toujours la faune
et la flore saccagés. À l’opposé de ce choix il en existe un autre, celui de
l’éolien, du solaire, de la houille blanche à l’échelle familiale, communale,
cantonale. Ce choix c’est celui d’une énergie renouvelable maîtrisée. Plusieurs
combats sont menés sur toutes ces questions, ils donnent lieu à des victoires
et des trahisons. Du coté des victoires, celle de Ferrières Poussarou,
annulation du projet, et celle de Laurens avec un permis de construire refusé.
Elles sont emblématiques car elles sont la résultante de fortes mobilisations
locales. A Laurens, 5 éoliennes de 126 mètres de haut qui devaient être installées
sur un plateau de 40
mètres de hauteur sont abandonnées. Comme le dit
N.Caumette, c’est aussi la victoire sur la spéculation de la misère vigneronne.

Du coté des trahisons, le maire de
Nissan, Pierre Cros, et le président de la communauté de communes la Doimitienne, Michel
Bozzarelli, pourtant classés à gauche, ont porté sur les fonds baptismaux
quatre parcs éoliens sur les communes de Vendres, Lespignan, et Nissan. Qui
pourraient accueillir entre 5 et 10 éoliennes chacun.

Pour le NPA, le mitage du
territoire par l’implantation des parcs éoliens répond à 2 objectifs :
diluer la contestation, profiter de l’état de quasi faillite d’une partie de la
population et des communes concernées. Ce pari sur l’absence de contestation et
sur les effets de la misère, il faut le combattre !

Elections
législatives : sixième circonscription, l’appel de Béziers, ça continue!

Des militants associatifs,
syndicaux, politiques, issus du Front de Gauche, des communistes unitaires, de la FASE, du NPA, d’E.E.L.V, des
citoyens, des indignés,  se sont retrouvés autour d’un appel pour
construire une candidature qui puisse répondre aux urgences écologiques,
sociales et démocratiques. Cet appel est consultable  et signable en
ligne :

appeldebeziers.free.fr

NPA Béziers

A ce jour, cet appel a recueilli
près d’une centaine de signatures, soit sur support papier, soit directement en
ligne.  Jeudi 8 mars à la
Cimade, une première réunion a réuni les premiers signataires
de cet appel. Une trentaine de personnes étaient présentes. Plusieurs échanges
ont permis de dégager les grandes lignes de la construction de cette
candidature. Plusieurs rendez-vous ont été pris pour construire le programme et
pour finaliser la candidature. Au moment où deux temps forts écologiques 
viennent de rythmer ces 2 dernières semaines :

  • Réunion de plus de 300
    personnes à Puisserguier contre les gaz de schistes.
  • Chaîne humaine de
    plusieurs dizaines de milliers de personnes contre le nucléaire entre Lyon
    et Avignon.

Au NPA nous nous félicitons
qu’un pôle écosocialiste naisse à Béziers. Un pôle qui allie le meilleur des
traditions de la démocratie et de la radicalité. Un pôle qui affirme que nous
ne nous satisfaisons pas des impasses écologiques à gauche (nucléaire).. et que
nous refuserons une austérité de droite comme de gauche.

Luttes ;
Education Nationale, mobilisation à Saint Gervais sur Mare, Bedarieux et
Vendres

