Midi Libre Montpellier : ” Coup de colère contre la montée de l’extrême droite “

Midi libre a consacré une page au compte rendu de la manifestation antifasciste du 06 avril 2014. 

_antifa_14269.jpgCi-contre l’article de l’édition papier (cliquez sur l’image)  et ci-dessous l’article de l’édition électronique (article moins complet).

Voir ici notre compte rendu et nos photos

MIDI LIBRE

Montpellier : les anti-fascistes mobilisés en nombre contre “Jour de colère”

Dimanche 6 avril après-midi, les deux cortèges se sont soigneusement évités. Mais les anti-fascistes (un millier de manifestants) étaient bien plus nombreux que les auto-proclamés “patriotes” (une petite centaine à peine).

Des slogans opposés, bien évidemment, pour deux camps que tout partage. A commencer, dimanche 6 avril, dans l’après-midi, dans les rues du centre-ville de Montpellier, par le nombre. Du côté des anti-fascistes un millier de personne a répondu à l’appel d’une foultitude d’organisations de gauche et d’extrême-gauche (Front de Gauche, anarchistes, les Solidaires, Osez le féminisme, Ligue des droits de l’homme…). 

“Pas de fascites dans nos quartiers!”

Le cortège, parti de Plan Cabanes, a  marché jusqu’à la Place de la Comédie via la rue du Faubourg du Courreau et le boulevard du Jeu de Paume en criant des slogans comme : “Pas de fascistes dans nos quartiers, pas de quartier pour les fachos !” ou bien encore “C’est pas les immigrés qui nous coûtent cher, c’est les patrons et les actionnaires !”. 

Jour de colère

Dans l’autre camp, celui de la petite centaine d’auto-proclamés “patriotes” qui se revendiquaient du mouvementnational “Jour de colère” et dans les rangs desquels voisinaient militants du Front National, de la Ligue du Midi et de la Manif pour tous comme quelques royalistes, on a dénoncé un “matraquage étatique et une fiscalité délirante”. 


Partager :
Gauche écosocialiste 34