Montpellier : la municipalité serait prête à hisser le drapeau palestinien mais sponsorise une manifestation politique en faveur du gouvernement israëlien

Lors du dernier conseil municipal, Francis Viguié était intervenu pour demander à ce que, vu le jumelage avec la ville de Bethléem, le drapeau palestinien flotte devant la mairie,  comme celui des autres pays avec lequel la ville est jumelée. H. Mandroux avait répondu que cela pourrait se faire, ce qu’elle a confirmé dans un entretien à un collectif de solidarité avec le peuple palestinien. (voir ici sur le site de ML). Mais dans le même temps, la municipalité sponsorise une journée de propagande pro-israëlienne qui de fait célèbre l’annexion de Jérusalem par l’Etat israëlien. Une action de protestation est prévue dimanche matin.


RDV  Dimanche 10 juin 
Action contre la journée de soutien au gouvernement israélien (dite journée de Jerusalem ):
 Opération “escargot” 2 lieux de RDV  (selon où vous habitez)
 10H au Centre Commercial St. Paul à la Paillade                11H au parking de Décathlon (odyséeum)



images.jpeg«  Je suis
intervenu sur 3 points :

      
Pour demander un bilan écrit
et public des déplacements

      
Vu les limites de ce type de sommet officiel que les élus se déplaçant
aillent aussi au
« Contre-sommet des peuples
pour la justice sociale
 »

      
Pour demander, comme le veule de nombreuses associations et
organisations, la
présence du drapeau palestinien au
côté des drapeaux des autres villes jumelées

Mandroux me répondra
pour dire qu’elle n ‘était pas opposée à des bilans des déplacements et
qu’elle
allait faire mettre le drapeau palestinien
.

Pour m’assurer d’avoir
clairement entendu, je suis allé la voir à la fin du conseil et elle m’a affirmé
que le drapeau serait mis. Nous allons vérifier si cette bonne nouvelle se
concrétise enfin. »

Cette avancée est certes symbolique, mais elle est le résultat d’un long travail des associations et comités de soutien afin de faire connaître le sort et le combat du peuple palestinien. On ne peut que s’en féliciter. Le chemin vers une paix juste passe par la solidarité internationale avec ce peuple victime d’une brutale politique de colonisation et d’enferment derrière un “mur de sécurité” qui passe souvent au milieu des terres des paysans palestiniens.

A l’inverse, dans une politique dont la seule cohérence semble être le clientélisme électoral, la municipalité mais aussi la région et le département sponsorisent dimanche prochain une “journée dite de Jerusalem” qui célèbre selon un de ses organisateurs la “réunification de Jerusalem”, c’est à dire son annexion aux dépends des palestiniens, qui se traduit régulièrement par l’expulsion de familles palestiniennes de leurs maison aux profit de colons. Un des organisateurs explique aussi que cette journée est clairement une manifestation de soutien au gouvernement israëlien.  


Ci-desssous l’article sur le drapeau et en dessous l’appel unitaire contre l’aide des collectivités publiques à cette journée. 

Article de Midi Libre (GUY TRUBUIL) voir en ligne ici

La Ville se dit prête à hisser le drapeau palestinien
MIDI LIBRE MONTPELLIER , Guy Tribuil

Les couleurs nationales des cités jumelles flottent devant la mairie. Pas celles de Bethléem, déplorent les associations.

Le drapeau de la Palestine flottera bientôt devant la mairie. Comme flottent ceux des pays dans lesquels Montpellier compte une ville jumelle. Le rapprochement officiel avec Bethléem, en mars dernier, ne s’était jusqu’alors traduit par aucune référence explicite à la Palestine, au grand étonnement du Collectif 34 La Palestine à l’ONU, très attaché à ce symbole.

Au cours d’un entretien obtenu avec des représentants d’Hélène Mandroux, ses 24 membres estiment avoir été entendus. “On nous a indiqué que cette décision de mettre simplement le fanion de Bethléem plutôt que le drapeau pouvait avoir été prise à la hâte et qu’elle pouvait évoluer”, indique Robert Kissous. “Le 13 septembre 1993, lors des accords d’Oslo, le gouvernement a admis que les Palestiniens pouvaient, chez eux, brandir leur drapeau. Il y a, à l’intérieur du conseil municipal, des gens qui sont plus royalistes que le roi”, estime Philippe Daumas.

L’héritage de Georges Frêche

Selon l’entourage du maire, le drapeau quadricolore pourrait être hissé à la fin du mois ou en septembre mais les membres du collectif ont le sentiment de “partir de loin” et de devoir lutter contre “l’héritage de Georges Frêche” sur ces questions liées au conflit israélo-palestinien.

