Marche du 1 décembre pour la révolution fiscale

Le Front de Gauche 34 appelle à participer à la marche du 1° décembre pour la révolution fiscale, la taxation du capital et l’annulation de la hausse de la TVA. Un bus est organisé depuis Montpellier. Le FDG 34 propose d’organiser ensuite une initiative – dont les formes restent à déterminer – le samedi 7 décembre. Ci-dessous les infos pratiques et les communiqués, ou tracts du FDG. 








AFFICHE_1ERDEC.jpg

L’horaire et le lieu de départ de la marche : rendez-vous à 13h30, place d’Italie à
Paris
.

Nous marcherons ensuite en direction de Bercy (Parcours : Place d’Italie/Bd de l’Hôpital/Portique de
Bercy/ Bercy/ rue de Bercy/place Bernstein )
 pour
exiger une révolution fiscale et l’abandon de la hausse de la TVA au 1er
janvier 2014, qui coûtera 100 euros par an à chaque Français.

Pour monter, un car est prévu au départ
de Montpellier, et nous avons aussi encore quelques places de train pour les
premiers inscrits

Ecrire à car1dec-34@laposte.net





Communiqué : le Front de
Gauche appelle à une marche le 1er décembre

Contre l’injustice fiscale et sociale, le Front de
Gauche appelle à une grande marche le dimanche 1
er décembre à
Paris pour une révolution fiscale, la taxation du capital et l’annulation de
la hausse de la TVA
. Cette marche se dirigera vers le « portique »
de Bercy, symbole de la politique du gouvernement Ayrault plus favorable au
Medef et à la finance qu’aux salariés et à la grande masse de la population.

Cette manifestation aura lieu au moment du vote du
budget d’austérité auquel nous nous opposons. Cette politique continue à entraîner
le pays dans la stagnation économique, elle amène toujours plus de chômage et
de licenciements. Après Sarkozy, elle aggrave l’injustice fiscale en augmentant
les impôts pour la grande majorité de la population tout en multipliant les
cadeaux au patronat et en continuant la destruction des services publics et de
la protection sociale. C’est inacceptable et cela bafoue le principe républicain
d’un impôt juste. La hausse de la TVA prévue le 1
er janvier en
est l’exemple le plus scandaleux puisque prévue pour pallier une partie des 20
MDS d’Euros accordés au patronat sans aucune conditionnalité. C’est pourquoi
nous exigeons son annulation immédiate.

La colère populaire contre les conséquences de l’austérité
est juste et légitime. La droite, le Medef, l’extrême droite essaient aujourd’hui
de la dévoyer. Leurs objectifs n’ont rien à voir avec les intérêts du peuple :
il ne faut pas les laisser faire.

C’est pourquoi le Front de gauche conçoit cette
initiative comme la plus ouverte possible. Il appelle en conséquence tous ceux
et celles, organisations et personnalités, qui refusent cette politique
socialement et écologiquement désastreuse à prendre des initiatives localement
et à faire de cette marche la leur. Nous sommes donc disponibles à la préparer
ensemble.

Il est temps pour ceux qui ont voulu la défaite de
Nicolas Sarkozy et enragent de voir sa politique continuer à être appliquée, 
de se mobiliser le plus largement possible dans l’unité. 


Tract : cliquer sur l’image pour lire,  texte ci-cessous

FDG_2013_revolution_fiscale_1er_Decembre_tract.jpgTAXER LE CAPITAL

Le 1er
décembre à Paris

Contre l’injustice fiscale
et sociale

Marchons pour la Révolution
fiscale
la taxation du capital, l’annulation de l’augmentation
de la TVA

13H30 PLACE D’ITALIE

 

Le budget 2014 c’est plus
d’impôts injustes, moins de services publics et de protection sociale : ce n’est
pas supportable ! Marchons pour une révolution fiscale contre les privilèges
!

Marchons pour exiger des
parlementaires qu’ils ne votent pas ce budget d’austérité. Imposer un équilibre
budgétaire comme le veulent les institutions et gouver- nements européens est
stupide et injuste. Cela mène à la stagnation économique. Il faut changer de
cap. Vite un impôt progressiste et républicain !

 

Nous
proposons de :

 
Instaurer un
impôt sur le revenu progressif qui permette de réduire les inégalités :
augmenter
le nombre de tranches d’imposition, augmenter les taux portant sur les revenus élevés,
rétablir une vraie fiscalité du patrimoine. Les plus riches doivent contribuer à
la mesure de leurs moyens.

Instaurer un revenu
maximum
(360 000 par
an).

Taxer le capital au même
niveau que le travail.
Les salariés ne doivent pas
porter l’essentiel de l’effort fiscal ! Il faut s’attaquer au coût du capital :
la part dans la richesse produite des dividendes versés aux actionnaires n’a
cessé d’augmenter ces dernières 
années.

 Mettre fin à la fraude fiscale des riches et des grandes entreprises (+ de 60 milliards d’euros
par an), et aux 
niches fiscales injustifiées.

Mettre fin à l’inégalité
qui conduit les PME à être plus 
taxées que les grandes entreprises.

 
Mettre fin
aux emprunts toxiques et à la privatisa
tion des services publics qui
étouffent la vie et les budgets locaux.

 

L’austérité
que l’on nous promet n’est pas pour tout le monde
.

Elle va accélérer les licenciements et le chômage,
et aggraver les inégalités :

400 euros
de perte de pouvoir d’achat pour un couple et 2 enfants !

70 millions d’euros
pour PSA et 8 000 suppressions d’emplois

40 à 60 millions d’euros
pour Sanofi et 900 suppression

d’emplois

20 milliards d’euros de
cadeaux supplémentaires aux 
entreprises sans
conditionnalité, et en contrepartie la hausse de la TVA au 1
er
janvier pour financer ce cadeau aux licencieurs !

C’est inacceptable !

 FDG_2013_revolution_fiscale_1er_Decembre_tract.jpg

 



Partager :
Gauche écosocialiste 34
Retour haut de page