La Lettre Electronique du NPA Béziers (n°6)

ÉDUCATION NATIONALE. Ouest Hérault : massacre à la
tronçonneuse annoncé, les serial killer du Ministère de l’Education Nationale veulent frapper

ÉDUCATION NATIONALE. Ouest Hérault : avant l’annonce
officielle des fermetures de classes  et suppressions de postes, la
mobilisation s’organise

INSALUBRITE. Béziers : Couderc dans le rôle de l’arroseur arrosé tente de jouer les chevaliers blancs de l’insalubrité

 
Poste. Capestang : Christelle Gorgoni n’a pas comparu devant son conseils de discipline
 
UMP. Béziers : après avoir paradé  pendant plusieurs mois, les ministres ne veulent plus venir inaugurer l’IUT
 
 VIE MILITANTE LOCALE

ÉDUCATION NATIONALE. Ouest Hérault : massacre à la
tronçonneuse annoncé, les serial killer du Ministère de l’Education Nationale veulent frapper
 
Les salariés de l’Education Nationale, les élèves, les parents
d’élèves pourraient faire les frais, lors de la prochaine rentrée 2012,
des gages donnés aux banquiers dans la gestion de la dette et de
l’austérité.
Ce sont en effet 49 classes qui pourraient être fermées sur tout le département dont 16 dans  l’ouest héraultais. NPA Béziers
  • Pour les maternelles : des suppressions sont annoncées à
    Bédarieux ( Langevin-Wallon ), Magalas ( Les petits grains ), Maraussan,
    Agde ( Jean Moulin), à Béziers nord l’Ecole des Vendanges va être fermée.
  • Pour les élémentaires : des fermetures de classes sont annoncées à
    Bedarieux ( Langevin-Wallon), Hérepian,
    la Salvetat sur Agout, Puissalicon, Riols, Béziers ( Pasteur
    ), Cazedarnes, Murviel-les-Béziers, ( Jean Guy ), Montady ( François
    Miterrand), Agde ( Jules Ferry ), Caux ( Marcel Pagnol ), Tourbes (
    Pierette Mazel). En plus des classes , 48 postes
    d’enseignants sont supprimés : 29
    spécialisés dans l’aide aux élèves, pour Béziers : Georges Sand, Jean
    Jaurès, Roland, pour Bédarieux : Georges Sand et Langevin-Wallon, pour
    Montady : François Mitterrand, pour Sauvian : Georges Brassens, pour
    Sérignan :  P Bert, pour Pézenas : Jacques Prévert et Agde : Anatole
    France. A quoi il faut ajouter la suppression de 18 postes de
    remplaçants.
Pour le NPA, les massacres à la tronçonneuse annoncés dans
l’Education Nationale sont emblématiques des coupes sombres annoncées
dans les budgets sociaux et scolaires gérés par l’Etat.

Là où l’UMP veut rassurer les banques et les marchés, il faudra
opposer un bloc uni des syndicats, associations de parents d’élèves,
partis, élus qui dise NON à l’austérité.

D’autres choix existent que ceux de céder au moins disant social des
marchés financiers. Ces choix-là, il faudra les imposer avant et après
les présidentielles.
 
ÉDUCATION NATIONALE. Ouest Hérault : avant l’annonce
officielle des fermetures de classes  et suppressions de postes, la
mobilisation s’organise

Une mobilisation nationale, départementale, des mobilisations
locales: cette semaine aura été chargée sur le terrain des luttes dans
l’Education Nationale.
Au niveau local à Puissalicon, les parents d’élèves ont manifesté
lundi 30 janvier contre le projet d’une suppression de classe ; près de
50 personnes étaient présentes, les élus locaux ont relayé l’action des
parents dans une lettre adressée à l’Académie. Jeudi 2  février, les
mêmes parents ont séquestré la directrice B.Mouysset.
La directrice indique que les enseignants sont solidaires des
parents. Ils ont occupé l’école toute la journée. Cette occupation devait
être reconduite le vendredi 3 février. Il est a noter que cette
suppression de classe serait justifiée car il manquerait … 5 élèves! A la
Salvetat sur Agout, vendredi dernier ,l’école a été occupée toute la
journée. A la sortie des classes une centaine de personnes ont effectué
un barrage filtrant sur le pont d’accès au village avec une distribution
de tracts qui informait la population. Là aussi les élus soutiennent le
refus de suppressions de classes.
A
Agde, jeudi la grève a été suivie dans les écoles de la ville :
deux fermetures de classes sont annoncées, une à la maternelle Jean
Moulin, l’autre à l’école élémentaire Jules Ferry. Suppressions
auxquelles il faut rajouter la mise en suspens de la décharge du
directeur. Le même jour plus de cent personnes ont manifesté. Là aussi,
soutien des élus PS et FDG, l’UMP s’est  heureusement  abstenue.
D’autres mobilisations ont eu lieu au Poujol sur Orb, à Bédarieux, à
Magalas et à Riols…