La principale divergence porte sur le contenu de la journée de Jérusalem, dont la 35e édition aura lieu dimanche, à Grammont. “La mairie dit que c’est une journée festive et communautaire mais pas politique. C’est contestable, il s’agit de la journée qui célèbre l’annexion de Jérusalem”, poursuit Robert Kissous. “C’est le soutien de la mairie qui nous gêne, nous choque car cette fête est contraire au droit international. Mais on ne dénie pas le droit de faire une fête sur Jérusalem”, ajoute Claire Testa.

Fort du dialogue “constructif” ouvert sur la question du drapeau de la Palestine, le collectif ne “désespère pas d’une évolution positive” sur la journée de Jérusalem dès l’an prochain.


 

APPEL POUR LA SUSPENSION DE LA MANIFESTATION SIONISTE DU CCCJ :LA “JOURNÉE DE JÉRUSALEM”

AU DOMAINE DE GRAMMONT À MONTPELLIER

Frédéric CORCOSPrésident du Centre Communautaire et Culturel juif (CCCJ) de Montpellier, annonçait ainsi en 2010, la 33ème « journée de Jérusalem » à Montpellier :

« Notre attachement à cette commémoration de la réunification de la ville de Jérusalem reste un particularisme spécifique à Montpellier et unique en Diaspora… A travers le symbole de cette journée, nous crions, avec tous nos amis, haut et fort, notre sionisme et notre soutien à l’Etat d’Israël !…

JERUSALEM EST ET DOIT RESTER LA CAPITALE DE L’ETAT D’ISRAËL ! »

(…) Venez très nombreux commémorer ce 33ème anniversaire de la Journée de Jérusalem et soutenir ainsi l’Etat d’Israël, seul rempart de notre Peuple. Vive Israël ! »

C’est dit on ne peut plus clairement il ne s’agit pas d’une fête communautaire religieuse juive mais d’une manifestation sioniste de soutien politique à l’état israélien en violation totale du droit international.

Déclarer que Jérusalem est la capitale une et indivisible de l’état d’Israël constitue une violation flagrante du droit international. Pas moins de 4 résolutions de l’ONU (252, 476, 478, 672) ont réaffirmé que Jérusalem est sous juridiction internationale et que Jérusalem-Est fait partie intégrante des « Territoires Palestiniens ». La capitale d’Israël est Tel Aviv et même les Etats-Unis ont refusé de valider Jérusalem comme capitale d’israël.

En violation flagrante du droit international, cette manifestation unique en France se tient dans des locaux municipaux. Elle est non seulement subventionnée par la Région, Le Département et la Ville de Montpellier, mais la présence affichée de nombreux élus de ces collectivités témoigne ouvertement leur soutien au contenu politique de cette journée.

En février 2010, la tête de liste du parti Socialiste aux élections Régionales, Mme Mandroux, maire de Montpellier, avait publiquement affirmé la nécessité du respect du droit international à propos de l’entreprise israélienne Agrexco en déclarant : « L’installation d’AGREXCO à Sète doit donc être différée et subordonnée au respect par l’Etat d’Israël des conventions internationales le concernant. »

Nous, habitants et citoyens du Languedoc-Roussillon,  attendons d’elle et de TOUS nos élus une prise de position identique et la plus grande fermeté pour subordonner la tenue de cette « journée » au respect du droit international.

Premiers signataires Région :

AFPS30 (Association France Palestine), AFD (Alliance for Freedom and Dignity)Les ALTERNATIFSAPLR (Association des Palestiniens L.R), ATTACMontpellier, BDSF34 (BDS France), CCIPPP34 (Campagne Civile Internationale pour la Protection du Peuple Palestinien),CIMADE,  CMF (Collectif des Musulmans de France), Le comité de jumelage Bages / Jalboun, FASE( Fédération pour une Alternative Sociale et Ecologique) MAN (Mouvement pour une Alternative Non Violente), MDPL (Mouvement pour le Désarmement, la Paix, la Liberté, MIB34 (Mouvement Immigration et Banlieues), NPA (Nouveau Parti Anti Capitaliste),  PCF (PCF Narbonne), PG (Parti de Gauche), UJFP (Union Juive Française pour la paix ).

Hors Région

CPCP (Collectif Paix Comme Palestine- Avignon), IRC (L’Immigration Repère et Citoyenneté- Avignon) IJAN (Réseau international juif antisioniste)


Partager :
Gauche écosocialiste 34
Retour haut de page