Les luttes des salariés du commerce

Le Crès. Les conditions de travail pointées du doigt à l’Hyper U / Nîmes. Des débrayages dans les Carrefour market (Midi Libre) .

Le Crès Les conditions de travail pointées
du doigt à l’Hyper U (Midi Libre)

Trois salariés, ou ex, préparateurs de commande pour le service à
emporter de l’Hyper U Le Crès avaient eu le courage fin avril (ML du
30/04) de venir devant la presse exposer leur condition de travail
drastique.

La semaine dernière, la tenue d’un comité d’entreprise avec à l’ordre du jour
les articles parus dans la presse a été l’occasion de nouvelles pressions
morales de la part de la direction. Le responsable du magasin est alors arrivé
arborant une écharpe rouge identique à celle indéfectiblement portée par Alain
Cwick, secrétaire régional général de FO, syndicat majoritaire au sein de
l’enseigne. Le cinéma a fait sourire les représentants du personnel et autres
délégués syndicaux.

L’article de Midi Libre sur l’Hyper U

Nîmes Des débrayages dans les Carrefour market

Isabelle affiche les données de l’équation sur une pancarte accrochée
autour de son cou : “10 ans dans l’entreprise, un contrat de 26 heures,
700 euros par mois.” Comme une trentaine d’autres salariés du Carrefour
market de la rue Painlevé, elle était en grève hier, dans le cadre d’un
mouvement national à l’appel de la fédération CGT Commerce.

L’article de Midi Libre sur les Carrefour market

A lire aussi

Le Crès Malaise à Hyper U (Midi Libre)

Les salariés de Carrefour Market en grève à Fécamp (Paris Normandie)

Carrefour Montpellier. La lutte continue…En grève au Grand M

15_05_11_Hyper_U_Le_Cres.jpg

Hyper U Le Crès en septembre 2007

15_05_11_Carreour_market.jpg                                                                                                 
                                   Hier au Carrefour market de Fécamp

Illustrations :  dsci0076.jpg et breves4dce93166a270_1.jpg

Partager :
Gauche écosocialiste 34
Retour haut de page