Lézan, fête du PCF, plus de 800 personnes au meeting du Front de Gauche






A l’occasion de sa fête annuelle à Lézan, près d’Anduze , le Parti
Communiste du Gard a organisé plusieurs débats avec ses partenaires du Front de
gauche, des syndicalistes, des représentants d’antreprises en lutte.   La fête s’est achevé sur meeting avec Jean Luc Mélenchon
(PG), Marie Pierre Vieu (PCF) et David Hermet (pole rouge et vert du front de
Gauche rassemblant la GA, la GU, la FASE, les Alternatifs, les Communistes
Unitaires…).   Compte-rendu, tract distribué par le pole Rouge et Vert et article de
Midi Libre ci-dessous.  





FrontdegaucheLezan2.jpg

Le
PC du Gard a fait le choix d’ouvrir largement le débat à l’occasion de sa fête
annuelle.

Samedi, Francis Viguié
(intervenant pour le pole rouge et vert du Front de Gauche) et René Revol (PG)
ont participé à une table ronde sur l’acte 3 de la décentralisation.

 Dimanche, une autre table ronde a réuni
les représentants d’entreprises en lutte du Gard et de l’Hérault (Call expert,
Salins du Midi, Sanofi) et des syndicalistes. La lute contre les licenciements
et la mobilisation à construire sur les retraites ont été au centre des débats.

 FrontdegaucheLezan.jpgLe meeting en fin d’après midi a
rassemblé plus de 800 personnes. Après un hommage à Mandéla et une introduction
de Martine Gayrault (PCF Gard) sont intervenus : David Hermet (pole rouge
et vert du front de Gauche rassemblant la GA, la GU, la FASE, les Alternatifs,
les Communistes Unitaires…), Marie Pierre Vieu (PCF), Jean Luc Mélenchon
(PG).

tractPRVGard.jpgLe pole rouge et vert
en construction dans le Gard avait un stand. voir plus bas ou ici en PDF, le tract distribué. 

 

 

Compte rendu du meeting, ci-dessous par Midi Libre

Gard
: Mélenchon électrise le Front de Gauche à Lézan

Par Laurent Gutting dans
Midi Libre

Le
leader du Parti de gauche participait dimanche à la fête de Lézan, grand
rendez-vous de la gauche locale. Dans son discours, Jean-Luc Mélenchon a voulu
redonner perspectives et esprit de combats aux
militants.

“L’humain
d’abord !” Au confluent des deux Gardon s’est, dimanche encore, rassemblé
le Front de Gauche. Même si elle a perdu sa foule d’antan – le
nombre augmente de nouveau, assurait un militant, porteur d’un
tee-shirt “L’internationale sera le genre humain” , l’annuelle fête de Lézan
a gardé toute sa ferveur. À l’heure du goûter, en plein cagnard, le
meeting a d’abord débuté par un hommage appuyé à Nelson Mandela, engagé
dans une autre lutte, celle de la vie. Musique sud-africaine, applaudissements
nourris et regard ému sur l’arbre planté en 1985 pour réclamer la libération de
Madiba, ancien leader de l’ANC.

Call
expert, Sanofi

Jean-Luc
Mélenchon en parlant du patron de Call Expert
“Vedettes” de la journée – statut dont elles et ils se seraient assurément
passé -, les employés de Sanofi et, plus localement, de Call Expert, ont eu
droit aussi à leur hommage au micro de la part de Pietro Truddaiu, responsable
du PC gardois, et de Martine Gayraud. Dans son discours, la secrétaire du
Parti communiste gardois a rappelé et le slogan l’humain
d’abord !,
pour lancer son propos, et la réalité
économico-politique du département
:”le chômage ne cesse de
progresser : plus 13 % et même plus 16 % dans le bassin alésien. Voilà
la vraie réalité !” Celle qui faut combattre.

La
droite, l’extrême droite

Au
regard des dernières élections électorales partielles, David Hermet,
représentant du pôle Rouge et Vert, a alors enchaîné et précisé voter
front républicain, c’est-à-dire pour une droite qui court après l’extrême
droite depuis plus de cinq ans, ce n’est pas une solution !” Plus éloigné
du débat “made in France”, l’allusion “aux Américains capables d’espionner
tous les messages du monde mais pas de tracer l’argent de la fraude fiscale, plus
de 1000 milliards d’euros
rien qu’en Europe !”, fit mouche.

“Le
voyou, le parasite, le malotru, c’est lui !”

Vers
17 h 30, débuta le temps de parole de Jean-Luc Mélenchon. Qui, sans attendre,
donna de la voix. Première cible, le patron, on y revient, de Call Expert :”On
me dit que, parfois, je parle mal. Mais le voyou, le parasite, le malotru,
c’est lui ! C’est lui qui appelle le préfet pour charger des femmes qui
ne réclame que le respect et de garder leur travail.
Le ton
était donné. En une grosse heure chrono, n’omettant aucun dossier,
national ou, lui aussi, à l’international, telle cette salve sur François
Hollande qui réclame un préalable sur les droits de l’homme avant de partir en
Chine et pas aux États-Unis, Jean-Luc Mélenchon a conquis son auditoire.
“Il est combatif et donne des perspectives à notre lutte notamment
sur l’emprise de plus en plus importante du capital. Ça rebooste et ça porte à
réfléchir”, confia un sympathisant du Front de gauche avant de
partir.