A Saint Gervais sur Mare, les
parents d’élèves ont entamé un blocus pour protester contre une baisse
conséquente du nombre d’heures allouées aux professeurs de collège (9h de moins
par rapport à la dotation globale horaire de l’année précédente). Parents d’élèves,
élus, élèves et professeurs, se sont retrouvés dans ce blocus. Cette
mobilisation sera suivie d’autres jusqu’à satisfaction. En attendant une
délégation a été reçue  par l’inspection académique  de Montpellier.
A Bédarieux ce sont les associations de parents d’élèves FCPE et PEEP, les
élus, des professionnels, des syndicalistes de la CGT et FO, des lycéens, qui
ont bloqué la cité scolaire Ferdinand Fabre. En jeu à Bédarieux aussi la
réduction des moyens horaires, la surcharge des classes, les disparitions de
postes, là aussi le blocus a été suivi d’un rendez-vous à Montpellier avec
l’inspection d’académie. A Vendres, 6 classes de collège sont sans professeurs
d’anglais depuis le ….3 novembre dernier. La FCPE et une autre association de parents d’élèves
font signer une pétition pour obtenir le déblocage rapide de cette situation. A
Vendres, ce sont près de 180 élèves qui sont concernés. L’inspection académique
indique, pour se protéger, qu’elle manque de titulaires disponibles. Ce n’est
sûrement pas en fermant des classes et en supprimant les postes que
l’inspection fera face à cette situation.

Pour  le NPA, il est
grand temps de relancer, à une plus large échelle, l’opération “nous ne
sommes pas des sardines” …La relancer en direction du gouvernement Sarkozy,
bien sûr, le maître d’œuvre de la casse étatique. Mais aussi en direction de
Hollande. Le pire serait d’attendre le résultat des élections.

Front de Gauche.
Béziers : un front uni électoral, ce n’est pas le cache-sexe d’un parti

Le comité NPA Béziers s’est
toujours prononcé en faveur de l’unité des forces anticapitalistes et
antilibérales à la gauche et indépendamment du PS.

Cette unité a été partiellement
réalisée lors des dernières élections municipales et totalement dans les luttes
sur le Biterrois. La réelle dynamique qui existe autour du Front de Gauche
donne de l’espoir à notre camp et suscite des questions.

Pourquoi le PCF 34 a-t-il
sabordé l’espoir des élections régionales en mettant fin au regroupement « A
Gauche Maintenant !» ?

Pourquoi deux candidats se sont
opposés, sous l’étiquette Front de Gauche, dans un même canton biterrois l’an
passé ?

Pourquoi le Parti de Gauche
a-t-il été exclu du début de campagne présidentielle et législative ?

Pourquoi la candidature du
candidat FdG aux législatives sur la 6 ème circonscription a-t-elle été
autoproclamée en dehors de son parti ?

Comment peut-on encenser un
Mélenchon que l’on a vilipendé, quelques mois plus tôt, à la fête de la Plantade ?

Pourquoi vanter le nucléaire
civil alors que le FdG propose un référendum sur cette question ?

Pour le NPA, toutes ces
questions sous-tendent une logique, celle de faire une campagne de parti au nom
d’un front.

Pour le NPA, cette logique,
comptable à court terme, n’a aucun avenir, nous ne la partageons pas.

Si notre attachement à la
construction de fronts de lutte et électoraux est réel, nous refusons néanmoins
que ces fronts deviennent le cache-sexe d’un parti. 

Vie
militante locale

  • Lundi 19 mars à 20 h, local du NPA Béziers : comité départemental du NPA34,
    spécial législatives.
  • Jeudi 22 mars à 18 h 30, local du NPA Béziers : réunion de la candidature «
    Appel de Béziers ». Commission urgence démocratique. Elaboration des
    conditions de constitution de la liste.

 ……………………………..

La précédente Lettre Electronique

………………………………

Pour contacter le NPA Biterrois : écrire à
alain.havel@bbox.fr
ou à l’adresse du local : 6 rampe du 96ème d’infanterie 34 500 Béziers

Pour
notre hebdo départemental, Motivées, nous avons deux
points de diffusion sur Béziers : (4 n° par point)

Le tabac/presse de la Devèze,
derrière la Poste
et le tabac/presse « La fraîcheur » face au Trésor Public de
l’Iranget.

Pour notre hebdo national, Tout est à nous (TEAN),
après la presse de Auchan, la presse de l’Intermarché, près de la cave
coopérative de Béziers, propose à la vente 7 numéros.

Pour développer notre presse, nous invitons nos sympathisants et nos militants
à se fournir sur ces lieux.

Partager :
Gauche écosocialiste 34
Retour haut de page