Montpellier « Bienvenue aux migrant-e-s » 400 personnes en solidarité et contre l’extrême droite

 

La Ligue du Midi a tenté un coup politique en surfant sur ce climat fait de racisme. Elle a annoncé une manifestation de rue tout en  invitant des références des fascistes comme le Général Piquemal ou l’écrivain Renaud Camus. Leur initiative est un échec grâce à la mobilisation de 400 personnes solidaires des migrant-es et refusant de laisser l’extrême droite occuper la rue.

manif.jpg
 

La question des migrants, des réfugiés est devenu pour la droite et l’extrême droite le nouveau visage de leur haine. Tout est bon pour faire jouer les peurs et le rejet de l’autre. La droite, sous pression électorale de l’extrême droite, a maintenant un discours semblable, impossible à différencier.

Le gouvernement Hollande, tout comme pour les questions sociales, a repris le discours libéral avec toutes ses conséquences tant en ce qui concerne les réfugiés et même l’immigration.

La Ligue du Midi a tenté un coup politique en surfant sur ce climat fait de racisme. Elle a annoncé une manifestation de rue tout en  invitant des références des fascistes comme le Général Piquemal ou l’écrivain Renaud Camus. Leur initiative est un échec grâce à la mobilisation de 400 personnes solidaires des migrant-es et refusant de laisser l’extrême droite occuper la rue. En effet, devant une mobilisation bien plus importante face à eux, ils sont restés bloqués au Peyrou et n’ont pu manifester.

 

Dans une situation politique difficile, l’initiative de ne pas laisser la rue à l’extrême droite et affirmer la solidarité avec les migrant-es est très positive et essentielle.

Devant la Préfecture, un rassemblement déterminé a regroupé celles et ceux partageant les valeurs de solidarité et de justice sociale. Au sein de cette manifestation, nous retrouvions des militant-es de la CGA, du NPA, d’AL, du PCF, du PG et d’Ensemble !.

Lors des prises de parole, certains d’entre eux interviendront tout comme Ensemble ! Il est par ailleurs curieux de voir le Midi Libre citer un extrait de l’intervention d’Ensemble ! sans l’indiquer.

 

Nous sommes dans un département qui a une longue histoire d’immigration. Comment oublier les 500 000 espagnol-es passant la frontière en 1939 lors de la « Retirada » et l’installation de bon nombre d’entre eux dans l’Hérault. Nous sommes bien loin des quelques migrant-es dont il est question aujourd’hui !

Parlant toujours de notre département, arrêtons nous un instant sur une déclaration de Ménard, maire d’extrême droite de Béziers. Nous avons souvent dit et écrit que l’extrême droite avait dans son ADN la haine de l’autre. Il en est un exemple effrayant.

Reprenons sa définition sur qui est français : « c’est être européen, blanc et catholique »

Concernant le côté « blanc plus blanc que blanc », au delà du rejet que cela suppose, la franche inquiétude commence quand on en cherche les conséquences pratiques. Enlever la nationalité française à une partie de la population comme Laval l’a fait avec les juifs d’Algérie ? Pour la Martinique, la Guadeloupe, la Guyane …, comme nous ne pouvons penser que Ménard, nostalgique de l’Algérie française va leur donner l’indépendance, va-t-on instaurer un statut d’indigénat ? Sur le côté religieux, nous savions déjà que le judaïsme et l’islam étaient des ennemis pour l’extrême droite mais nous voyons avec Ménard que s’y rajoutent les protestants et les athées ! Cela commence à faire beaucoup de monde et même une large majorité des habitant-es de ce pays ! Heureusement que Ménard et ses amis n’ont pas le pouvoir sinon les stades ne vont pas servir qu’aux matchs de foot ou de rugby !

 

Le rassemblement de samedi doit être le début d’une mobilisation la plus unitaire et la plus large possible. La question des migrants, de l’immigration et de l’identité est aujourd’hui un « fonds de commerce » électoral commun à la droite et l’extrême droite. Il serait naïf de croire que, vu la période électorale dans laquelle nous rentrons, cette question va être relativisée.

Il est bien que les organisations politiques prennent leurs responsabilités et organisent des initiatives. Nous pouvons aussi penser, que sur un sujet aussi important, des organisations comme la LDH, le MRAP, la Cimade…, doivent prendre, elles aussi, leurs responsabilités et proposer un cadre de mobilisation, le plus unitaire et le plus large, pour dire le plus fortement possible : « Migrants, Bienvenue ! »

 

Francis

Voir ici l’article du journal La Marseillaise : http://www.lamarseillaise.fr/herault/societe/53271-a-montpellier-la-solidarite-plus-forte-que-la-haine

Partager :
Gauche écosocialiste 34