Pour le NPA, la position forte tenue par l’intersyndicale ( refus
de siéger aux pantomimes de négociations), les mobilisations
nationales et locales préparent au mieux la rencontre du lundi 6 février à
Montpellier où devrait être dévoilée la carte ( officielle ) des
suppressions de classes et de postes. Après cette officialisation la mobilisation devrait s’amplifier.
 
INSALUBRITE. Béziers : Couderc dans le rôle de l’arroseur arrosé tente de jouer les chevaliers blancs de l’insalubrité
 
Nous l’avons écrit à maintes reprises, dans cette Lettre Electronique, la place du logement social, du logement très social et
du logement insalubre, est une question de fond sur Béziers. N’importe
quelle personne qui sillonne cette ville peut se rendre compte, sans
être affiliée au NPA, qu’il y a un problème d’urbanisme et de voirie.
Face  à cette évidence R .Couderc, le sénateur-maire-président de
l’agglomération, occupe la position de l’arroseur arrosé. C’est lui qui a
ordonné de supprimer la Barre Capendeguy à la Devèze, rénovée en 1995.
C’est lui qui a permis à ses petits camarades de l’UMP de loger en
centre ville les exclus de la Devèze dans des logements achetés pour
l’occasion. C’est  lui qui garde des logements inoccupés dans le parc
HLM.
C’est lui qui permet
de lotir en périphérie sans rien faire pour le
centre ville. Aujourd’hui le même R.Couderc tente de jouer le chevalier
blanc de l’insalubrité en organisant ” La chasse en meute contre les
marchands de sommeil”. Organisée par l’intermédiaire du Conseil
Intercommunal de la Sécurité et de la Prévention de la Délinquance (
CISPD )…. ladite chasse en meute de l’UMP ne doit pas être  une chasse
sélective qui ne vise, comme c’est le cas  pour la première affaire 
traitée en justice, que les marchands de sommeil étrangers.
Pour le NPA, il
n’y a aucune confiance à avoir en l’UMP et en son
officine municipale pour mener la lutte contre le logement insalubre. A
Béziers les tenants de la Droite Populaire sont tout à fait
capables de faire de cette chasse, une chasse selective aux immigrés.
Pour le NPA, ce sont tous les marchands de sommeil qui doivent tomber,
et avec eux ceux qui sont affiliés à l’UMP et qui ont profité des choix
du
maire.
 
Poste. Capestang : Christelle Gorgoni n’a pas comparu devant son conseils de discipline
 
Cette semaine aura
été une semaine de transition et de veillée d’armes pour Christelle.
Elle devait etre convoquée, jeudi 2 février à Montpellier, pour son
conseil de discipline. Cette date à été reportée au premier mars. Son
avocat, le syndicat SUD et l’intersyndicale avaient en effet mis
en avant le fait que Christelle avait reçu sa lettre recommandée hors
délai. Plus d’un mois s’était écoulé entre sa convocation et la
reception du recommandé. Face à la déclaration de guerre faite à
Christelle par sa
hiérarchie, le NPA se félicite que le syndicat SUD ne laisse rien
passer. Il aurait été en effet anormal, de ne pas signifier “aux
managers”
de la Poste, qu’ils sont en tort quand ils acheminent … en retard
les lettres recommandées qui sanctionnent leurs salariés !
Un licenciement envisagé pour des pubs non distribuées, combien pour une lettre recommandé qui n’arrive pas dans les délais ?
La solidarité construite autour de Christelle à permis de mettre à
nu la volonté des p’tits chefs de la Poste de casser une élue de
terrain.
C’est cette solidarité qui a fait annuler le licenciement envisagé. Il
reste maintenant à ce que cette même solidarité empêche la Poste de cogner avec les 3 mois de mise à pied.
Pour le NPA, la
meilleure façon de se défendre c’est
d’attaquer. Attaquer la Poste sur sa stratégie, sur ses contradictions,
sur les conditions de travail.  Le combat, au grand jour, de Christelle
c’est le combat de tous les postiers qui sont dans l’ombre.
 