TRACT

tractPRVGard.jpgLE TRACT DISTRIBUE PAR LE POLE ROUGE ET VERT DU FRONT DE GAUCHE (GARD) (Alternatifs, Communistes Unitaires, FASE, Gauche Anticapitaliste, Gauche Unitaire, militant-e-s du FDG  non encarté-e-s, …) 





La majorité gouvernementale cède à toutes les exigences des puissances
financières.

L’austérité et la politique libérale du gouvernement provoque un désastre
social et une catastrophe écologique. Face à ce naufrage politique, le Front de
Gauche est porteur d’espoir et d’alternative. Mais il ne doit pas seulement
apparaître comme un cartel électoral: il doit devenir  un instrument qui favorise l’implication populaire.

Il nous paraît dès lors urgent de stopper notre émiettement, de
rassembler nos forces pour prendre ensemble toute notre place dans le Front de
Gauche aux côtés de nos camarades du PCF, du PG, en renforçant le Front de
Gauche, et en œuvrant pour qu’il prenne toute sa place sur la scène politique
et sociale. Nous pensons qu’il est urgent pour le F de G de relever le défi de
la construction d’une gauche de transformation sociale et donc d’échapper à
l’alternative mortelle de la soumission au PS par réalisme,

 

 

Le 3ème pôle: composé par qui ?

 

Dans ce but, plusieurs organisations* et des apartidaires* du département
se sont regroupé-e-s dans un courant “rouge-vert” pour une meilleure
cohésion des composantes du Front de Gauche dont il est membre.

Il regroupe dans le département des militants
de la Gauche anticapitaliste, des alternatifs, de la FASE, des communistes
unitaires et des citoyens souscrivant à la démarche,

Au niveau national, d’autres organisations ont rejoint ce rassemblement.
Un travail de réflexion et de collaboration a été initié depuis septembre 2012.
Il verra son aboutissement lors de l’assemblée constituante d’une nouvelle
organisation en novembre 2013. 

 

Un 3ème pôle
pour quoi faire?

 

èConstruire une politique alternative
à l’austérité et aux politiques libérales

èUnir nos forces pour que le F de G
devienne une force crédible, indépendante et déterminée, rassemblée, unitaire, disponible
pour porter les exigences populaires, et résister au MEDEF et aux exigences du
marché

ès’appuyer sur une puissante dynamique populaire  et rassembler le plus
largement possible en s’appuyant sur les luttes et mouvements de résistance à
la politique libérale :tout faire pour apparaître comme un espace dans lequel
les acteurs engagés dans les mouvements sociaux pourront trouver une place pour
traduire leurs combats quotidiens et inventer une nouvelle relation non hiérarchisée
entre parti et mouvement social

èinitier, au sein du F de G, des campagnes larges contre l’austérité et la dictature de la finance, pour l’emploi, l’égalité
des droits, l’appropriation sociale et démocratique et  la transition énergétique

ècréer un lieu de solidarité pour
combattre la résignation  et le
repli sur soi

èélaborer un programme à long
terme qui prenne  en compte « l’humain
d’abord »  tout en l’analysant
et le dépassant en particulier dans les domaines :

·               
de l’écosocialisme, pour
construire un projet de société 
qui articulera lutte sociale et lutte écologique, qui remettra en cause
le productivisme,

·               
de la construction européenne
qui se   devra démocratique, écologique
et solidaire,

·               
de l’internationalisme qui
donnera la priorité à la solidarité entre les peuples

·               
de la dimension démocratique
et autogestionnaire de l’organisation de la société y compris dans
l’entreprise,

ècréer une organisation réellement démocratique, sans hiérarchie, en rupture avec l’idée du « parti-guide  »ou
des conceptions élitistes du militantisme, avec possibilité d’adhésion directe,
qui respecte la bienveillance et la transparence dans les échanges,

 

C’est pourquoi nous
appelons :

 

Toutes celles et ceux qui ont
participé à la campagne présidentielle ou contre le TSCG,

Toutes celles et tous ceux qui n’acceptent pas les reniements du
gouvernement, notamment en matière d’écologie (NDDL, gaz de schiste, nucléaire
-ITER, EPR-, etc.), d’atteintes aux droits humains (RESF,  Roms…etc.),
son adaptation aux dogmes libéraux du paiement de la dette, de la compétitivité,
de l’austérité, sa soumission au MEDEF et son incapacité à répondre aux
urgences sociales et écologiques

·               
qui veulent une réelle
rupture avec le social-libéralisme et le productivisme

·               
qui veulent participer à
la construction du F de G en toute indépendance

·               
qui pensent que sans la
mobilisation rien ne pourra stopper 
ces agressions

 

 à nous retrouver dans ce
nouveau courant du Front de Gauche.

 

Nous voulons mettre en œuvre  une nouvelle dynamique dans le Front
de Gauche, en concentrant nos forces et notre intelligence dans la lutte
unitaire contre le capitalisme et le productivisme, vers la construction d’alternatives
sociales, écologiques, autogestionnaires, féministes et internationalistes.

Vous êtes cordialement invité-e-s
à participer avec nous, sous la forme qui vous conviendra, à cette immense
ambition au sein du Front de Gauche


Partager :
Gauche écosocialiste 34
Retour haut de page