Le collectif Bienvenue Migrants 34 devant la Préfecture

Le collectif BIENVENUE MIGRANTS 34  a réussi ce samedi 21 janvier à se faire entendre dans les rues de Montpellier.

d.jpg
 

Le collectif “Bienvenue Migrants 34”, auquel quelques camarades d’Ensemble ! participent activement,

a appelé à un rassemblement devant la Préfecture .

 

Le Collectif sera-t-il  entendu par ceux qui prennent les décisions ?

 

a.jpg

 

 

Nous étions quelques centaines devant la Préfecture pour rappeler au gouvernement ses engagements, ses promesses aux réfugiés du CAO du Millénaire. Pour faire monter dans les bus des réfugiés de Calais et de Paris les autorités gouvernementales leur avaient promis qu’ils pourraient faire leur demande d’asile là où ils arriveraient. Or, pour ceux venant de Paris, la « procédure Dublin » qui prévoit lors des accords de Schengen qu’un réfugié ayant laissé ses empreintes dans un autre pays de l’UE n’y serait pas renvoyé, cela ne semble pas aller de soi. Vingt-quatre d’entre eux ont reçu une convocation en Préfecture ces deux dernières semaines.

Va-t-on les expulser ?

C’est une des raisons qui a motivé ce rassemblement : seule une réaction collective pour instaurer un rapport de force pourra peut-être éviter le pire car ils nous disent vouloir rester en France !!! Ils ont traversé plusieurs pays dans des conditions qui font frémir quand on les imagine. Pour certains il fallait fuir la guerre, pour d’autres, la misère et on les renverrait après tant d’efforts et de souffrances et des promesses non tenues !!!

 

b.jpg
 

Quel accueil ?

Enfin, les conditions matérielles d’accueil qui sont offertes à ces 120 jeunes hommes du CAO du Millénaire (rue Marconi) à Montpellier sont loin d’être à la hauteur de ce qu’un pays comme le nôtre peut et devrait apporter ! Ils n’ont même pas un local où se regrouper, pour parler, cuisiner collectivement ; ils réchauffent des boîtes dans des micro-ondes mis à leur disposition dans chaque algeco (logement cellulaire de chantier) où ils vivent seul ou à deux ; ils n’ont pas de cartes de transport à tarif très réduit voire gratuit pour se déplacer ; aucun endroit n’est prévu pour recevoir les cours de français, qu’ils suivent assidûment, assurés par des bénévoles et le collectif se débrouille pour trouver des lieux …

 

 

 

 

c.jpg
 

C’est la seconde raison pour laquelle le collectif BIENVENUE MIGRANTS 34 a voulu faire entendre sa voix ce samedi 21 janvier devant la Préfecture de Montpellier. De nombreux bénévoles font un remarquable travail de solidarité, mais cela ne suffit pas. Le gouvernement doit nous entendre et honorer ses engagements !

A suivre …

Laurence P.

Partager :
Gauche écosocialiste 34