Le Maroc en lutte

Deux vidéos communiquées par le comité montpelliérain de soutien au mouvement marocain du
20 février.

13 août : Communiqué du NPA. Liberté pour tous les détenus politiques du régime marocain


Casablanca, le 6 août 2011 au soir (Youtube)

Rabat, le 6 août 2011 au soir (Youtube)

Ces deux vidéos sont un échantillon des manifestations qui se sont
déroulées le 6 juillet à travers tout le pays.

Le comité montpelliérain de soutien au mouvement marocain du
20 février
s’est donné entre autres tâches d’informer les militants et la
population française sur le mouvement populaire et massif qui a débuté le 20
février 2011 au Maroc et qui prend de plus en plus de l’ampleur. Le mouvement
réclame de vrais changements, de la liberté, la dignité et une vraie justice
sociale.

Le comité de soutien a un site qui documente la réalité
marocaine et le mouvement du 20 février : http://20fevrier.free.fr

13 août : Communiqué du NPA. Liberté pour tous les détenus politiques du régime marocain.

……………………………..

Pétition pour Ilham Hasnouni

PETITION POUR LA LIBERATION D’ILHAM HASNOUNI, ETUDIANTE AGEE DE 21 ANS ET PLUS JEUNE DETENUE POLITIQUE AU MAROC

Liberté Pour Ilham Hasnouni

Le mardi 12 octobre 2010 Ilham Hasnouni fut arrêtée à son domicile par cinq éléments de la police. Sans mandat, ni convocation elle sera conduite au tristement célèbre commissariat de Jamaâ El Fna, dans les sous-sols de la place emblématique du tourisme Marocain, classée patrimoine oral de l’Unesco.

A 21 ans, cette militante de l’Union nationale des étudiants du Maroc (UNEM), est poursuivie pour les mêmes accusations que les militants des décennies précédentes, rassemblement non autorisé, destruction des biens de l’Etat, actes prétendument commis lors des protestations étudiantes contre une intoxication alimentaire ayant affecté des dizaines d’étudiants datant du 14 mai 2008.

Ilham témoignera, dans une lettre écrite en prison, de la torture subie au commissariat « tabassée à coups de pieds jusqu’à l’évanouissement » durant plus de 48h sans boire, ni manger, avant d’être emmenée à la prison de Boulmharez, au sinistre surnom d’“Abou Ghraib de Marrakech”.

Neuf mois plus tard, Ilham Hasnouni n’est toujours pas jugée, l’audience étant systématiquement repoussée, et aucun témoin de la partie civile n’est autorisé à passer à la barre.
Symbole d’une jeunesse marocaine sacrifiée, dont la voix s’est élevée, réclamant un enseignement supérieur gratuit et de qualité, sa dignité fut bafouée. Malgré l’humiliation que les autorités lui infligent comme réponse à son indignation, Ilham Hasnouni, ne se résigne pas et espère comme ses parents, retrouver la liberté d’une modeste vie de famille et le simple droit à la scolarité.

Nous demandons la libération immédiate d’Ilham Hasnouni et dénonçons ces atteintes graves à la dignité hu-
maine.

La pétition est signée par Myriam Martin, Christine Poupin et Philippe Poutou au nom du NPA. Une fois largement diffusée et signée. elle sera adressée au Associations de luttes pour les droits humains. Elle est créée et écrite par la communauté Mouvement du 20 Février.

Cette pétition se trouve hébergée sur Internet sur le site Pétition Publique. A lire et à signer ici.

A lire

Communiqué du NPA. Maroc : libérons-les !

Maroc : vers l’affrontement

Maroc : regards croisés sur une révolution en marche

Maroc : en lutte pour la liberté, la dignité et la justice sociale !

Les grandes puissances face aux révolutions arabes : politique libérale et militariste

Les révolutions arabes mises en perspective… (Entretien avec Gilbert Achcar)

Montpellier Action de solidarité avec les peuples d’Algérie et du Maroc

Maroc: mort d’Abraham Serfaty, célèbre opposant au roi Hassan II (Midi Libre)

TUNISIA-MAROC-BEN ALI-MOHAMMED VI

Le roi du Maroc et son ami Ben Ali

Illustration : roi_ben.jpg


Partager :
Gauche écosocialiste 34
Retour haut de page