 
UMP. Béziers : après avoir paradé  pendant plusieurs mois, les ministres ne veulent plus venir inaugurer l’IUT

Chaque mois et même
plusieurs fois par mois, l’Education Nationale a droit à de multiples
visites de ministres UMP. Nous avions titré que Béziers, à l’instar de
la gare de
Perpignan, était le centre du monde de la Droite Populaire et libérale.
Et puis patatras, le Goebbels du gouvernement, C.Gueant a refusé de
venir en Bitterre ! C’est étrange, c’est pourtant un des ministres de
qui l’UMP locale est la plus proche politiquement. Depuis, la machine à
couper les rubans est en panne et les parlementaires ou ministres sont
convoqués à Paris, pour assister le président qui décroche sondages
après sondages…
Alors, l’IUT comme symbole de la panique dans l’UMP ? Cela se pourrait : qu’on en juge.
Inauguration annoncée le 23 janvier ( lors des voeux du Medef…
tout un symbole !) Au début, Wauquiez devait venir en qualité  de
ministre de l’Enseignement Supérieur, mais il a fait plusieurs fois faux
bond. Ensuite, Fillon devait en profiter pour annoncer des mesures
pour le commissariat, mais comme il n’a rien à dire, il n’est pas venu.
Bilan : l’inauguration de l’IUT est reportée aux calendes grecques de l’austérité.
Pour le NPA, il est révélateur que tout l’appareil UMP soit plus
concentré sur sa propre survie que sur des tâches du quotidiens. S’il faudra sansdoute les aider à dégager, il est
réjouissant de constater, après toutes les attaques subies, qu’il y a
le feu au lac UMP. Si nous battons la droite aux présidentielles, il
restera à organiser l’opposition de gauche à un éventuel gouvernement
Hollande. C’est le sens de la candidature de militants d’ EELV, de la
FASE, de Communistes Unitaires, du PG , du NPA et de citoyens sur la
sixième circonscription.
 
 VIE MILITANTE LOCALE
  • Mardi 7 février, meeting  avec Philippe Poutou à Montpellier 20h, espace
    Pitot près des Arceaux. Covoiturage possible depuis Béziers : contacter
    Benoît organisateur au 06.81.44.17.20
  • Mercredi 8 février, meeting JL Mélenchon au Parc des expositions, Montpellier 20h, un départ bus est proposé par les camarades du PG
  • Jeudi 9 Février, réunion  de la candidature unitaire sur la sixième circonscription au local NPA de Béziers,18H30.  Rassemblement  pour une riposte commune postiers/usagers à la poste de Bédarieux, à partir de 14 heures
  •  Lundi 13 février, présentation du “Plan de Prévention des Risques Industriels ” sur la zone du Capiscol, salle Albert Camus, la Devèze,18h. Le comité “On ne veut pas crever aux Capiscol” propose d’y participer.
  • Mardi 14 février, réunion du comité NPA Béziers au local,18h30.
  • Jeudi 16 février, conférence de presse pour la candidature unitaire dans la sixième circonscription au café de la Comédie à 11h.

 ………………………………

La précédente Lettre Electronique du NPA de Béziers

………………………………

Pour contacter le NPA Biterrois : écrire à
alain.havel@bbox.fr
ou à l’adresse du local : 6 rampe du 96ème d’infanterie 34 500 Béziers

Pour
notre hebdo départemental, Motivées, nous avons deux
points de diffusion sur Béziers : (4 n° par point)

Le tabac/presse de la Devèze,
derrière la Poste
et le tabac/presse « La fraîcheur » face au Trésor Public de
l’Iranget.

Pour notre hebdo national, Tout est à nous (TEAN),
après la presse de Auchan, la presse de l’Intermarché, près de la cave
coopérative de Béziers, propose à la vente 7 numéros.

Pour développer notre presse, nous invitons nos sympathisants et nos militants
à se fournir sur ces lieux.

Partager :
Gauche écosocialiste 34
Retour haut de page