La région ne financera pas la gare de la Mogère à Montpellier

Ensemble ! 34  l’affirme depuis le début du projet : une deuxième gare, en périphérie de Montpellier est une aberration. C’est une gare très coûteuse et  inutile.

Parallèlement aux combats du Collectif contre la Gare de la Mogère, la liste régionale ” Nouveau Monde” dont nous avons été activement partie prenante, a porté le débat pendant et après les élections,  notamment lors des Etats Généraux du Rail. Et voici une première victoire : la région ne financera pas cette nouvelle gare. Nous demandons à la Métropole de Montpellier de faire pareil !

 

 

Christian Dupraz Conseiller régional EELV / Nouveau Monde ,Délégué aux Etats Généraux du Rail et de l’Intermodalité a publié un communiqué explicatif et clair. Nous en approuvons tous les termes.

 

Financer des transports utiles oui !
Financer des gares fantômes non !

2016-04-14_184519_Mogere_depuis_sud.jpg
 

Lors du comité de pilotage du CNM hier mercredi 26 octobre, la SNCF a officiellement confirmé ce que nous dénonçons depuis des années : la gare de Montpellier la Mogère sera, pour longtemps, une gare fantôme.

Avec, au mieux, 2 trains par jour dans chaque sens dont un Ouigo pour Marne-la-Vallée, Montpellier et sa gare fantôme seront la risée de l’Europe entière, un exemple désolant de gaspillage d’argent public.

Et pire : même si un jour l’hypothétique et inutile gare de Nîmes-Manduel voyait le jour, ce ne seraient que 10 trains par jour qui s’arrêteraient à la Mogère. Qui serait une simple halte avec un trafic digne d’un village de campagne.
 

Les collectivités ont été trompées.

Les hypothèses de trafic sur lesquelles a été bâti ce projet de deuxième gare TGV de Montpellier relèvent d’un mensonge pur et simple.

Les responsables de ce gigantesque scandale financier devront payer. Car ce n’est pas au contribuable régional de payer la facture de cet immense fiasco.

Nous tenons, ici, à saluer le sens des responsabilités de la Présidente Carole Delga qui, hier, a sonné la fin de la récréation.

Non. On ne construit pas une gare sans trains. Non. On ne jette pas l’argent public par les fenêtres.

20141202_121036.jpg
 

Les crédits de la Région n’iront donc pas au financement de la gare fantôme de la Mogère.

Ils peuvent désormais être mobilisés pour aider au financement de projets de transport réellement utiles. Nous invitons la métropole de Montpellier à cesser immédiatement de payer pour cette gare inutile. Aucun risque juridique : les partenaires de la convention de financement ne respectent pas leurs engagements, ils ne pourront en aucun cas attaquer les collectivités lésées par leurs mensonges.

 
 

Les 500 000 habitants de la métropole montpelliéraine n’ont pas besoin d’une deuxième gare sans trains. En revanche, ils plébiscitent le tramway et attendent la réalisation de la ligne 5 dont le projet est stoppé depuis bientôt 3 ans. Et d’autres projets réellement utiles, comme une ligne de tram-train qui relierait Sommières à Montpellier et Sète en passant par Castries, Vendargues, la ligne 2 de tram pour traverser Montpellier (et desservir la belle gare centrale Saint-Roch), Fabrègues, Cournonterral, Montbazin, Gigean, Poussan et Balaruc.

Notre proposition est simple. Mobilisons les crédits de la Région pour contribuer au financement de la ligne 5 de tramway et accélérer sa réalisation.

 

Communiqué de presse de Christian DUPRAZ 27/10/2016

 

Note d’Eric Boisseau ( FNAUT)

Pour ce qui concerne le devenir de l’ossature de La Mogère, on pourrait la remplir par un musée d’art moderne spécifique aux ouvrages ferroviaires et les quais serviront à une plate-forme de transbordement des conteneurs et autres caisses mobiles pour alimenter le grand bassin de consommation que représente l’économie présentielle de la Métropole …

 

Ci dessous le communiqué du collectif contre la gare TGV de Montpellier- la Mogère du 29 octobre

Gare de la Mogère : la Région a raison d’arrêter les frais
Le comité de pilotage du CNM (Contournement ferroviaire de Nîmes et Montpellier) a permis à SNCF Mobilités de donner ses prévisions de trafic : 2 TGV par jour et par sens à la gare de la Mogère. Nous le dénoncions depuis des années, comme les centaines de citoyens qui ont dit non à ce projet de gare lors de l’enquête publique de septembre 2014 : cette gare est absurde.
La Région Occitanie en tire la conclusion : il faut arrêter les frais. Nous nous en réjouissons.
L’annonce que le fret ferroviaire sera incité à utiliser le CNM par un péage non majoré est également une excellente nouvelle, conforme à la finalité première de cette ligne nouvelle.
Désormais, les autres partenaires doivent suivre l’exemple. SNCF Réseau doit renoncer au parking géant prévu sur la zone inondable, et la Métropole de Montpellier doit annuler ses coûteux projets de raccordement : le nouveau pont au-dessus des voies et de l’A9bis (alors qu’il y a déjà un pont tout neuf à 300 m de là), et bien sûr l’extension du tramway L1 jusqu’à cette gare fantôme. Les montants économisés doivent servir à des projets ferroviaires beaucoup plus utiles, dont les besoins devraient ressortir des conclusions des États Généraux du Rail et de l’Intermodalité, ainsi que des projets de tramway ou de tram-train utiles à la population.
Pour finaliser le CNM, il ne reste plus qu’à construire l’aiguillage de St-Brès (Hérault), qui dispose déjà d’une DUP, pour raccorder le CNM au coeur de Montpellier. Ainsi aurait-on une connexion de secours pour éviter la paralysie de tout le trafic en cas de grave incident sur la voie classique Lunel-Nîmes, et la SNCF pourrait proposer quelques TGV ultra-directs entre le centre de Paris et le centre Montpellier, « en moins de 3 heures ».
Pendant ce temps, les recours contentieux, dont notre collectif a ouvert la voie, suivent leur cours : contre la déclaration de projet de la gare par SNCF Réseau, et contre le partenariat public-privé (PPP) avec la SAS Gare de la Mogère. Des questions ont également été posées par la Commission Européenne aux autorités françaises, sur la manière dont elles ont autorisé la modification du projet de CNM, avec l’ajout de deux gares TGV initialement non prévues et du quartier ZAC Oz 1.
Il faut maintenant réfléchir à la nouvelle destination de ce bâtiment désormais inutile. Un appel à projets pourrait être lancé. Nous suggérons son utilisation comme salle de sport, afin de tirer profit des dimensions intérieures, de la hauteur sous plafond, et l’absence de pilier intérieur pour supporter la toiture.

http://garetgv.free.fr/page.php?actus-2016d/copil_oct16

L’information a fait l’effet d’une bombe: quelques sites de médias

http://www.20minutes.fr/montpellier/1950791-20161028-montpellier-future-gare-tgv-mogere-risee-europe-entiere (la une et une page entière, dans les éditions de toute la France)
http://www.lamarseillaise.fr/herault/politique/53900-l-hypothese-d-une-gare-tgv-fantome-se-precise-a-montpellier
http://www.lalettrem.fr/actualites/contournement-nimes-montpellier-la-region-ne-veut-pas-payer-une-gare-fantome
http://www.europe1.fr/emissions/europe-1-midi2/journal-de-12h30-du-281016-2885099

 

 

 

Partager :
Gauche écosocialiste 34